photo banniere1.gif
referencer site web - referenceur gratuit -

La prière du vendredi, de l'éclipse, du malade, des deux fêtes, de la pluie et du besoin

La prière de l'éclipse (salat al-khusuf)

   Quand une éclipse de soleil ou de lune a lieu, le Prophète (sallallahou allahi wa salam) faisait une prière particulière. Cette prière dite de l'éclipse est une sunna (non obligatoire).

   Elle se fait en groupe et à la mosquée par tous les musulmans, hommes ou femmes.

Comment la faire?

1) Dire le takbir : "Allahu akbar" (Dieu est Le Plus Grand).

2) Réciter une longue sourate.

3) Dire encore une fois le takbir.

4) Faire l'inclinaison (ruku).

5) le redressement : en se redressant dire : "Sami'a Allahu liman hamida" (Dieu a entendu la louange de celui qui L'a loué). Une fois redressé; dire : "Rabhana wa laka-l-hamd" (Mon Dieu à Toi la louange).

6) Réciter une autre sourate, moins longue que la première.

7) Dire le takbir.

8) Faire l'inclinaison (ruku).

9) Le redressement : idem numéro 5.

10) Faire une prosternation.

11) 2ème raka : faire pareil que la première raka.

   Pendant la prière solaire, la récitation du Coran se faut à voix basse tandis que pendant la prière lunaire, la lecture du Coran se fait à voix haute et les 2 raka se font comme 2 raka habituelles comme celle de la prière du vendredi.

La prière du besoin (salat al-haja)

   Le Prophète (sallallahou Allahi wa sallam) a dit : "Quiconque effectue parfaitement ses petites ablutions rituelles puis s'acquitte de 2 raka consciencieusement, Dieu lui accorde tôt ou tard ce qu'il Lui a demandé".

   Après les salutations et les bénédictions sur le Prophète (sallallahou Allahi wa sallam), le croyant fait cette invocation :

En arabe :

"La ilaha illa Allah, al-halimu, al-karimu.

Subhana Allahi rabbi-l-arshi tazimi.

Al-hamdu lilah rabbi-l-alami.

As'aluka mujibati rahmatika wa 'aza'ima maghfiratika wal 'ismala min kulli dhanb, wal ghanimala min kulli birr wa s-salamata min kulli ithmin.

La tada'li dhanban illa ghafartah wa la halmman illa farajtah wa la hajatan hiyya laka ridan illa qaday taha, ya ar-rahman ar-rahim."

En français :

"Il n'y a d'autre dieu que Dieu, l'Indulgent, le Généreux.

Gloire à Dieu, le Seigneur du sublime Trône.

Louange à Dieu, le Seigneur des univers.

J'implore les causes déterminantes de Ta miséricorde et les volontés de Ton pardon afin de me préserver de tout péché, de tirer profit de toute action pieuse et de me soustraire de tout péché.

Ne laisse en moi aucun péché sans me le pardonner, aucun soucis sans me le dissiper, aucun besoin sans qu'il me soit satisfait, ô Toi le plus Miséricordieux des miséricordieux."

 
 

La prière du malade

   Pour tout(e) musulman(e) qui est atteint(e) d'une maladie ou d'un handicap qui l'empêche d'observer la position debout lors de la prière, il est possible de faire autrement.

   Dans la position debout, on peut rester assis ou étendu sur le côté. Dans la position assise, on fera des signes de la tête pour l'inclinaison (ruku) et inclinera plus sa tête pour indiquer la prosternation (sujud). Si le malade ne peut prier que étendu sur le côté, il fera des signes avec ses yeux ou vivre les gestes de la prière dans son coeur.

La prière du voyageur (salatu-l-musafir)

   Le musulman qui voyage peut raccourcir la prière à condition que la distance qu'il parcourt soit plus ou moins égale à 80 km.

   Le voyageur fait les prières obligatoires plus les prières sunna (surérogatoires) du fajr (prière du matin) et du witr (prière de la nuit). Au lieu de faire 4 raka, il en fait seulement 2 pour les prières du dhour (le début d'après-midi), celle de 'asr (l'après-midi) et celle de 'icha (la nuit). Les autres prières gardent le même nombre de raka, celle de magreb (coucher de soleil) 3 raka et celle de soubeh (matin) 2 raka.

