referencer site web - referenceur gratuit -

Soubhana Allah, des êtres vivants dotés d’une technologie de pointe !

Les organes de notre corps sont des appareils qui assurent notre bon fonctionnement et chacun de ces organes a un rôle bien déterminé. Certains outils, absents chez l’être humain ont été imaginés par ce dernier alors même qu’ils se retrouvent à l’origine chez d’autres êtres vivants. Cela peut amener à se poser différentes questions…

En effet, l’Homme est arrivé à imaginer ces outils, après des recherches, des essais, des expériences, des efforts et le résultat donné est l’œuvre de son intelligence. Comment expliquer l’origine de ces outils chez les animaux si ce n’est par l’œuvre d’une intelligence suprême ? Voici quelques exemples de ces fameux outils, témoignant de l’existence d’Allah.

  • Un outil multifonction que l’on trouve à l’origine chez certains animaux : La ventouse

Nous nous servons des ventouses dans la vie de tous les jours notamment pour mettre des pare- soleil sur les vitres d’une voiture, ou pour fixer dans la cuisine, le petit crochet en plastique qui supportera les torchons … Certains animaux sont dotés de ventouse et en tirent une plus grande utilité !  En effet, en tant qu’organes de fixation et de locomotion, on les trouve chez les vers parasites comme la sangsue. Chez le rémora, un poisson, on trouve une large ventouse qu’il porte à la partie supérieure de son crâne. Il peut ainsi se coller sur d’autres poissons ou à la coque des navires. Cela lui permet d’effectuer de longs voyages à peu de frais ! La pieuvre, quant à elle, possède des centaines de ventouses alignées sur ses tentacules pour lui permettre de ramper, de saisir sa proie et de se défendre. Les pattes de mouches sont munies de ventouses microscopiques qui lui permettent de se déplacer sur une surface verticale. Ce sont ces mêmes ventouses qui permettent aux grenouilles et à certains lézards de courir sur les plafonds !

  •  Les organes lumineux 

Un grand nombre d’animaux sont capables de produire de la lumière. Cette lumière va leur servir à attirer des proies, à communiquer avec d’autres individus pour se reproduire, à épouvanter un ennemi en l’éblouissant et à s’éclairer pour mieux voir !
Les vers luisants transforment de l’énergie chimique en énergie électromagnétique. La luminescence est due à la présence des luciférines, des molécules dont l’oxydation, sous le contrôle d’une enzyme, la luciférase, aboutit à la formation d’oxyluciférine et à l’émission de photons (lumière).
Comment un vers luisant pourrait-il être à l’origine de ces réactions biochimiques complexes ? De plus, il a été prouvé que cette luminescence correspond à un rendement sans aucune perte ! Cela est d’autant plus étonnant que dans nos lampes, la proportion de la puissance consommée et restituée en lumière ne dépasse pas 7 % ! Le reste est dispersé en rayonnement infrarouge et en chaleur. Même nos appareils lumineux les plus modernes n’arrivent pas à égaler l’incroyable rendement énergétique des vers luisants ! L’Homme a inventé la première ampoule électrique il n’y a pas plus de 100 ans alors que de modestes insectes produisent une lumière parfaite depuis des millions d’années !

  •  Les organes électriques 

On rencontre ces étonnants organes chez certains poissons comme les torpilles. La torpille paralyse ses proies avec des décharges électriques pouvant dépasser 200 volts ! Cet organe électrique est placé de chaque côté de la tête. Une torpille peut ainsi disposer de plus de 2 millions d’éléments électrogènes dans ces organes ! Des outils de travail dignes des meilleurs électriciens !

  •  Le sonar de la chauve-souris : l’électrolocation 

Les sonars équipent un grand nombre de navires et d’avions mais aucun d’entre eux ne peut égaler le sonar de la chauve-souris. En effet, dans l’obscurité totale, une chauve-souris est capable de se déplacer comme si elle était en plein jour, et cela même les yeux bandés ! En effet, la chauve-souris va produire des sons qui vont ricocher sur l’obstacle qui est devant elle pour revenir et être captées par son cerveau. Gloire à Allah qui a créé un animal aussi étonnant ! La chauve-souris va utiliser ce sonar comme instrument de navigation mais aussi pour se procurer de la nourriture.

  •  La double-défense du papillon 

Les pilotes d’avion ont deux stratégies pour échapper à un ennemi qui les prend en chasse : la première consiste à changer brusquement de trajectoire pour sortir du champ de détection du radar du chasseur. La deuxième parade est d’émettre à son tour une série d’ondes qui provoque la confusion dans le radar ennemi, un système de brouillage antiradar en quelque sorte. Ces deux stratégies de défense existent chez les papillons nocturnes, proies préférées des chauves-souris. En effet, aussi étonnant que cela puisse paraître, ces papillons possèdent des récepteurs d’écoute qui vibrent sous l’effet des ultrasons émis par la chauve-souris. Normalement, ces sons sont imperceptibles par la plupart des animaux mais ces papillons ont été dotés, par notre Créateur, de tympans sensibles aux ultrasons ! Dès que le prédateur s’approche, le papillon pique vers le sol et sort ainsi du champ de détection de la chauve-souris !  Mais ce n’est pas tout puisque le papillon possède au niveau de la troisième paire de pattes, un mini-tambour à ultrasons. Dès que le papillon entend la chauve-souris s’approcher, il émet immédiatement une série d’ultrasons dont la longueur d’onde est exactement celle d’émission de la chauve-souris ! Celle-ci est totalement désorientée et n’a plus qu’à renoncer !

  •  La termite : un expert en climatisation 

En Australie, les minuscules insectes termites, pas plus grands qu’une fourmi, fabriquent des termitières qui peuvent atteindre cinq mètres de hauteur et ces bâtisses sont toujours orientées Nord – Sud. Cela s’explique par le fait que dans les régions où vivent ces termites, il fait très chaud et cette orientation permet une climatisation à l’intérieur de leur demeure. Effectivement, à midi, en présentant une telle orientation, le soleil n’irradie qu’une très petite surface de la termitière. Chez nous, le soleil se lève à l’est, il parcourt le ciel en étant penché vers le sud, jusqu’à ce qu’il se couche à l’ouest. L’Australie étant dans l’hémisphère sud, il parcourt le ciel en étant incliné vers le nord. Quand il fait le plus chaud, au milieu du jour, le soleil est haut mais incliné au nord.
C’est donc en position Nord-Sud que la termitière reçoit le moins de soleil à midi et le plus en début et en fin de journée. Ainsi le réchauffement de leur demeure est minimisé lors de la canicule et maximisé quand le soleil est moins fort, ce qui permet le maintien d’une température constante à l’intérieur de l’édifice ! Si la température venait à monter de manière importante, c’est la vie des termites qui serait mise en jeu ! Qui donc leur a appris ces techniques dignes d’un architecte, d’un ingénieur en génie civil et d’un spécialiste en climatisation ?

« Et dans votre propre création, et dans ce qu’Il dissémine comme animaux, il y a des signes pour des gens qui croient avec certitude. » Sourate 45, verset 4.

http://muzulmans.fr/articles/decrypter-la-science/zoom-sur-des-etres-vivants-dotes-dune-technologie-de-pointe

e6un7

créatures téchnologie Allah

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site