photo banniere1.gif
referencer site web - referenceur gratuit -
Créer un site gratuitement Close

L'Histoire de la Ka'bah.

Il est un devoir pour chaque musulman de connaître un minimum l'histoire de la Maison Sacrée, la Ka'ba. Il y a un certain nombre de versets du Qour'aane qui relatent la construction de cet édifice par Ibrâhim (alayhis salâm) (Abraham) et son fils, Ismâil (alayhis salâm) (Ismaël).

Ibrâhim (alayhis salâm), après avoir passé une partie de sa vie en Iraq, émigra vers la terre bénie du Châm (qui recouvrait à l’époque la Syrie, la Palestine et l’actuel état d’Israël.) C’est pendant son séjour là-bas qu’il reçût l’ordre de la part d’Allah de conduire son épouse Hadjra (Hagar) (alayhas salâm), et son fils (qui était encore un bébé) Ismâil vers un endroit déterminé où il aurait à reconstruire plus tard la Maison d’Allah. Le Qour'aane fait allusion à ceci en ces termes :

" Et quand Nous indiquâmes pour Abraham le lieu de la Maison (La Ka’ba) (en lui disant): "Ne M'associe rien; et purifie Ma Maison pour ceux qui tournent autour, pour ceux qui s'y tiennent debout et pour ceux qui s'y inclinent et se prosternent". "

Djibraîl (alayhis salâm) les conduisit alors vers une plaine aride et désertique, une plaine qui allait devenir plus tard la ville de Makkah. Comme le moment n’était pas encore venu de bâtir la Ka’ba, Ibrâhim reçut l’ordre de laisser à cet endroit son épouse et son fils et de retourner vers le Châm. Au moment de partir, Hadjra (alayhas salâm) lui demanda la raison de son geste, mais il ne répondit rien. Lorsqu’elle le questionna à nouveau, elle finit par apprendre que c’est Allah qui lui avait donné l’ordre d’agir ainsi, et de les laisser dans cet endroit désertique. Elle fut alors rassurée, car ayant la conviction qu’Allah ne les abandonnerait pas. Ibrâhim (alayhis salâm) s’éloigna donc, puis lorsqu’il fut hors de portée de leurs regards, il se retourna dans leur direction et fit les invocations suivantes, qui sont reprises dans le Qour’aane :

" Et quand Abraham supplia: "O mon Seigneur, fais de cette cité un lieu de sécurité, et fais attribution des fruits à ceux qui parmi ses habitants auront cru en Allah et au Jour dernier", le Seigneur dit: "Et quiconque n'y aura pas cru, alors Je lui concéderai une courte jouissance (ici-bas), puis Je le contraindrai au châtiment du Feu (dans l'au-delà). Et quelle mauvaise destination". "

" O Notre Seigneur, j'ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée (la Ka’ba), - O notre Seigneur - afin qu'ils accomplissent la Salât. Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d'une partie des gens. Et nourris-les de fruits. Peut-être seront-ils reconnaissants? "

Après quoi, il effectua le voyage du retour. La suite du récit relatant ce qui s’est passé pour Hadjra (alayhas salâm) et Ismâil (alayhis salâm) est assez long et nous ne l’aborderons pas (tous les détails sont mentionnés dans un Hadith rapporté par l’Imâm Boukhâri r.a .) ; nous allons passer directement à l’épisode qui nous intéresse. Quelques années plus tard, alors qu’Ismâil (alayhis salâm) était devenu un jeune homme, son père vint le rendre visite à Makkah et lui annonça qu’il avait reçu l’ordre d’Allah de bâtir une Maison qui sera dédiée à Son adoration. Il lui demanda alors de l’aider dans cette tâche très importante. Djibraîl (alayhis salâm) avait déjà indiqué à Ibrâhim (alayhis salâm) l’emplacement originel de la Ka’ba, où il ne subsistait plus qu’une petite colline. Il mirent ainsi à jour les fondations restantes de la Maison et commencèrent les travaux à partir de là. Le Qour’aane nous relate ceci :

" Et quand Abraham et Ismâil élevaient les assises de la Maison: "O notre Seigneur, accepte ceci de notre part! Car c'est Toi l'Audient, l'Omniscient". "

