photo banniere1.gif
referencer site web - referenceur gratuit -

Conseils médicaux : Certaines des maladies infectieuses pendant le pèlerinage

Bonne annee de l hegir 1436 majda maalal

Le virus de l'hépatite
C'est une des maladies transmises par la prise d’un repas contaminé par le virus (A). Sa période d'incubation peut aller jusqu'à plusieurs semaines, de sorte que ses symptômes peuvent n'apparaître qu'après la fin du pèlerinage. En général, la prévention consiste à vérifier les origines du repas. L'infection par l'hépatite (B) et (C) se transmet par des aiguilles contaminées ou des transfusions de sang contaminé par le virus. En conséquence, quand vous avez besoin d'une injection pour une raison quelconque, celle-ci doit être du type utilisable une seule fois. Aussi, il est préférable pour le pèlerin de prendre le vaccin contre l'hépatite (B) avant de faire le voyage, sinon il doit prendre les mesures de prévention nécessaires.
La grippe et les maladies respiratoires
Il est nécessaire d'avoir une bonne ventilation afin que le système respiratoire ne s'affaiblisse ni ne s'infecte. En cas d'infection il est obligatoire de suivre les procédures de traitement conformément aux prescriptions du médecin. Aussi il est nécessaire, en cas de besoin, de faire d'abord baisser la tension.
Le choléra
C'est une maladie qui, par le passé, était très dangereuse, mais avec les antibiotiques on peut, louange à Allah, la prévenir. Elle se transmet par la nourriture et les boissons contaminées par le virus du choléra. En conséquence, on doit être prudent et vérifier les différentes origines des repas et des boissons ainsi que celles de l'eau. Pour la prévention du choléra le pèlerin devait se faire vacciner par le Kolls qui lui accordait une immunité de 40%. Maintenant chaque pèlerin doit, avant de faire le voyage, prendre des capsules de doses orales de tétracycline (un gramme par jour, quatre capsules) pendant trois jours avant de voyager et il doit aussi prendre la même dose après la fin du pèlerinage. Cela constitue, par la volonté d'Allah, une prévention contre le choléra.
La typhoïde
La typhoïde se transmet dans les endroits serrés où le niveau d'hygiène laisse à désirer. Elle est transmise par les poux de la tête. Par conséquent, lors de l'apparition de la fièvre et la vérification du diagnostic, on procède à l'isolement du patient, à la coupure de ses cheveux et à leur enfouissement dans le sol pour en exterminer les poux. Le traitement se fait en utilisant la tétracycline. De plus, on doit faire bouillir les vêtements du patient et surveiller son entourage. En cas de découverte d'un cas de typhoïde on doit en informer l'Organisation mondiale de la santé (OMS)

 

http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=articles&id=199057&fromPart=147

e6un7

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site