referencer site web - referenceur gratuit - $(document).ready(function(){ chargementmenu(); });

Articles divers

"La disparition du racisme, comme c'est le cas chez les Musulmans, est une des réussites les plus marquantes de l'Islam et il y a dans le monde contemporain, une urgente nécessité à propager cette vertu islamique..."

A.J. Toynbee "Civilization on Trial", New York, 1948, p. 205.


Derniers billets publiés

Soubhana Allah: pourquoi y a-t-il des éclipses ?

La mécanique céleste n'est pas très simple : la Terre tourne sur elle-même mais aussi autour du Soleil ; la Lune tourne sur elle-même mais aussi autour de la Terre... Et lorsque parmi toutes les combinaisons possibles de positions de chacun de ces trois astres, ils se retrouvent sur le même axe, avec la Lune et le Soleil du même côté de la Terre : c'est une éclipse.

Quand le Soleil à rendez-vous avec la Lune... Lorsque l'un des deux astres cache l'autre à la Terre, on dit qu'il y a éclipse. Mais il y en a de deux sortes : l'éclipse de Lune (notre satellite naturel est dans le cône d'ombre de la Terre) et l'éclipse de Soleil (le Soleil est caché par la Lune). C'est bien sûr cette dernière qui est la plus spectaculaire car il fait alors nuit (la température baisse !) en pleine journée et ce, pour seulement quelques minutes au maximum.

Schéma d'une éclipse de Soleil
Schéma optique d'une éclipse de Soleil avec trace des rayons lumineux. Ici l'écran fait office de planète Terre.

Le schéma ci-dessus montre le phénomène optique qui intervient lors de l'éclipse de Soleil, ce dernier étant une source étendue (globe très volumineux), on observe une zone d'ombre (éclipse totale, nuit noire) et une autre de pénombre (éclipse partielle, nuit relative). Alors qu'avec une source de lumière ponctuelle (réduite à un point élémentaire), on n'aurait pas obtenu de pénombre, seulement une ombre totale plus grande. Du fait du déplacement des deux astres, l'ombre portée circulaire à un instant donnée représente en fait une bande longiligne si on totalise l'ensemble du déplacement. Concernant l'éclipse de Soleil du 11 août 1999, cette bande s'étant de la France jusqu'en Turquie, en passant par la Belgique, la Roumanie, etc. La prochaine visible en France n'aura lieu qu'en 2081 !

Schéma d'une éclipse de Lune
Eclipse de Lune : notre satellite naturel est dans le cône d'ombre de la Terre.

La mécanique céleste étudie le comportement, l'évolution des planètes qui, à l'échelle du système solaire, sont des systèmes relativement stables et la prédiction des trajectoires à long terme de ces astres est relativement simple et sûr. C'est pourquoi depuis des millénaires l'homme est capable de prédire la position de la lune, la durée du jour et... les éclipses.

Les éclipses totales du Soleil permettent d'observer les protubéances qui parcourent la surface du Soleil. Les observations ont permet de mettre en évidence un cycle d'activité très intance de 11 ans. Outre le spéctacle qu'offre les éclipses, leur utilité scientifique est incontestable.

http://cyberzoide.developpez.com/pourquoi/index.php3?page=eclipse

  • e6un7

 

 

Un papier imprimable 80 fois sans encre

Une équipe de chercheurs américaine et chinoise travaillent au développement d’un papier imprimable sans encre. Résultat d’un processus chimique composé de dioxyde de titane et de bleu de Prusse appliqué, le papier est imprimable 80 fois sans encre.

Le mélange chimique développé par les chercheurs réagit aux rayons ultra-violets. L’exposition du papier aux rayons UV attire les électrons de dioxydes de titane vers les nanoparticules de bleu de Prusse les faisant passer du bleu au blanc.

Après plusieurs jours ou au contact de la chaleur (à une température de 120°), le contenu imprimé s’efface de lui-même. L’opération peut se répéter jusqu’à 80 fois sans ajout d’encre, explique Yadong Yin, un des concepteurs de cette solution.

