referencer site web - referenceur gratuit -

Tout sur Al Hajj (Le Pélerinage)

Qu'est-ce que le Haj?
Le haj, pèlerinage à la ville sainte de La Mecque, située en Arabie Saoudite, est une obligation à réaliser pour tout musulman au moins une fois dans sa vie, à condition qu'il satisfasse un certain nombre d'exigences. Institué par Dieu, le cinquième de l'Islam est décrit dans le Coran.

Sourate 3, Verset 97

Là sont des signes évidents, parmi lesquels l'endroit où Abraham s'est tenu debout ; et quiconque y entre est en sécurité. Et c'est un devoir envers Dieu pour les gens qui ont les moyens d'aller faire le pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas... Dieu se passe largement des mondes.

 


Cette obligation a été établie en l'An 9 après l'Hégire, appelée l'année de la délégation pendant laquelle la sourate Al-'Imrân a été révélée. Ce dernier verset extrait du Coran nous informe très clairement de la raison pour laquelle tout croyant doit faire le pèlerinage. C'est en effet pour l'amour de Dieu et en commémoration du voyage d'Abraham et de sa famille. Le croyant cherche ainsi à plaire à Dieu car ce pèlerinage peut lui permettre de faire pardonner tous ses péchés, comme l'a précisé le prophète1.

 

"Quiconque accomplit le pèlerinage pour l'amour de Dieu et s'abstient de toutes relations sexuelles avec son épouse, et ne fait pas de mal et ne commet pas de péchés, alors il retournera chez lui [après le pèlerinage sans péchés] comme s'il était à nouveau né."
(Sahih Al-Boukhari, Volume 2, livre 26, numéro 596)

Histoire et signification
Abraham (Ibrahim) est une figure emblématique chez les musulmans ; il est un modèle de piété et un fervent adorateur de Dieu, ayant toujours été défenseur de l'unicité divine. Abraham est considéré comme le patriarche du monothéisme pure.

 

Historiquement, il est parti de sa ville, Ur (Mésopotamie), après avoir exprimé son opposition aux pratiques polythéiste de son peuple, notamment de son père.

 

Il est alors partit s'établir en Égypte avec sa famille. Plus tard, il a conduit une de ses épouses, Hajar, et de leur fils Ismaïl, à une vallée d'Arabie, faisant confiance à Dieu qui devait s'occuper d'eux.

Hajar, préoccupé par son jeune bébé, commença à rechercher dans les environs de la nourriture et de l'eau. Ainsi, en réponse à sa recherche, Dieu fit sortir de sous le pied d'Ismaël une source d'eau afin d'étancher sa soif. Hajar avait escaladé les collines voisines recherchant de la nourriture et d'éventuelles caravanes. Certaines se sont arrêtées et ont demandé la permission à Hajar d'utiliser l'eau de cette source pour leur propre consommation et celle de leurs chameaux. Certains commerçants décidèrent de s'installer dans cette petite vallée : c'est comme cela que la ville de La Mecque est née.

 

Par la suite, la population augmenta. Abraham retournait de temps en temps rendre visite à sa famille. Alors qu'Ismaïl avait environ treize ans, ils construisirent la Kaaba, bâtiment de forme cubique vide, dans le but d'y vouer un culte au Dieu unique.

 

Condition à remplir.
Plusieurs conditions sont à remplir afin de pouvoir effectuer le pèlerinage. Elles sont au nombre de quatre.

  1. Être musulman. En effet, dans la mesure ou l'intention dans le coeur est ce qui valide nos actes, une personne ne croyant pas en Dieu et en l'Islam ne peut voir "son pèlerinage" validé.

  2. Avoir pleinement possession de ses capacités mentales. Une personne atteinte de folie, de troubles du comportement... n'est pas dans l'obligation d'effectuer le pèlerinage.

  3. Avoir atteint l'âge de puberté (majorité), que ce soit chez l'homme ou la femme. L'enfant n'ayant pas de responsabilité à assumer comme l'adulte, il n'est pas obligatoire pour lui d'effectuer le pèlerinage. Cela dit, rien ne l'empêche de s'y rendre avec ses parents par exemple.

  4. Avoir les moyens physiques et financiers (provision et moyen de transport) afin de l'accomplir. Une personne qui n'a pas un état de santé lui permettant de faire le pèlerinage n'est pas obligé de l'accomplir. Par ailleurs, lorsque l'on parle de moyens financiers, il ne faut pas que la croyant oublie la famille dont il a la responsabilité, si c'est le cas. Il ne peut pas partir et laisser femme(s) et enfant(s) sans les ressources nécessaires afin qu'ils subviennent à leurs besoins en son absence.

 

Sourate 2, Verset 196

Et accomplissez, pour l'amour de Dieu, le grand et le petit pèlerinage.

 

Sourate 3, Verset 95

Dis : "C'est Allah qui dit la vérité. Suivez donc la religion d'Abraham, Musulman droit. Et il n'était point des associateurs".

 

Sourate 6, Verset 74

(Rappelle le moment) où Abraham dit à 'Âzar, son père : "Prends-tu des idoles comme divinités? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement évident!".

 

Sourate 2, Verset 127

Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison, ils dirent : "Ô notre Seigneur, accepte ceci de notre part! Car c'est Toi l'Audient, l'Omniscient.".

