photo banniere1.gif
referencer site web - referenceur gratuit -

La liberté de la femme dans le choix de son mari

La liberté de le femme dans L’Islam a valorisé la femme en lui donnant le droit de choisir son mari. Il a respecté sa volonté sachant que sa décision est cruciale pour sa vie et son avenir.

Aïcha (ra) a demandé au prophète (saws) : «La fille que sa famille veut marier, doit-on avoir son consentement ou non ?
- On ne la marie qu’après son consentement, répondit le prophète (saws).
- Elle est pudique, lui dit Aicha.
- Son consentement consiste donc dans son silence, dit le prophète (saws)» [Al Boukhari].

1.  La fille impubère : Le père peut marier sans son consentement sa fille si elle est encore impubère.

Al Hafedh Ibn Hajar (RA) a dit: ‘Le consentement n’est d’aucune utilité s’il s’agit de quelqu’un qui ne sait pas ce que signifie le consentement, ou de quelqu’un dont le refus et le silence n’ont pas de sens» [Fath al Bari 9/193].

2.  Le consentement de la femme thayyib[1] consiste dans une déclaration explicite de sa part :

Le prophète (saws) a dit : «On ne donne pas une femme déflorée en mariage sans son autorisation» [Al Boukhari].

L’Imam Al Baghawi (RA) a dit: «Si son tuteur matrimonial (al wali) la donne en mariage sans son consentement, le mariage est nul».

Suivant Khansaa Bint Khidam al Ançariyya (qu’Allah l’agréee) : «Son père l’a marié alors qu’elle était thayyib. Elle n’était pas contente et est allé se plaindre auprès du prophète (saws) qui a rejeté l’acte» [Al Boukhari].

3.  La fille vierge pubère : Son tuteur matrimonial ne la marie qu’après lui avoir demandé son avis.

Le messager d’Allah (saws) a dit : «On ne marie pas la fille vierge et pubère sans son consentement et on ne marie pas une thayyib sans son autorisation. La vierge est pudique, lui dit-on. «Son consentement consiste alors dans son silence», répondit le prophète (saws)» [Al Boukhari].

De même, il n’appartient pas à son père d’utiliser ses biens sans son consentement.

Ibn Al Qayyem (RA) a dit : «Il est certain que disposer de tout son argent contre son gré est plus facile à supporter que de la marier à quelqu’un qu’elle n’a pas choisie de son propre gré» [Zad Al ma’ad 5/99].

(Voir: ‘‘la femme entre la valorisation de l’Islam et l’avilissement de la jahiliyya’’). 

Note du traducteur : Thayyib est une femme qui a déjà eu une expérience sexuelle. Soit elle est veuve, soit elle est divorcée.

 

______________________________________________

les opinions de Shaikh Ibn Uthaimin et Cheikh Ibn Baz :

Question : J’ai une sœur et mon père l'a mariée à quelqu'un sans chercher à savoir son avis et sans que cela lui plaise. Elle a vingt et un ans et il a fait un faux témoignage pour le contrat de mariage (disant) que la fille est d'accord pour le mariage... Ainsi quel est le jugement ce contrat de mariage... ?

 

Réponse : La réponse correcte est, à cet égard, qu’il n'est pas légal pour le père ou quelqu'un d'autre de contraindre la fille au mariage avec quelqu'un qu’elle ne désire pas, même s'il convient, parce que le messager (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « n'épousez pas la vierge avant d’avoir cherché sa permission. » Et ceci est général - personne n'en est exempté, pas (même) ses tuteurs. Il est rapporté dans le Sahih Muslim : « quant à la vierge, son père doit chercher son consentement... »

Shaikh Ibn Uthaimin dans Fatawal-Mar'a Vol. 1. P.47

Question : Est-il permis au père de contraindre sa fille à un mariage avec quelqu'un qu’elle ne désire pas ?

Réponse : Il n'est pas permis au père, ou à quelqu'un d’autre que lui, de contraindre celle qui est sous sa tutelle à épouser quelqu'un avec qui elle ne désire pas se marier. Plutôt il est nécessaire de chercher son consentement et sa permission en raison de la parole du messager (salallahu ‘alayhi wa salam) : « la vierge ne doit pas être épousée avant d’avoir cherché son consentement. Ils dirent : ô messager d'Allah ! Quel est son consentement ? Il a répondu : son silence. Et dans une autre formulation : Et quant à la vierge, son père cherche son consentement et son consentement est son silence. »

Donc il est obligatoire au père lorsqu’elle atteint l'âge de neuf ans ou plus, qu'il demande son consentement. De même pour ses tuteurs, ils ne la marient pas sans son consentement. Ceci est obligatoire à tous. Quiconque marie sa fille sans permission/consentement alors, le mariage n'est pas correct parce qu'une des conditions du mariage est le consentement, et l’agrément des deux parties. Ainsi s'il la marie contre sa volonté et la contraint par des menaces ou en la battant, le mariage n'est pas valable...

Il est exigé du mari éventuel, lorsqu’il sait qu'elle ne le désire pas pour le mariage, qu'il ne poursuit pas l’affaire même si son père la lui facilite (lui donne sa permission). Il lui est obligatoire de craindre Allah et ne pas aller vers la femme qui ne le veut pas pour le mariage... Il lui est obligatoire de prendre garde à ce qu’Allah lui a rendu illégal. Ceci parce que le messager (salallahu ‘alayhi wa salam) a ordonné de chercher (d'abord) le consentement des filles.


Cheikh Ibn Baz dans Fatawal-Mar'a Vol. 2. P.50

 

Le Sujet est amélioré par Way to Allah.com

____________________________

Source:

*lumiere-islam-tresor.over-blog.com

 

*Article tiré du site troid.org

 

Traduit en français par le site salafs.com

 

Révisé par: islamhouse.com/fr

e6un7

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site