photo banniere1.gif
referencer site web - referenceur gratuit -

"Si Dieu châtiait tout le monde, ce ne serait pas injustice de Sa part"

image002_gif-assalam-alaykoum.gif

Ce hadîth se lit ainsi : "لو أن الله عذب أهل سمواته وأهل أرضه، عذبهم وهو غير ظالم لهم. ولو رحمهم، كانت رحمته خيرا لهم من أعمالهم" :
"Si Dieu châtiait les gens de Ses cieux et les gens de Sa terre, Il les châtierait sans être injuste par rapport à eux.
Et s'Il leur faisait miséricorde, le fait qu'Il leur fasse miséricorde serait meilleur pour eux que les (bonnes) actions qu'ils ont faites" (Abû Dâoûd).

Les Jahmites en ont déduit que Dieu châtiera des personnes qui n'ont pas commis de péché, par Son seul Bon Vouloir ; et que tout comme Dieu peut, selon Son seul Bon Vouloir, pardonner à des croyants ayant commis des grands péchés, Il peut aussi, selon Son seul Bon Vouloir, châtier des croyants n'ayant commis aucun péché.

Mais les Jahmites se sont trompés dans leur compréhension de ce hadîth. En effet, il ne s'agit pas, ici, comme ils l'ont cru, d'un possible châtiment de Dieu sans aucun péché de la part des créatures des cieux et de la terre. Il s'agit d'un possible châtiment de Dieu pour cause d'insuffisance dans la qualité du culte rendu à Lui et des bonnes actions accomplies pour Lui.
Voici ce qu'on lit dans Al-Fiqh ul-akbar : "وليس يقدر احد ان يعبد الله حق عبادته كما هو أهل له ولكنه يعبده بأمره كما امر بكتابه وسنة رسوله" : "Nul n'a la capacité d'adorer Dieu comme Il mérite qu'on L'adore. Cependant, on L'adore selon Son Ordre, comme Il a ordonné de (s'en tenir à) Son Livre et la Sunna de Son Messager" (pp. 152-153). En commentaire, 'Alî al-qârî écrit : "Et (le Prophète), que la bénédiction et la paix soient sur lui, demandaient pardon (yastaghfiru) après avoir accompli l'(action d')adoration, faisant allusion au manquement qu'il y a dans l'accomplissement de l'adoration telle qu'elle est méritée" (Shar'h ul-fiqh il-akbar, p. 154).
Si Dieu jugeait chacun selon la Justice ('Adl), aucun n'échapperait donc à la punition. Mais Il jugera avec Miséricorde, Bonté et Faveur (cf. Mukhtassar as-sawâ'ïq ul-mursala, pp. 326-328).

Il s'agit donc de faire les actions demandées, mais, en même temps, d'avoir plus espoir en la miséricorde divine qu'en la qualité de ses bonnes actions.

-
Par rapport à cette explication, une objection est parfois formulée de la part de certains Sunnites ayant eu sur ce point précis le même avis que les Jahmites (sans être pour autant Jahmites) :

"Cette explication ne tient pas, car dans le hadîth suscité, le Prophète (sur lui soit la paix) a parlé du fait que Dieu pourrait châtier les gens de la terre, mais aussi les gens des cieux.
Or il est impossible que les anges aient des manquements dans l'obéissance à Dieu, vu que Dieu a dit d'eux : "لَا يَعْصُونَ اللَّهَ مَا أَمَرَهُمْ وَيَفْعَلُونَ مَا يُؤْمَرُونَ" : "Ils ne désobéissent pas à Dieu dans ce qu'Il leur ordonne, et ils font ce qui leur est ordonné" (Coran 66/6).
Il est donc impossible qu'ils soient châtiés pour un manquement dans l'obéissance à Dieu.
Il ne reste donc qu'une possibilité : comprendre ce hadîth dans le sens d'un seul Bon Vouloir de Dieu, qui (même si nous savons qu'Il ne le fera pas) pourrait châtier un homme, un djinn et un ange sans que celui-ci ait délaissé aucune obligation ni commis aucun péché."

