referencer site web - referenceur gratuit -

Comportement de notre Prophète avec la femme

 

la-sira-menu7.jpg

Voici une série de hadiths authentiques sur le comportement de Mohammad, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, avec la femme :
‘Aicha (qu'Allah l'agrée) a dit : « Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, était au service de sa famille, quand l'heure de la prière venait, il sortait pour prier. » Rapporté par Boukhari.
Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a dit: « Qu’un croyant ne déteste pas une croyante, s’il déteste d’elle un comportement, il en appréciera un autre. » Rapporté par Mouslim.
Abû Hurayra rapporte que le Prophète ,Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a dit : « Le croyant qui a la foi la plus complète est celui qui a le meilleur comportement et les meilleurs d’entre vous sont les meilleurs avec leurs femmes » (At-Tirmidhi)… dans une autre version du hadith : « Le meilleur d’entre vous est le meilleur avec sa famille et je suis le meilleur avec ma famille ».
Et le prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a averti à ce sujet en disant : « Qu’aucun d’entre vous ne frappe sa femme comme on bat un esclave pour ensuite dormir avec elle la nuit » (Al-Bukhari et Muslim)
Méditez bien sur le hadith suivant, loin des clichés des médias et de ce que la pensée "occidentale" pense du Prophète Mohammad, Salla Allahou Alaihi wa Sallam :
Anas, qu'Allah l'agréé, raconte que le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, avait un voisin perse connu pour ses mets délicieux. Ce voisin prépara un plat pour le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, et le convia à sa table. Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, lui dit : « Et mon épouse ? (En parlant de son épouse Aïcha, qu’Allah l’agrée) » Il répondit : « Non (je ne l’invite pas). » Le Prophète rétorqua : « Je refuse donc. » Le voisin réitéra son invitation et le Prophète lui redemanda : « Et mon épouse ? » Il répondit : « Non (je ne l’invite pas). » Le Prophète rétorqua de nouveau : « Je refuse donc. » Le voisin réitéra une nouvelle fois son invitation et le Prophète lui redemanda : « Et mon épouse ? » L’homme, après trois demandes consécutives, dit : « Je suis d’accord. » Le Prophète et Aïcha se levèrent et se suivirent mutuellement jusqu’à atteindre la maison du voisin. » Rapporté par Mouslim.
Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, autorisa l’épouse à porter plainte en justice (justice musulmane), si son époux se comporte mal envers elle. Des femmes venaient voir les femmes du Prophète pour se plaindre du mauvais comportement de leurs maris ; le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, dit alors :
« De nombreuses femmes se sont présentées chez la famille de Mohammad pour se plaindre de leurs maris ; sachez donc qu’ils ne sont en aucun cas, les meilleurs d’entre vous. » Rapporté par Aboû Dawoûd et Nassâï et authentifié par Albâny.
Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, saisissant la faiblesse physique de la femme par rapport à l’homme et le fait qu’elle ne peut pas se défendre seule dans la plupart des cas ; mit en garde contre ceux qui s’en prennent aux faibles, dont fait partie la femme et les menaça en disant :
« Ô seigneur ! Je mettrai dans la gêne ceux qui s’en prennent aux droits des deux faibles : l’orphelin et la femme. » Rapporté par Nassâï et Ibn Mâjah et considéré comme bon par Al-Albani.
Aïcha, qu’Allah l’agrée, rapporte : « J’accompagnais le prophète dans un de ses voyages alors que j’étais encore une jeune fille mince et svelte, puis le Prophète dit aux gens : « Avancez ! » Ils avancèrent, puis il me dit : « Viens faire la course avec moi. » Nous fîmes la course ensemble et je le battis. Il ne m’en parla plus pendant un long moment jusqu’à oublier ce fait. Plus tard, lorsque je pris du poids et je forcis, je l’accompagnais une nouvelle fois dans un de ses voyages, puis il dit aux gens : « Avancez ! » Ils avancèrent, puis il me dit : « Viens faire la course avec moi. » Nous fîmes la course ensemble et cette fois, il me battit. Il ria en disant : « cette fois c’est la revanche (de la première course perdue). » Rapporté par Ahmad et Aboû Dawoûd et authentifié par Al-Albâny.
On demanda au Prophète quelle est la personne que tu aimes le plus, il répondit : « Aïcha. » qui était son épouse. Rapporté par Tirmidhy et authentifié par Al-Albani.
Un homme demanda au Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam : « Quelle personne mérite ma bonne compagnie ? Il répondit : « Ta mère. » L’homme dit : « Et qui ensuite ? » Il dit : « Ta mère. » L’homme redit : « Et qui ensuite ? » Le Prophète dit : « Ta mère. » L’homme réitéra : « Et qui ensuite ? » Le prophète dit : « Ton père. » Rapporté par Boukhari et Mouslim.
Le messager d'Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, disait aux hommes de son armée alors qu’ils chantaient pour que les chameaux avancent rapidement :
« Doucement vous transportez du « verre » ! » C’est-à-dire les femmes sur les chameaux, qui pourraient tomber à cause de la vitesse, la femme est donc comme un précieux que l’on doit protéger.
Et Allah sait mieux.
http://www.islamweb.net/womanf/nindex.php?page=readart&id=149359
  • e6un7

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site