   On peut aussi regrouper les prières du dhour et de l'asr et celle de magreb et du 'icha.

 

La prière de demande de la pluie (salatu-l-istisqa)

   Elle se fait suite à une sécheresse afin d'implorer la Tout Puissant d'envoyer de la pluie.

   Elle comprend 2 raka.

   L'imam fait des invocations (dua) et les fidèles disent : "amine" après chaque dua.

   L'imploration est :

"Al-hamdu li-lahi, rabbi l-alamina, ar-rahman, ar-rahim, malik yawmi d-din.

La ilaha illa Allah.

Yaf'alu ma yurid.

Allahuma anta Allah, la ilaha illa.

Anta -l- ghaniyyu wa allahuma aghithna.

Allahuma aghithna. Allahuma aghithna. Allahuma aghithna.

Allahuma asquina ghaythane maghithane mari'ane nafi'ane gharz darrine, 'aj ilane ghayra 'aj ilane."

"Louanges à Dieu, Seigneur des univers, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, le roi du jugement.

Il n'y a de divinité que Dieu.

Il décide ce qu'Il veut.

Mon Dieu, il n'y a de divinité que Toi.

Tu es le Riche et nous sommes les pauvres.

Secours-nous, secours-nous, secours-nous.

Arrose-nous d'une pluie bénéfique et non pas nuisible."

 
 

La prière des deux fêtes

 

 

   Les prières des fêtes de la rupture du jeûne (Aïd al-fitr) et du sacrifice (Aïd al-adha) sont des prières dites "traditions très recommandées". Le Prophète (sallallahou allahi wa salam) les a faites régulièrement et a ordonné aux hommes et aux femmes d'y assister.

Conditions de validité :

- Etre musulman.

- Avoir effectuer ses ablutions.

- Etre orientée vers la Qibla.

- Etre propre et bien habillé.

- Ressentir la crainte de Dieu dans son coeur.

- Respecter l'horaire de la prière.

- Pour la femme, couvrir tout le corps sauf les mains et le visage. Pour l'homme, couvrir la zone du nombril jusqu'aux genoux.

Quand?

   Elle se fait au moment de la fin du Ramadan et au moment de la fête du sacrifice.

   Elle commence dès que le soleil s'élève au-dessus de l'horizon et se termine à midi.

   Il est recommandé de la célébrer le plus tôt possible pour la fête du sacrifice pour permettre aux gens de tuer la bête destiné au sacrifice. Il est recommandé de la célébrer le plus tard possible pour la fête de la fin du Ramadan pour permettre aux gens de donner l'aumône (Zakat).

Qui peut la faire?

    Tout(e) musulman(e) qui ont fait leurs ablutions, sain(e) d'esprit et pubère.

Où peut-on la faire?

   Dans une mosquée, un centre culturel et cultuel islamique, salles de prière...

Comment la faire?

   C'est une prière composée de 2 raka (partie).

1) Dire 7 fois "Allahu akbar" (takbir) successivement en levant à chaque fois les mains au niveau des épaules.

2) Réciter la sourate 1, al-Fatiha et dire "amine" à la fin de la récitation.

3) Réciter la sourate 87, Al-'Ala (le Très Haut) ou une autre sourate.

4) La génuflexion : dire "Allahu akbar" (Dieu est Le Plus Grand) et mettre ses mains au niveau des genoux et dire "Subhana rabiyya l-azim" (Gloire à Mon Seigneur, Tout Puissant) 3 fois. Se relever et en se relevant dire : "Sami'a Allahu liman hamida" (Dieu entend celui qui Le Loue) et une fois redressé dire : "Rabbhana wa laka l-hamd" (ô mon Dieu ! Notre Seigneur ! Louange à Toi !).

5) La première prosternation : dire : "Allahu akbar" et se prosterner en appuyant contre le sol : les mains, les genoux, le front, le nez, les pieds. Une fois prosterné, dire 3 fois : "Subhana rabiyya l-'ala" (Gloire à Mon Seigneur, le Très-Haut).

