photo banniere1.gif
referencer site web - referenceur gratuit -

Le repas du Prophète Muhammad(saw)

la-sira-menu7.jpg


Les contenances de table du Saint Prophète (saw)

Le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l) mangeait et buvait toujours avec sa main droite et s'arrêtait toujours trois fois pour reprendre son souffle en buvant. La raison peut en être que, lorsque quelqu'un a soif et boit de l'eau d'un seul trait, il risque de boire trop et de déranger sa digestion. En ce qui concerne la nourriture, sa règle était de goûter à toute chose pure et permise, mais pas d'une façon gourmande ou qui pût priver les autres de leur part. Comme il a été dit, sa nourriture ordinaire était toujours très simple, mais si quelqu'un lui offrait un plat spécialement préparé, il ne le refusait pas. Il n'était pas anxieux de manger de la bonne cuisine ; par contre il aimait particulièrement le miel et les dattes. En ce qui concerne ces dernières, il disait qu'il y avait un certain rapport entre un musulman et le dattier, dont les feuilles, l'écorce et le fruit, vert ou mûr, et même le noyau, pouvaient être employés à quelque usage sans laisser de partie inutile. Tel était le cas avec un vrai musulman. Aucun de ses actes n'était gratuit et tout ce qu'il faisait aidait à promouvoir le bien-être de l'humanité. (Bukhārī et Muslim)

Invocation du nom de Dieu au cours des repas

Chaque fois que le Saint Prophète s'asseyait pour un repas, il commençait toujours à manger en invoquant le nom et la bénédiction d'Allah et, dès le repas fini, il remerciait en ces termes: « Toute louange est à Dieu, qui nous a donné à manger, abondante et saine et toujours croissante : louange qui ne laisse pas sur l'esprit l'impression qu'on a assez loué mais qui crée dans l'esprit le sentiment qu'on n'en a pas assez dit. Louange qui ne devrait jamais finir et qui fait penser que tout acte divin est digne de louange et doit être loué. Ô Allah ! Remplis nos coeurs de ces sentiments. » Parfois, il employait ces mots : « Toute louange est à Dieu, qui a satisfait notre faim et notre soif. Puissent nos coeurs désirer toujours Sa louange et ne jamais Lui être ingrats. »

Il rappelait toujours à ses compagnons de s'arrêter avant d'avoir mangé à leur faim et avait coutume de dire que la nourriture d'un homme devait toujours suffire pour deux. Toutes les fois qu'on préparait un plat spécial dans sa maison, il suggérait d'en offrir une partie à ses voisins ; ainsi, la nourriture et d'autres choses de chez lui étaient constamment offertes en cadeau à ses voisins. (Muslim et Bukhārī, Kitāb al-Adab)

La simplicité de ses repas

En ce qui concerne la nourriture et la boisson, le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) avait des goûts extrêmement simples. Il n'exprimait jamais de mécontentement si la nourriture était mal préparée ou mal cuite ; du moment qu'il pouvait la manger, il le faisait pour éviter une déception à la personne qui l'avait préparée. Si toutefois, un plat n'était pas mangeable, il s'abstenait simplement d'en prendre sans jamais exprimer une quelconque désapprobation. Lorsqu'il s'asseyait pour le repas, il apportait son attention à la nourriture placée devant lui et disait qu'il n'aimait pas qu'on y fût indifférent, comme si l'on était très au-dessus de ces questions de manger et de boire. Lorsqu'on lui présentait un mets, il le partageait toujours avec ceux qui étaient présents. Un jour, on lui offrit quelques dattes. Il regarda autour de lui et, après avoir calculé le nombre de personnes présentes, il divisa les dattes en parties égales, chacun en recevant sept. Abū Hurairah rapporte que le Saint Prophète Muhammad ne mangeait jamais à satiété.

 

(Source : Introduction à l'étude du Saint Coran par Hadrat Mirza Bashir Ud Din Mahmud Ahmad (r.a.) Khalifatul Masih II)

 

 

 

e6un7



 

 


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site