photo banniere1.gif
referencer site web - referenceur gratuit -

Les houris pour les hommes. Et les femmes?

 Les houris

 Les Houris pour les hommes pieux

Le paradis est le lieu qu'Allah a crée afin de rétribuer ceux et celles qui ont apporté foi en Lui et se sont soumis à Lui dans cette vie présente. Il est donc évident que toutes les personnes qui y accèderont par la Grâce et la Miséricorde divine, aussi bien les hommes que les femmes, pourront goûter des délices et plaisirs qui s'y trouvent. C'est ce qui ressort de façon très explicite d'un certain nombre de références, dont voici deux, l'une extraite de la Sourate "An Nisâ" (Les Femmes) et l'autre de la Sourate "An Nahl" (L'abeille) :
Et quiconque, homme ou femme, fait de bonnes œuvres, tout en étant croyant... les voilà ceux qui entreront au Paradis; et on ne leur fera aucune injustice, fût-ce d'un creux de noyau de datte. (Sourate 4 / Verset 124)
Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions. (Sourate 16/ Verset 97)
 
 
Le Très Haut dit : 
 
« Ils seront accoudés sur des tapis doublés de brocart. Et les fruits des deux jardins seront à leur portée pour être cueillis. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez vous ? Ils y trouveront les hours aux regards chastes, qu'avant eux aucun homme ou génie n'aura déflorées. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez vous ? »
Surat 55 - Verset 54-57
 
 
Dans le saint Coran Dieu promet pour le croyant entre autre:
 
« Des houris cloitrées dans les tentes, - lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ? - qu'avant eux aucun homme ou génie n'a déflorées . Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez vous ? »
Surat 55 - Verset 72 - 75
 
« Là, il y aura des vertueuses et des belles . Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ? »
Surat 55 - Verset 70 - 71
 
« Ils auront là des épouses pures » Surat 2 - Verset 25
 

Selon Anas Ben Malik, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « …Si une des femmes du Paradis se présentait aux yeux des hommes, elle illuminerait l’espace entre le ciel et la terre et l’emplirait de parfum. Le voile qu’elle porte sur la tête vaut mieux que le monde et ce qu’il renferme. »
(Rapporté par Boukhari).

At Tabarani rapporte qu'Umm Salama a dit :


« j'ai entendu le Messager de Dieu sallahu alayhi salam :

« explique moi ce que Allah le Très Haut veut dire par : « houris aux grand yeux. ».
Il sallahu alayhi salam répondit : « des Houris blanches, aux grands yeux. La paupière d'une Houri ressemble à l'aile d'un aigle. »
Je lui demandai une nouvelle fois : « explique moi ce que le Très Haut veut dire par : « comme des œufs cachés »
Il répondit : « leur pureté est celle des perles qui sont encore dans leur coquillage et que les mains n'ont pas touchées. ».

Elle demanda aussi : « explique moi ce que Allah veut dire par : « semblables au blanc cacheté de l'œuf ».
Il répondit : « elles sont aussi fines que la peau intérieure de l'œuf »

Elle demanda encore : « Ô Messager de Dieu, explique moi ce que Dieu veut dire par : « aimantes et d'égale jeunesse ».
Il répondit : « elles trouvèrent la mort, dans la vie ici-bàs, vieilles, aux yeux chassieux et aux cheveux grisonnants. Il les a récréées après la vieillesse et les a faites vierges, aimantes, désirantes, d'un même âge et d'un même jour de naissance. »

Elle demanda : « Ô Messager de Dieu, qui sont meilleures : les femmes de la vie ici bas ou les Houris aux grands yeux ? »
Il répondit : « les femmes de la vie ici bas sont meilleures que celles du Paradis, comme l'est l'extérieur d'un habit par rapport à sa doublure »

Elle demanda : « Ô Messager d'Allah, par quoi (mais de quelle façon) ?
Il répondit : « grâce à leur prière, à leur jeûne et à leur adoration, Allah a couvert leur visage de lumière et leur corps de soie. Elles ont le teint blanc, les habits verts, les bijoux tressés. Leur encensoirs sont faits de perles et leur peignes en or. Elles disent : « nous sommes éternelles et nous ne mourrons pas, nous sommes les heureuses et nous ne connaissont pas la misère, nous sommes celles qui demeurent et nous ne partons pas, nous sommes les satisfaites et ne nous mettons pas en colère. Bienheureux celui à qui nous appartiendrons et qui nous appartiendra »

Elle dit : « Ô Messager de Dieu, la femme d'entre nous se marie deux fois, trois fois, quatre fois, puis elle meurt. Elle entre au paradis et ses maris aussi. Qui y sera son mari ?
Il répondit : « Ô Umm Salama, on lui demandera de choisir et elle choisira celui qui a le meilleur caractères » Elle dira : « Ô Seigneur, celui ci s'est le mieux comporté à mon égard dans la vie ici bas, fais qu'il soit mon mari »
Ô umm Salama, le bon caractère l'emporte sur tout le bien de la vie ici bas et de la vie dans l'au delà »

Et les femmes dans tout ça?

Il existe des références qui évoquent clairement le fait que les femmes terrestres seront supérieures aux "Hoûris" du Paradis. Ainsi, dans une Tradition citée dans l'ouvrage de "Tabrâni" (dont la chaîne de transmission contient néanmoins un narrateur qui a fait l'objet de critiques), Oummé Salma (radhia Allâhou anha) rapporte qu'elle posa la question suivante au Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam):
"Qui, d'entre les femmes terrestres ou les "Hoûris" aux grands yeux, seront les meilleures ?"
Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) lui répondit en ce sens:
"Les femmes terrestres seront meilleures que les "Hoûris" aux grands yeux, exactement comme le dessus (d'un tapis) est meilleur que la partie d'en dessous."
De cette comparaison établie par le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), on comprend bien le rapport de supériorité qui différenciera les femmes de ce monde à celles du Paradis. Dans la suite de ce même Hadith, Oummé Salma (radhia Allâhou anha) ajoute qu'elle demanda au Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) la raison pour laquelle les femmes terrestres étaient meilleures… Il (sallallâhou alayhi wa sallam) lui répondit que cela était dû notamment au fait qu'elles avaient prié, jeûné et accompli des actes d'adoration dans ce monde.
 

 

 

 

4 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site