Cette solution innovante est développée par des chercheurs de l’université de Shandong (Chine), de l’université de Californie à Riverside et du Laboratoire national Lawrence Berkley (États-Unis).

Prochaine étape pour l’équipe de chercheurs : construire une imprimante laser compatible avec le papier utilisé afin d’envisager une production rapide. Autre axe de recherche, le développement de ce procédé d’impression pour des textes en couleurs.

Pour les scientifiques, cette innovation pourrait "avoir un impact économique et environnemental important pour nos sociétés modernes". L’utilisation de l’impression sans encre pourrait par exemple s’appliquer à des impressions temporaires : publicité, presse, etc.

 

 

https://www.graphiline.com/article/25751/un-papier-imprimable-80-encre

Pourquoi certains aliments donnent-ils l'eau à la bouche?

Salive

Une bonne odeur de poulet rôti ou la simple vue d'un gâteau et l'eau vient à la bouche! La salivation est aussi bien provoquée par le contact mécanique avec les aliments que par une sensation agréable. Plusieurs glandes produisent la salive, à raison de 1 à 1,5 litres par jour. 

La salive est issue des glandes salivaires principales (parotides, sublinguales et sous-maxillaires) et des glandes annexes sous la muqueuse. Le débit salivaire d’un adulte est d’environ 1 litre par jour, mais il faut savoir qu’on salive plus debout ou couché, moins assis, plus en hiver qu’en été et …très peu la nuit.

Côté composition, la salive est un mélange d’eau, de protéines, d’électrolytes et de sels minéraux.
De la diction à la digestion…
La salive est une précieuse alliée des grands bavards : elle lubrifie les surfaces muqueuses et dentaires et permet de s’exprimer en toute facilité. Autre rôle de la salive : la préparation à la digestion. Mélangée aux aliments que nous mâchons, la salive forme « le bol alimentaire », c’est-à-dire une sorte de boulette qui glissera facilement dans notre oesophage. De plus, l’action chimique de la salive transforme certains composants des aliments pour les rendre plus facilement assimilables par notre organisme. Il s’agit en fait d’une véritable prédigestion !
En passant par la protection…
La salive participe activement à l’équilibre et à la protection de la cavité bucco-dentaire. Ses propriétés anti-bactériennes limitent la prolifération des bactéries et éliminent les micro-organismes indésirables. Ici, la salive agit comme un poste frontière qui contrôle toutes les entrées et lutte contre les invasions microbiennes.
...Jusqu’à la réparation
Non contente de faciliter la diction, la digestion et la protection de l’équilibre de notre bouche, la salive a également des talents de réparateur. Les caries qui attaquent nos dents résultent de la formation d’acides provenant de l’alimentation. Dans ce processus, la salive joue un rôle essentiel. C’est elle qui régule le pH de notre bouche et évite les attaques acides sur nos dents. Mieux encore, les ions minéraux contenus dans la salive contribuent à la reminéralisation de l’émail. Ainsi, la salive peut aider à réparer les dégâts occasionnés par les attaques acides.

De récentes études l’ont démontré, l’augmentation du flux salivaire contribue à une bonne santé dentaire. Pourquoi ? Tout simplement parce que la salive neutralise les acides qui attaquent nos dents. Après prise alimentaire, le pH de notre bouche devient acide et les risques de carie augmentent.

 

 

 

http://celtica44.over-blog.com/article-pourquoi-salivons-nous-73577324.html

http://www.doctissimo.fr/html/sante/dentaire/sa_dents5d.htm

 

Soubhana Allah: les crottes de nez sont un véritable filtre naturel !!

Les crottes de nez sont des accumulations de mucus. © Phovoir

« Les crottes de nez sont des sécrétions fabriquées par la muqueusenasale, explique Jean-Marc Juvanon, membre de la Société française d’otorhyno laryngologie. Il s’agit en fait de mucus plus ou moins riche en eau, qui finit par se dessécher et se durcit en leur donnant l’aspect de " crottes ". Le mucus produit par les muqueuses nasales est un fluide clair et visqueux. « Cette sécrétion naturelle est destinée à évacuer par le système mucociliaire, tout ce qui entre dans les fosses nasales. C’est une sorte de «tapis roulant », dont les cellules dotées de cils vibratiles entraînent le mucus vers le fond de la gorge. » Quant à la muqueuse nasale, elle agit comme un véritable climatiseur. Elle réchauffe et humidifie l’air inspiré, tout en le filtrant.