C’est ainsi que la Ka’ba fut à nouveau bâtie. " A nouveau ", car certains versets du Qour’aane, mais aussi des Traditions laissent comprendre que la Ka’ba existait déjà avant Ibrâhim (alayhis salâm) Cependant, il ne restait plus à son époque que les fondations, recouvertes par la terre. La question qui se pose alors est de savoir quand, pour la première fois, la Ka’ba a été bâtie. A ce sujet, il n’existe pas de traditions authentiques et claires. Cependant, il y a un certain nombre de récits historiques qui disent qu’au tout début de la création de ce monde, l’emplacement où se trouve la Ka’ba fut la première chose à avoir émergé de l’eau, qui recouvrait alors la terre entière, sous la forme d’une écume blanche qui se solidifia peu à peu. Par la suite, les autres terres émergèrent à partir de cette petite portion. D’après d’autres traditions, il apparaît que ce furent les anges qui bâtirent les premiers la Ka’ba, à l’image du "Bait-oul-Ma’mour " (la Maison visitée) qui se trouve au septième ciel, et autour duquel les anges faisaient le " Tawâf ". Cette Maison bâtie par les anges resta à l’abandon, et ce fut Adam (alayhis salâm) qui, beaucoup plus tard reçut l’ordre de la rénover. Cette construction resta intacte jusqu’à l’époque de Nouh (alayhis salâm) (Noé), puis au moment du Déluge, elle fut élevée au ciel. L’endroit où elle était située fut ainsi perdu, et ce fut Ibrâhim (alayhis salâm), qui eut l’honneur, après que l’emplacement exact lui fut montré, de bâtir à nouveau la Maison. Après cette construction d’Ibrâhim (alayhis salâm), elle sera, à travers les siècles, détruite entièrement puis rebâtie en plusieurs fois ; ce fut d’abord la tribu des " Djourhoum ", puis les Amalécites et les Qouraichites qui vont la reconstruire, à la suite d’un incendie qui la détruisit partiellement. Le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) était âgé de 35 ans quand cela eut lieu. L’édifice bâti par les Qouraichites différait cependant sur certains points par rapport à celui d’Ibrâhim. Comme ils manquaient de moyens, ils ne purent respecter les dimensions initiales de la Ka’ba, et une partie de celle-ci resta à l’extérieur du bâtiment (" le Hatîm "). Autres modifications qu’ils apportèrent : le bâtiment comportait à l’origine deux portes au niveau du sol, une sur le côté Ouest et l’autre sur le côté Est. Au moment de la reconstruction, ils ne conservèrent qu’une porte et la suréleva par rapport au sol, afin de pouvoir contrôler l’accès vers l’intérieur de la Ka’ba. Il est rapporté de Aîcha R.A. qu’une fois, le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) lui fit part de son désir de détruire l’édifice bâti par les Qouraichites et de la construire à nouveau sous sa forme originelle. Mais il n'en fit rien, de crainte que cela ne trouble les personnes qui s’étaient nouvellement converties à l’Islam . Durant le court laps de temps où il fut " Amîr " (responsable) de la ville de Makkah, Hazrat Abdoullah Ibné Zoubeîr R.A. réalisa ce désir du Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) et il fit bâtir à nouveau la Maison, encore une fois à la suite d’un incendie qui détruisit une partie de la Ka’ba. Mais quelque temps après son assassinat pas Hadjâj Bin Youssouf, ce dernier détruisit complètement l’œuvre de Ibné Zoubeîr R.A. et rendit à la Ka’ba l’apparence que lui avait donnée les Qouraichites. Par la suite, d’autres gouverneurs voulurent rebâtir la Ka’ba selon le vœu du Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam), mais un grand savant de l’époque, l’illustre Imâm Mâlik r.a., émit une fatwa pour s’y opposer, car il craignait que cela ne devienne une sorte de loisir pour les dirigeants successifs de la ville sacrée, et que chacun essaie par une reconstruction de la Ka’ba de laisser son nom gravé dans l’Histoire. La dernière construction de la Ka’ba fut l’œuvre du Sultan Mourâd Khân, après que la Ka’ba eut été endommagée par une inondation. Cette construction est celle qui existe encore à ce jour, bien qu’il y eut entre temps des rénovations et des travaux de réfections qui furent réalisés.

Wa Allâhou A'lam !

Et Dieu est Plus Savant !e6un7

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site