referencer site web - referenceur gratuit -

La politique selon le Coran

La conception de la politique en Islam est basée essentiellement sur les sources coraniques. Elle englobe l’univers et l’être humain dans sa totalité.

 a- ALLAH (exalté soit-il) est le créateur de l’univers :

Il est le Créateur de l’être humaine et de toute chose utilisée par ce dernier dans sa vie dans cet univers.

 « Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre, en toute vérité. Et le jour où Il dit : "Sois !" Cela est, Sa parole est la vérité. A Lui, [seul,] la royauté, le jour où l’on soufflera dans la Trompe. C’est Lui le Connaisseur de ce qui est voilé et de ce qui est manifeste. Et c’est Lui le Sage et le Parfaitement Connaisseur. »

Sourate 6, Al An’am (Les bestiaux), verset 73

 « Dis : "Qui est le Seigneur des cieux et de la terre ?" Dis : "Dieu". Dis : "Et prendrez-vous en dehors de Lui, des maîtres qui ne détiennent pour eux-mêmes égales, les ténèbres et la lumière ? Ou donnent-ils à Dieu des associés qui créent comme Sa création au point que les deux créations se soient confondues à eux ? Dis : "Dieu est le Créateur de toute chose, et c’est Lui l’Unique, le Dominateur suprême". »

Sourate 13, Ar-Ra’d (Le tonnerre), verset 16

 « Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci sont épouse, et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Dieu au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Dieu vous observe parfaitement. »

Sourate 4, An-Nisa’ (Les femmes), verset 1

 « Ô hommes ! Rappelez-vous le bienfait de Dieu sur vous : existe-t-il en dehors de Dieu, un créateur qui du ciel et de la terre vous attribue votre subsistance ? Point de divinité à part Lui ! Comment pouvez-vous vous détourner [de cette vérité] »

Sourate 35, Fatir (Le Créateur), verset 3

« C’est Nous qui vous avons créés. Pourquoi ne croiriez-vous donc pas [à la résurrection] ? Voyez-vous donc ce que vous éjaculez : est-ce vous qui le créez ou [en] : sommes Nous le Créateur ? Nous avons prédéterminé la mort parmi vous. Nous ne serons point empêchés de vous remplacer par vos semblables, et vous faire renaître dans [un état] que vous ne savez pas. Vous avez connu la première création. Ne vous rappelez-vous donc pas ? Voyez-vous donc ce que vous labourez ? Est-ce vous qui le cultivez ? ou [en] sommes Nous le cultivateur ? Si Nous voulions, Nous le réduirions en débris. Et vous ne cesseriez pas de vous étonner et [de crier] : "Nous voilà endettés ! ou plutòt, exposés aux privations". Voyez-vous donc l’eau que vous buvez ? Est-ce vous qui l’avez fait descendre du nuage ? ou [en] sommes Nous le descendeur ? Si Nous voulions, Nous la rendrions salée. Pourquoi n’êtes- vous donc pas reconnaissants ? Voyez-vous donc le feu que vous obtenez par frottement ? Est-ce vous qui avez créé son arbre ou [en] sommes Nous le Créateur ? »

Sourate 56, Al Waqi’a (L’évènement), versets 57-72

b-ALLAH (exalté soit-il) est le Possesseur de Ses créatures :

ALLAH (exalté soit-il) est le Seul propriétaire de la Création. C’est Lui, le Gouverneur, il décide de tout et détermine tout.

 « A Lui tous ceux qui sont dans les cieux et la terre : tous Lui sont entièrement soumis. »

Sourate 30, Ar-Rum (Les romains), verset 26

 « Du ciel à la terre, Il administre l’affaire, laquelle ensuite monte vers Lui en un jour équivalant à mille ans de votre calcul. »

Sourate 32, As-Sajda (La prosternation), verset 5

« Votre Seigneur, c’est Dieu, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi "istawa" sur le Trône. Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à Son commandement. La création et le commandement n’appartiennent qu’à lui. Toute gloire à Dieu, Seigneur de l’Univers ! »

Sourate 7, Al A’raf, verset 54

c-Le Maître Absolu n’est autre que Dieu Tout-Puissant :