-
La réponse à cette objection :

Dieu a dit que si un ange disait que lui aussi mérite d'être adoré, Dieu le châtierait dans la Géhenne. Voici le verset où on lit cela : "وَقَالُوا اتَّخَذَ الرَّحْمَنُ وَلَدًا سُبْحَانَهُ بَلْ عِبَادٌ مُكْرَمُونَ لا يَسْبِقُونَهُ بِالْقَوْلِ وَهُمْ بِأَمْرِهِ يَعْمَلُونَ يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَلا يَشْفَعُونَ إِلا لِمَنِ ارْتَضَى وَهُمْ مِنْ خَشْيَتِهِ مُشْفِقُونَ وَمَنْ يَقُلْ مِنْهُمْ إِنِّي إِلَهٌ مِنْ دُونِهِ فَذَلِكَ نَجْزِيهِ جَهَنَّمَ كَذَلِكَ نَجْزِي الظَّالِمِينَ" (Coran 21/26-29). On voit qu'un éventuel châtiment par la géhenne a bien été mentionné, ici, pour les anges. Et on voit que, même si aucun ange n'a dit ni ne dira qu'il mérite lui aussi d'être adoré, c'est seulement l'exposé du fait que si l'un d'eux disait cela, il recevrait comme rétribution la géhenne.

Alors, de même, même si aucun ange n'a de manquement dans l'obéissance à Dieu, dans le hadîth suscité est seulement exposé le fait que ce que Dieu mérite en terme de qualité de culte est très très élevé. Si Dieu agissait selon la Justice ('Adl), Il pourrait châtier toutes ses créatures des cieux et de la terre. Cependant, Il agit non pas seulement avec Justice ('Adl) mais aussi et surtout avec Pardon, Faveur (Fadhl) et Bonté.

Le Prophète Muhammad (sur lui soit la paix) est tel que toute erreur antérieure ou postérieure lui a été pardonnée, et il n'a lui non plus pas de manquement dans l'obéissance à Dieu. Pourtant voici ce qu'il a dit à son propre sujet : "عن جابر قال: سمعت النبى صلى الله عليه وسلم يقول: لا يُدْخِلُ أحدًا منكم عملُه الجنةَ ولا يُجيرُه من النار، ولا أنا، إلا برحمة من الله" : "Aucun parmi vous, ni moi, son action (bonne) ne le fera entrer dans le paradis ni ne le protègera du feu ; (ce sera) seulement par une Miséricorde de la part de Dieu" (Muslim).
La particule bâ' présente dans certaines versions de ce hadîth est "sababiyya", de même que dans le verset qui dit que les croyants hériteront du paradis "bi mâ kuntum ta'malûn", le bâ' peut également être "sababiyya" : il n'y a pas de contradiction, car tout sabab reste soumis au Mussabbib ul-asbâb : la négation est alors motivée par cette soumission, tandis que l'affirmation s'explique par la réalité de la causalité.

Un autre verset se lit ainsi : "أُولَئِكَ الَّذِينَ يَدْعُونَ يَبْتَغُونَ إِلَى رَبِّهِمُ الْوَسِيلَةَ أَيُّهُمْ أَقْرَبُ وَيَرْجُونَ رَحْمَتَهُ وَيَخَافُونَ عَذَابَهُ إِنَّ عَذَابَ رَبِّكَ كَانَ مَحْذُورًا" (Coran 17/57). Il est dit ici : "ils craignent Son châtiment". C'est cependant selon un des commentaires seulement que ce second passage concerne (entre autres) des Anges également.

Résumé :

Comme le hadîth suscité l'affirme, [même si Dieu a dit qu'Il ne ferait pas ainsi,] Dieu pourrait châtier toutes Ses créatures et Il ne serait alors pas injuste. Cela est certain.
Cependant, ce qu'"Il pourrait faire ainsi", cela est :
- gratuitement selon les Jahmites ;
- pour cause de manquement dans la qualité du culte que Dieu mérite selon les Sunnites.
Les deux perspectives sont très différentes.

 

http://www.maison-islam.com/articles/?p=659

 

e6un7

 
 
 
 
 
 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site