referencer site web - referenceur gratuit -

Soulayman et la reine de Sabaa

 

         Le Prophète Soulayman (a) était le plus jeune fils du Prophète Dawoud (a) qu’il succéda au pouvoir. Allah lui accorda le plus grand royaume jamais dirigé par un roi. Il avait le contrôle du vent et pouvait l’utiliser pour conduire son trône dans les airs. Les hommes comme les Djins lui étaient dévoués et il pouvait aussi donner des ordres aux oiseaux en leur parlant dans leur langue. En raison de ces bénédictions, le royaume du Prophète Soulayman (a) était puissant  et bien des pays étaient sous son contrôle.  Lorsque l’armée du Prophète Soulayman (a) se mettait en marche, elle inspirait la terreur. Le Saint Coran décrit ainsi une de ces marches :

 

Et furent rassemblées pour Salomon, ses armées de djinns, d'hommes et d'oiseaux, et furent placées en rangs. Quand ils arrivèrent à la Vallée des Fourmis, une fourmi dit: ‹Ô fourmis, entrez dans vos demeures, de peur que Soulayman et son armée ne vous écrasent [sous leurs pieds] sans s'en rendre compte›.

                                                    Sourate Naml, 27 : 17,18

 

         Le Prophète Soulayman (a) entendit la mise en garde du chef des fourmis et lui demanda de s’approcher. Il lui dit:

"Pensais-tu qu’un Prophète d’Allah pourrait faire du mal à une de Ses créatures?"

         La fourmi répondit: 

"Non, rien de tel, mais je craignais que mes camarades fourmis ne sous-estiment les bontés dont Allah a fait preuve envers elles et ne deviennent ingrates en voyant la grandeur de votre armée. C’est pour cela que je leur ai demandé de se cacher."

 

         Un jour, Prophète Soulaymane (a) remarqua l’absence de son oiseau-messager, Houd Houd ( une huppe). Le Saint Coran dit:

 

          Puis il passa en revue les oiseaux et dit: ‹Pourquoi ne vois-je pas la huppe? est-elle parmi les absents? Je la châtierai sévèrement! ou je l'égorgerai! à moins qu’elle ait une bonne raison (pour son absence).  

                                                         Sourate Naml, 27 : 20,2

         Houd Houd ne tarda pas réapparaître, et il dit :  

 

"Je reviens d’un pays dont tu ne connais peut-être rien. Je reviens de Sabaa (Sheba) et ce pays est régné par une femme qui a le contrôle absolu de tout son peuple. Elle a un trône magnifique. Mais, ils adorent tous le soleil et ont abandonné le culte d’Allah."

 

         Prophète Soulaymane (a) envoya une lettre à Bilkisse, la Reine de Sabaa, lui disant:  "Au nom d’Allah, le Clément, le tout Miséricordieux. Ne vous révoltez pas contre moi et venez à moi vous soumettre à Allah." 

 

         Lorsque Bilkisse reçut la lettre, elle demanda l’avis de ses ministres sur la question. Ils répondirent qu’ils avaient de puissantes armées et qu’ils ne craignaient pas la guerre, mais la décision finale était entre ses mains.  

 

         Bilkisse voulait résoudre les choses à l’amiable et elle envoya ses messagers chargés de présents coûteux au Prophète Soulaymane (a) et attendit sa réaction. Lorsque les représentants de Sabaa arrivèrent au royaume de Soulaymane, ils furent stupéfaits devant la splendeur des bâtiments et du palais.   

 

         Le Prophète Soulaymane (a) souhaita la bienvenue aux représentants et leur demanda la réponse à sa lettre. Lorsqu’ils lui présentèrent les cadeaux, il les mit aussitôt de côté et leur dit :  

 

"Que signifient toutes ces richesses? Allah m’a tant gratifié de générosités que nul ne possède autant que moi. Retournez chez vous et dites à votre Reine que j’envoie une telle armée à Sabaa que personne ne pourra la combattre."

 

         Lorsque Bilkisse reçut ce message et entendit le témoignage de ses représentants à propos du Prophète Soulayman (a), elle décida de se soumettre à lui et accepta son invitation à rejoindre l’Islam. Lorsque le Prophète Soulayman (a) apprit qu’elle venait à son royaume, il s’adressa à son peuple:

 

"Qui d’entre-vous pourra m’amener le trône de la Reine de Sabaa avant qu’elle n’arrive elle-même ici ?" 

 

         Un Djinn dit :

"Je vous l’apporterai avant que vous ne vous leviez de votre place."

 

         Mais Assif Barkiak, à qui le Prophète Soulaymane (a) avait inculqué le nom spécial d’Allah, dit (selon le Saint Coran) :

         

          Quelqu'un qui avait une connaissance du Livre dit: ‹Je vous l'apporterai avant que vous n’ayez cligné de l'oeil›. ‹Cela est de la grâce de mon Seigneur, pour m'éprouver si je suis reconnaissant ou si je suis ingrat.

                                                                         Sourate Naml, 27 : 40 (extrait)

 

         Pour préparer l’arrivée de Bilkisse, Prophète Soulaymane (s) ordonna qu’on construise un palais de glace. Sous les étages en verre, il y avait un bassin d’eau avec différentes variétés de poissons qui y nageaient. Lorsque Bilkisse arriva, il l’emmena au palais. Le Saint Coran dit :

 

          On lui dit: "Entre dans le palais". Puis, quand elle le vit, elle le prit pour de l'eau profonde et elle se découvrit les jambes. Alors, [Salomon] lui dit: "Ceci est un palais pavé de cristal". - Elle dit: "Seigneur, je me suis fait du tort à moi- même: Je me soumets avec Salomon à Allah, Seigneur de l'univers".

                          Sourate Naml, 27 : 44

 

         Bilkisse perdit la tête par l’apparence de l’eau et remonta sa robe jusqu’aux genoux pour ne pas la mouiller. Lorsqu’elle réalisa son erreur, elle comprît aussitôt la subtilité du Prophète Soulaymane (a). Il lui montrait que les choses n’étaient pas fidèles aux apparences, et même si le soleil qu’elle adorait lui semblait être la force la plus puissante, il existait une autre Force encore plus puissante que lui.

 

         La femme intelligente comprit le message et se retourna vers Allah repentante et croyante.

 

         Le Prophète Soulaymane (a) la laissa repartir à Sabaa et lui permit de gouverner en son nom. Prophète Soulaymane (a) régna sur son peuple en faisant preuve de justice pendant une longue période. Son pouvoir s’étendait dans la plupart des pays connus. Cette unique bénédiction était dûe à sa prière rapportée dans le Saint Coran :

 

          Il dit: "Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d'un royaume tel que nul après moi n'aura de pareil. C'est Toi le grand Dispensateur"

                              Sourate Saad, 38 :

http://www.albouraq.org/prophete/souleyman.htm 3

  • e6un7

5

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site