Le déroulement du pélérinage

El Hajj ou Haj est le cinquième pilier de l’islam. Ce pèlerinage en terre sainte se déroule entre le 8 et le 13 du mois musulman de Dou Al Hijja qui est le dernier mois du calendrier islamique. La pratique du Hajj remonte à l’an 9 du calendrier musulman, année aussi appelée ‘l’année de la délégation’ et qui est marquée par la révélation de sourate Al Imran.

El Hajj est un devoir pour chaque musulman ayant les moyens financiers et la santé physique nécessaires afin d’entreprendre le voyage jusqu’à la Mecque. El Hajj doit s’accomplir au moins une fois dans la vie.

Il existe cinq conditions à remplir afin de pouvoir effectuer El Haj :

  • L’islam
  • La pureté
  • La raison
  • La liberté
  • La capacité

Une sixième condition est imposée à la femme ; celle-ci doit obligatoirement être accompagnée de son mari ou d’une personne masculine de la catégorie de ses Mahrams.

Une fois ces conditions réalisées, le haj ou la hajja est amène de débuter son pèlerinage. Cependant, avant cela, la personne se doit de choisir un parmi les trois types de Haj : « Tamattoua », « Al Qirân » ou « Al Ifrâd ». Quelque soit le choix du pèlerin, son Hajj est accepté.

Cependant, nulle ne peut débuter El Hajj sans entrée au préalable en sacralisation à l’un des lieux de Miqat tels que :

  • Dzoul Houleifa : ou  Abyarou Ali comme on désigne l’endroit de nos jours, est le Miqat le plus éloigné de la Mecque (400km)
  • Al Johfah: Emprunté par les habitants de l’Egypte, du Nord du Royaume d’Arabie Saoudite, des gens de l’Afrique du Nord et de l’Ouest et de ceux qui passent par ces destinations afin d’aller accomplir les rites sacrés.
  • Qarnoul Manazil: Mîqât qui se situe près de celui de Wadi Mouhrim, il est celui des gens du Nadjd, de  ceux qui arrivent de l’Est (du Golfe, d’Iraq, d’Iran).
  • Yalamlam: Aujourd’hui appelé As Sa Diya, ce Miqat est destiné au gens du Yémen et ceux qui traversent le pays afin de se rendre à la Sainte Maison.

Une fois au Miqat, le pèlerin doit revêtir ce qu’on appelle les habits du « Ihram ». Ces habits se composent de deux pagnes de couleur blanche, de préférence neufs et complètement propres. Aucun parfum ne doit toucher ces pagnes au risque d’annuler la sacralisation. Aucun vêtement spécifique de Ihram n’a été indiqué par la Sunna en ce qui concerne la Hajja. Celle-ci est libre de porter ce qu’elle veut pourvu que son accoutrement soit pudique et respectueux des traditions musulmanes.

Après deux rakaat, le pèlerin doit indiquer le rite qu’il compte accomplir parmi les trois cités plus haut.  Si la personne compte suivre le rite de Tamattou, les paroles à dire sont « Labaika Oumra ». « Labaika Oumratan wa Hajjan » si elle compte accomplir Al Qiran. Et enfin « Labaika Hajjan » si le choix est porté sur Al Ifrad.

S’ensuit la Talbiyah avec la prononciation des paroles du Prophète Mohamed : Labbaikal lâhoumma labbaik, labbaika lâ charîka laka labbaik, innal hamda, wan ni’mata laka wal moulk, lâ charîka lak » ce qui veut dire : « Me voici Allah, me voici, me voici, point d’associé à Toi, me voici. Certes, la louange, la grâce et la royauté t’appartiennent, point d’associé à Toi. ».

Ainsi débute le déroulement du Hajj.

Le matin du 9ème jour du mois de Dhoul Al Hijja, le pèlerin visite Arafate pour la salat du Dhor et de celle de Al Asr. Ce jour est entièrement dédié à la prière, à l’imploration et à l’invocation d’Allah.

Il faut attendre le coucher du soleil avant de se diriger vers Al Mouzdalifa. Là, les pèlerins effectuent la prière d’Al Magreb puis celle d’Al Ichaa et après la prière d’Al Fajr, c’est à « Machar El Haram » que les croyants invoquent Allah et le louent en profusion. Néanmoins, avant que le soleil se lève, il faut se mettre en route pour Minan.

C’est le 10ème jour, fête de Aid Al Adha, qu’arrivés à Minan, les croyants munis de sept cailloux lapident « Jamarate El Aqaba » tout en prononçant « Allahou Akbar » à chaque reprise. Quant au sacrifice du Aid El Kabir, chaque pèlerin dispose de trois jours appelés « Tachriq » pour s’en acquitter. Le pèlerin se rase la tête ou se raccourcit les cheveux et la grande partie des interdits du Ihram sont levés à l’exception des rapports sexuels entre époux.

De Minan, les pèlerins se rendent à la Mecque afin de terminer le rituel du Haj avec « Tawaf Ifada ». Si le croyant avait déclaré son intention d’accomplir Tamattou, il doit effectuer le Sai entre Safae wa Lmarwa. A cette étape du pèlerinage, tous les interdits sont levés.

Avant le départ de la terre sainte, les pèlerins doivent effectuer un dernier tour autour de la Maison Sacrée qu’on appelle « Twaf Al Wadaa », conformément aux paroles du Prophète Mohamed qui a dit, selon ce qu’a rapporté Mouslim : « Que le Tawaf soit le couronnement de ce que vous faites avant de quitter la Mecque »

e6un7

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site