6) Dire : "Allahu akbar" et s'asseoir sur ses jambes.

7) La deuxième prosternation : Dire : "Allahu akbar", se prosterner une deuxième fois et dire : "Subhana rabiyya l-'ala" 3 fois.

8) Se relever en disant : "Allahu akbar" et répéter 6 fois : "Allahu akbar" en levant à chaque fois les mains au niveau des épaules.

9) Réciter la sourate 1, Al-Fatiha, et dire à la fin de la récitation : "Amine".

10) Réciter la sourate 88, Al-Ghachiya (l'enveloppante) ou la sourate 91, Ach-Chams (le soleil) ou une autre sourate.

11) La génuflexion : idem numéro 4.

12) la première prosternation : idem numéro 5.

13) La deuxième prosternation : idem numéro 7.

14) Réciter le Tachahhud : idem article sur la prière obligatoire.

15) Les salutations sur le Prophète (sallallahou allahi wa salam) (pas obligatoire) : idem article sur la prière obligatoire.

16) Faire les salutations finales : tourner sa tête du côté droit et dire : "as-salam aleykoum wa rahmatullah wa barakatuhu" et tourner sa tête du côté gauche et dire pareil

 

Importance de la prière du Vendredi

   Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit : "le meilleur jour qui voit se lever le Soleil est le Vendredi. C'est ce jour-là qu'Adam a été crée, et ce jour-là qu'il est entré au Paradis et qu'il en est sorti".

   Toujours selon lui, le Messager de Dieu (BSDL) a dit : "Celui qui a fait ses ablutions et les a bien faites, puis est allé à la mosquée pour la prière du Vendredi et a écouté en silence son sermon, Dieu l'absout de tous les pêchés commis depuis le Vendredi précédé et en y ajoutant 3 jours. Celui qui s'amuse avec les cailloux (durant le sermon) a commis une frivolité semblable au verbiage (qui annule la prière)".

   Selon lui encore, le Prophète (BSDL) a dit : "Les 5 prières quotidiennes, la prière du Vendredi et celle qu ila précède , le jeûne du Ramadan et celui de l'année d'avant, effeacent ce qu'il y a entre eux comme pêchés tant qu'on n'en a pas commis les grands".

  Selon Ibn Omar (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit : "Quand l'un de vous va venir à la prière du Vendredi, qu'ik se baigne avant".

   Selon aws Ibn Aws (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit : "Parmi vos meilleurs jours est le Vendredi. Demandez-y abondamment pour moi la bénédictions de Dieu, car vos prières pour moi me sont présentés (dans ma tombe)

   Le vendredi est un jour saint dans l'Islam. Ce jour-là, il est obligatoire pour tout musulman majeur de faire la prière à la mosquée. Les femmes ont le choix d'y aller ou de rester chez elle.

   Tout homme ne peut manquer cette prière en commun, sauf raison valable tel que la maladie, le voyage, le travail...car le Prophète a dit : "celui qui abandonne 3 fois la prière du vendredi sans excuse ou raison valable, Dieu scelle son coeur".

   Il est recommandé de venir bien habillé, de bonne heure, de faire la grande ablution avant de venir et de faire 2 unités de prières surérogatoires.

   Pendant le sermon, il faut être attentif, ne pas parler aux autres et ne pas enjamber les rangs.

Condition de validité :

- Etre musulman

- Avoir effectuer les ablutions.

- ressentir la crainte de Dieu dans son coeur

- Etre orientée vers la Kaaba, à La Mecque.

- Etre propre et que le lieu soit propre.

- Respecter l'horaire de la prière.

- Couvrir tout le corps sauf les mains et le visage pour la femme; Couvrir la zone entre le nombril et les genoux pour l'homme.

Quand?

   Elle se fait au moment de la prière de Dhour (la prière du début d'après-midi).

Qui peut la faire?

   Tout(e) musulman(e) pubère, sain(e) d'esprit et ayant fait les ablutions.

Où peut-on la faire?

   Dans un lieu de culte musulman : une mosquée, un centre culturel et cultuel islamique, une salle de prière...

Comment?

     Il est recommandé de faire 2 raka (unités de prières) en arrivant à la mosquée.