ALLAH (exalté soit-il) est le seul qui commande Sa Création et en règle toute son organisation. Le fait de gouverner est un fait spécifique à Lui et à Lui seulement. Ce Pouvoir n’appartient qu’à lui seul

« Celui à qui appartient la royauté des cieux et de la terre, qui ne S’est point attribué d’enfant, qui n’a point d’associé en Sa royauté et qui a créé toute chose en lui donnant ses justes proportions. »

Sourate 25, Al Furqane (Le discernement), verset 2

Sourate 28, Al Qasas (Le récit), verset 70

« Dis : "Dieu sait mieux combien de temps ils demeurèrent là. A Lui appartient l’Inconnaissable des cieux et de la terre. Comme Il est Voyant et Audient ! Ils n’ont aucun allié en dehors de Lui et Il n’associe personne à Son commandement. »

Sourate 18, Al Kahf (La caverne), verset 26

 

Tout pouvoir, tout commandement, toutes organisations reviennent donc à ALLAH (exalté soit-il) et à personne d’autre. C’est lui qui gouverne Sa Création et Ses créatures. Il est le Grand Savant. Il est Perfection et Puissance. C’est à Lui que reviennent la paix et la sécurité. Il est le Vivant. Il veille à chaque instant sur Ses créatures. Il est le Tout-Puissant. Tous les pouvoirs sont dans Ses mains. Toute la Création s’incline devant Lui.

 « Dieu ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même "al-Qayyum". Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône "Kursiy" déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. »

Sourate 2, Al Baqarah (La vache), verset 255

Nul ne peut interroger le Grand Créateur sur Sa création, c’est Le Créateur qui interrogera toutes Ses créatures sur leurs actes.

 « Il n’est pas interrogé sur ce qu’Il fait, mais ce sont eux qui devront rendre compte [de leurs actes]. »

Sourate 21, Al Anbiya’ (Les prophètes), verset 23

Le mal et le bien sont dans Ses mains

« Et si Dieu fait qu’un mal te touche, nul ne peut l’écarter en dehors de Lui. Et s’Il te veut un bien, nul ne peut repousser Sa grâce. Il en gratifie qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et c’est Lui le Pardonneur, le Miséricordieux. »

Sourate 10, Yunus (Jonas), verset 107

 « Moïse dit à son peuple : "Demandez aide auprès de Dieu et soyez patients, car la terre appartient à Dieu. Il en fait qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et la fin (heureuse) sera aux pieux". »

Sourate 7, Al A’raf, verset 128

Comme nous avons pu le voir à travers certains versets du Saint-Coran, la Souveraineté de cet Univers appartient à Allah (exalté soit-il) et il n’appartient à personne de la discuter.

Le Saint-Coran mentionne à plusieurs reprises que le Seul qui soit apte à commander l’homme (la créature) et à le diriger, est le Créateur lui-même car c’est Lui qui commande par Sa Volonté, l’Univers tout entier.

C’est donc, à Dieu Tout-Puissant que revient la gérance des affaires humaines et suivre Ses Ordres devient une obligation pour chaque être croyant.

La différence qui existe entre l’obéissance de L’univers et celle de l’homme, est que le premier obéit totalement à l’injonction divine de la petite particule de ses composants jusqu’au système astronomique ou galactique alors que le second obéit dans sa partie inconsciente. Quant à la partie consciente chez l’homme, le Créateur a décidé de ne pas exécuter son jugement par force et obligation, c’est pourquoi il a fait appel aux hommes à travers les livres révélés, dont le dernier est le Saint-Coran afin que l’homme, créature pensante, puisse reconnaître de manière réfléchie le Pouvoir Absolu de Son Créateur et lui obéir de sa propre liberté (libre-arbitre).

 « Dis : "En vérité, ma Salat, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Dieu, Seigneur de l’Univers. »

Sourate 6, Al An’am (Les bestiaux), verset 162

La vérité réside dans l’ordre d’Allah (exalté soit-il). C’est Lui Seul qui connaît où réside la vérité et c’est à Lui Seul de tracer le chemin de la vérité et de guider l’humanité entière vers les voies du Bien. La loi d’Allah (exalté soit-il) est la meilleure et on ne peut suivre aucune loi en dehors de la sienne.

 « Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Dieu qui sait, alors que vous ne savez pas. »

Sourate 2, Al Baqarah (La vache), verset 216

Allah (exalté soit-il) a désigné Son Prophète Mohammed pour transmettre Sa Loi et expliquer sa législation à l’humanité entière. Ce message tend à ce que chaque acte, chaque décision soit conforme au Vouloir Divin.

 « Suis ce qui t’est révélé de la part de ton Seigneur. Point de divinité autre que Lui. Et écarte-toi des associateurs. »

Sourate 6, Al An’am (Les bestiaux), verset 106

L’Islam intervient dans la vie temporelle et la vie spirituelle de l’homme. Il est une guidance spirituelle et politico sociale. L’Islam possède une doctrine politique qu’elle met au service de l’homme pour lui rendre la vie meilleure. Et de ce fait, le Prophète Mohammed est le représentant d’ALLAH (exalté soit-il) sur terre, lui obéir revient à obéir à Celui qui l’a envoyé, c’est-à-dire, à obéir à Dieu Tout-Puissant.

« Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois que Dieu et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Dieu et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident. »

Sourate 33, Al Ahzab (Les coalisés), verset 36

Pour organiser les vies des croyants au sein de la communauté, l’autorité est indispensable. La forme correcte pour gouverner la terre selon les directives coraniques et prophétique consiste à ce que l’Etat se soumet à Allah (exalté soit-il) et à Son prophète Bien-Aimé Mohammed concernant les lois. L’Etat ne peut-être qu’un Etat représentatif du vrai Gouverneur, c’est-à-dire, Dieu Tout-Puissant. Le pouvoir est donc limité par les limites commandées par Allah (exalté soit-il) dans son livre et mentionnées et expliquées à travers le récit et les actions prophétiques. Elles se rapportent à toute sorte de pouvoir : exécutif, législatif et judiciaire.

La califat est donc une autorité qui remplace par délégation la véritable Autorité, qui est Dieu Tout-Puissant et son rôle consiste à mettre en application ce qu’Allah (exalté soit-il) a légiféré. C’est pour cette raison que Dieu a placé l’homme sur terre, afin que celui-ci accomplisse (sous la direction de Dieu) le rôle pou lequel il a été crée.

 « Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges : "Je vais établir sur la terre un vicaire "Khalifa". Ils dirent : "Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier ?" - Il dit : "En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas !". »

Sourate 2, Al Baqara (La vache), verset 30

D’après la conception coranique, l’être humain reçoit sur terre une énergie, des capacités et un pouvoir d’action et ceci est un don de Dieu. Allah (exalté soit-il) lui a confié ce don pour qu’il l’utilise comme Il lui a ordonné de l’utiliser afin de mériter Sa satisfaction. L’homme n’est donc pas le véritable possesseur de ces dons. Il n’est qu’un représentant désigné par le vrai Possesseur.

 « C’est Lui qui a fait de vous des successeurs sur terre. Quiconque mécroit, sa mécréance retombera sur lui. Leur mécréance n’ajoute aux mécréants qu’opprobre auprès de leur Seigneur. Leur mécréance n’ajoute que perte aux mécréants. »

Sourate 35, Fatir (Le Créateur), verset 39

Il est à noter ici que la représentation selon la loi divine concerne en vérité l’individu et non pas l’Etat. En effet, elle se rapporte à l’individu croyant, à la famille, à toute couche sociale de manière égale. Chaque individu dans la Oumma est concerné par le califat.

Il y a une divergence entre le califat, la royauté et le gouvernement des hommes de religion. Le califat diverge aussi de la démocratie occidentale qui possède comme base le gouvernement du peuple par lui-même. En effet, c’est lui qui fonde les lois. La démocratie possède des points communs tels que le représentant de la Oumma qui doit être élu et agrée par la Oumma. De même, les croyants doivent obéir aux représentants de l’Etat seulement dans le Bien et ils n’ont pas à obéir ni à collaborer avec l’Etat, surtout si celui-ci ne répond pas aux injonctions divines.

 Sawsan R.

Abdelhak O.e6un7

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site