Un système dépassé

Le problème est que bien souvent, ce système bien rôdé est dépassé. Les microparticules inhalées (poussières, fumée de tabac, gaz d’échappement) s’accumulent. « Résultat, les glaires ou mucosités apparaissent », explique Jean-Marc Juvanon. Autrement dit les fameuses « crottes de nez ». Bien souvent d’ailleurs, celles-ci paraissent plus foncées chez les habitants des zones urbaines. Et oui, c’est la pollution…

Les infections modifient la sécrétion

« En cas d’agression virale, le mucus se surinfecte et des germes se développent. La consistance du mucus va passer du blanc d’œuf à un jaune épais, puis au vert ». C’est ce qui explique, en cas de grippe par exemple, l’apparition de glaires vert fluo. Cette couleur vient des neutrophiles, des globules blancs présents dans le mucus en cas d’infection.

http://www.futura-sciences.come6un7

 
 

Le sentiment amoureux serait né d'un cocktail chimique ?!

C'est l'état naissant d'un mouvement collectif à deux" dixit le sociologue Francesco Alberoni dans son livre "Le Choc amoureux ". Il existe toute forme d'amour : amour-amitié, amour-complicité, amour-maternel, amour-fraternel...  Mais celui qui nous importe le plus est bien évidemment le grand Amour. Ce lien si fort qui vous lie à une personne ; cette envie de tout partager, de construire un foyer, de vieillir à ses côtés.

Les scientifiques se sont mêlés de ce sujet et ont tenté de comprendre ce qu'est véritablement l'amour et ce qui nous différencie ainsi des autres animaux.

le cerveau agit face aux stimuli sensoriels perçus.
 
Le cerveau agit face aux stimuli sensoriels perçus. © Le cerveau à tous les niveaux
 

Un cerveau très émotif

Les neurobiologistes ont réussi à cerner les régions cérébrales qui s'activent pendant le processus amoureux. Les scientifiques parlent du cerveau "émotionnel" qui se situe essentiellement dans le système limbique. Il comprend différentes régions du cortex cérébral, des régions sous corticales comme l'amygdale, mais aussi l'hippocampe, la région ventrale du striatum, etc.

Bref, ces différentes zones cérébrales libèrent différentes molécules qui vont jouer un rôle très important dans le processus amoureux, à savoir le désir, le plaisir/souffrance et l'attachement. C'est ce dernier paramètre qui nous distingue des autres Vertébrés.

Au commencement : la passion...

La toute première sensation à se manifester est le désir soit de manière immédiate et explosive, le coup de foudre, soit au fur et à mesure, de manière progressive. A qui doit-on cette décharge d'excitation, de joie ? A l'adrénaline et à la dopamine bien sûr. Elles augmentent le rythme cardiaque, la vasodilatation des vaisseaux, d'où les rougissements embarrassants, ainsi que la sudation. Son action est renforcée par la phenyléthylamine, une amphétamine naturelle, qui accentue l'euphorie et l'excitation. Certains la qualifient d'hormone de la passion. 

... Ensuite vient l'attachement

Comme beaucoup de gens en ont fait l'expérience, la passion ne dure pas. Elle est fugace. La faute à notre cerveau ; les récepteurs spécifiques à la phenyléthylamine se saturent et perdent toute action. L'hypophyse, une glande du cerveau prend le relai et secrète deux autres neurotransmetteurs-hormonaux : la vasopressine et l'ocytocine. En plus de la dopamine, hormone du bonheur, ces deux molécules provoquent l'attachement.

L'ocytocine est l'hormone du premier attachement qui lie l'enfant à sa mère. Elle se déclenche à nouveau lors du premier rapport sexuel. Les neurobiologistes ont clairement établi le lien entre sa sécrétion et ses répercussions physiologiques et surtout

émotionnelles.

Source: L'internaute

 

 
e6un7

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site