L’imam monte sur la chaire (minbar) au moment du midi local, puis, il salue les croyants. Quant il s’assoit, le muezzin appelle à la prière comme il le fait pour Dhor. A partir de ce moment, il devient interdit de parler ou de s’amuser avec des cailloux (ou autre), de déranger les autres… car le discours compense les deux rakats qu’il manque pour accomplir la prière de dhor complète. Il faut donc que la concentration pendant le discours soit la même que pendant la prière.  Le Prophète a dit : « Si tu t’adresses à ton ami, même pour lui dire : « Tais-toi » pendant que l’imam prononce son discours tu es fautif. » [ Rapporté par Mouslim ]

Et aussi : « Celui qui s’amuse avec des cailloux (quand l’imam fait son discours) commet une erreur, celui qui commet une erreur annule sa prière. » [ Rapporté par Abou Daoud ]

L’appel terminé, l’imam se lève et prononce son discours (khoutba). Il loue Allah. Le remercie et appelle le salut d'Allah sur Son Prophète et serviteur Mohammed. Habituellement, il fait cette invocation :

« Al hamdoullillahi nahmadouhou wa nasta'înouhou wa nastaghfirouhou wa na'oudou bi-llahi min chouroûri anfousinâ wa min sayyi âti a'mâlinâ Men yahdihi-llahou fahoûwa-l-mouhtadi wa men youdzlil falan yajidalahou waliyyan mourchidâ, wa achhadou an lâ ilaha illâ llahou wahdahou lâ charika lahou, wa achhadou anna mouhammadan 'abdouhou wa rasoulouhou. »

« Yâ ayyouhâ-n-nâsou ittaqoû rabbakoum-l-ladzî khalaqakum min nafsin wâhidatin wa khalaqa minhâ zawjahâ wa batha minhoumâ rijâlan kathîran wa nisâ a wa-t-taqou-llaha al-ladzî tasâa aloûna bihi wa-l arhâm ina-llaha kâna 'alaykum raqîbâ » "Yâ ayyouhâ-l-ladzîna amanoû-t-taqoû-llaha haqqa touqâtihi wa lâ tamoûtounna illâ wa antoum mouslimoûn" "Yâ ayyouhâ-l-ladîna amanoû ittaqoû-llaha wa qoûloû qawlan sadîdan yousslih lakoum a'mâlakoum wa yaghfir lakoum dounoûbakoum wa man youtti'i-llaha wa rasoûlahou faqad fâza fawzan 'azîman.
« Louanges à Allah que nous glorifions, dont nous implorons aide et pardon, et nous cherchons refuge auprès de Lui contre le mal qui est en nous et de nos mauvaise actions. Celui qu'Allah guide nul ne peut l'égarer, et celui qu'Allah égare nul ne peut le guider. J'atteste qu'il n'y a de divinité qu'Allah, Le Seul, L'Unique sans associé, et j'atteste que Mohammad est le Serviteur et le Messager d'Allah :
Allah dit dans Son Livre:
« O hommes, craignez votre seigneurs qui vous a créé d'un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux-là a fait répandre (sur la terre) beaucoup les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement. »
« O les croyants, craignez Allah comme Il doit être craint et ne mourrez qu'en état de pleine soumission. »
« O les croyants, craignez Allah et parlez avec droiture, Allah vous rectifiera vos actions et Il vous pardonnera vos péchés. Et celui qui obéit à Allah et à Son Messager, il réussira, certes, d'une grande réussite. »

Puis il exhorte l’auditoire à haute voix, rappelle les recommandations d'Allah et de Son Prophète, leurs promesses et leurs menaces.Ensuite, il s’assoit , marquant une petite pause, puis il se relève pour reprendre son thème de sermon, avec le même entrain. Ayant terminé son prône, sans trop l’allonger, il descend de sa chaire. A ce moment le muezzin annonce la prière.

Et l’imam préside une prière de 2 rak’ats (remplaçant celle de Dhor) en récitant à haute voix.

Source : http://sajidine.com/rappels/sermons/introduction.htm

http://journal-musulmane-reconvertie.over-blog.com/categorie-1184192.html

  • e6un7

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site