photo banniere1.gif
referencer site web - referenceur gratuit -
Créer un site gratuitement Close

Pourquoi le chat ronronne t-il?

Yeux fermés, grattouilles sous le menton, et c'est parti, votre chat a enclenché la machine à ronronnements . Et vous restez fascinés par sa capacité à s'abandonner totalement au bonheur. Mais le ronronnement du chat est-il réellement lié à son bien-être ? Et d'ailleurs, comment est émis ce bruit qui fascine les humains ?

Bien que très facilement observés (et entendus), les ronronnements du chat restent encore assez mystérieux, notamment sur leur fonctionnement. Dans tous les cas, il semblerait que la production d'un tel son mobilise l'ensemble de l'appareil vocal des chats et ce, dès le plus jeune âge.

En effet, dès leur naissance, les chatons ronronnent. Mais ce phénomène instinctif n'a pas été observé que chez les chats, il se produit aussi chez de nombreux autres félidés. Comment est produit le ronronnement ?

Chez le chat domestique, le ronronnement résulterait de la vibration du ligament de l'os hyoïde qui relie la clavicule de l'animal à sa gorge. Le bruit créé se fait ainsi entendre à l'inspiration comme à l'expiration. Néanmoins, certaines scientifiques affirment que le ronronnement serait plutôt dû à la contraction rapide des muscles du larynx et du diaphragme du chat. Cela alors engendrerait la vibration des cordes vocales, produisant le bruit caractéristique. Si l'on en croit cette théorie, les chats possèdent un réseau de neurones chargés de provoquer la contraction des muscles du larynx toutes les 30 secondes. Résultat, la glotte des félins se déplace légèrement et bloque le conduit vocal pendant quelques millisecondes. L'augmentation de la pression entraîne alors l'ouverture des cordes vocales, qui laissent passer l'air, provoquant le ronronnement, précise Livescience. Enfin, une autre hypothèse évoque elle la circulation sanguine des matous. Ces derniers posséderaient une veine amenant le sang vers le cœur qui se mettrait à vibrer sous l'action de certains muscles. Les bronches, la trachée et les sinus de l'animal ne feraient alors qu'amplifier cette vibration.

Un ronronnement continu ?

En clair, les chats ne cesseraient jamais de ronronner, ils contrôleraient simplement l'intensité du phénomène. Par conséquent, vous aurez toujours l'impression que votre chat ronronne par intermittence alors, qu'en réalité, il ne ferait qu'augmenter et diminuer la portée sonore de son ronronnement. La plupart du temps, l'augmentation de l'intensité du ronronnement coïnciderait avec l'arrivée d'émotions intenses chez le chat. Toutefois, "le centre du ronronnement n'a toujours pas été identifié dans le cerveau des félidés. Le ronronnement ne se fait entendre que lorsque l'état général de l'animal y est propice", explique Jean-Yves Gauchet, vétérinaire à Toulouse et expert en "ronron thérapie" en France.

Pourquoi le chat ronronne t-il?

Et si les mécanismes de fonctionnement n'ont toujours pas été identifiés, sa fonction pose également de nombreux questionnements. Le ronronnement, une fonction utile pour les félins " c'est très certainement parce-qu'il apporte à l'animal un bénéfice évolutif", rappelle Jean-Yves Gauchet. Principalement associé au bien-être, le ronronnement prend sa source pendant la tétée et permet au chaton de communiquer avec sa mère. Plus tard, le ronronnement est principalement utilisé dans les rapports sociaux avec les autres chats, mais aussi avec l'Homme. Il se déclenche notamment lorsque l'animal est en situation d'infériorité. Il ronronne alors pour indiquer au chat dominant ses intentions pacifiques. Il véhicule ainsi un signal apaisant qui prend la forme d'une sorte de drapeau blanc. En effet, bien que très indépendants, les chats entretiennent des relations sociales particulièrement riches. Selon le chercheur David W. Macdonald, directeur de l'unité de recherche pour la conservation de la vie sauvage à l'Université d'Oxford, les félidés seraient même organisés sous forme de groupes. Plus traditionnellement, le chat ronronne par plaisir, pour faire savoir qu'il est heureux ou bien qu'il a envie de câlins. Les félidés ont également tendance à se frotter aux jambes de leur maître en ronronnant pour réclamer quelque chose. A l'inverse, le ronronnement peut aussi être entendu lors d'une situation stressante ou douloureuse pour l'animal. Il entrainerait ainsi des vibrations, sollicitant les corpuscules de Pacini présents à la surface de leur peau. Ces récepteurs sensoriels déclencheraient ensuite la production d'endorphines. Plongeant le chat dans un état d'apaisement et de bien-être, cela lui permettrait d'évacuer une douleur ou de récupérer d'une maladie. Pas de ronronnement pour les panthérinés Si ce trait caractéristique est partagé par de nombreux carnivores, les grands félins comme le lion ne ronronnent pas.

Plus généralement, les félins de la famille des Pantherinae (lion, léopard, jaguar, panthère…), possèdent bien le ligament de l'os hyoïde. Celui-ci, partiellement ossifié et donc plus souple que celui de leurs cousins, leur permet de rugir mais pas de ronronner. En 1916, le zoologiste britannique Reginald Innes Pocock a ainsi pu établir un classement des félins "non ronronnant" (panthérinés) et des "ronronnants" (félinés). Parmi les félins ronronnants figurent notamment le puma, le lynx, le serval, l'ocelot… De son côté, à la différence du chat, le tigre ne ronronne que lors de l'expiration. Néanmoins, il est très difficile d'établir un classement clair. Car, certains animaux pourraient bien être capables de ronronner, mais beaucoup n'ont tout simplement jamais été entendus ! Néanmoins, d'autres carnivores ronronnants ont pu être repérés. Certains animaux de la famille des viverridés (genette tigrine et genette commune) et des procyonidés (ratons laveurs, coatis…) produisent un bruit similaire, affirme Sciences et Avenir. Enfin, les oursons brun et noir ronronnent également, tout comme les lapins, les écureuils, les tapirs, les lémuriens, les éléphants ou les ratons laveur, la plupart du temps en se nourrissant.

Quand le ronronnement fait du bien aux humains

Si le ronronnement est essentiel au bien-être du chat, il peut aussi faire beaucoup de bien à ceux qui entourent l'animal. C'est ce qu'affirment de nombreux spécialistes dont Jean-Yves Gauchet, expert en "ronron thérapie", expliquant que le ronronnement des chats "apaise" et agit comme "un médicament sans effet secondaire". "Quand l'organisme lutte contre des situations pénibles, comme le stress, le ronronnement du chat émet des vibrations sonores apaisantes et bienfaisantes, un peu comme la musique". Le chat détiendrait ainsi un rôle de puissant anti-stress, encore accentué par la possibilité de lui faire des caresses et de jouer avec. Dans les maisons de retraire, par exemple, les félins seraient de véritables alliés pour tenir compagnie et réconforter les personnes âgées. C'est ainsi qu'est né au Japon, le concept de "bar à chats" qui rencontre un véritable succès et qui vient de venir jusque chez nous. Samedi, a en effet ouvert à Paris le premier "bar à chats" de France. Situé dans le IIIe arrondissement, le salon de thé propose de prendre un café ou un goûter entouré de chats particulièrement sociables et déambulant à leur guise. Un bon moyen pour tous les amoureux des félins de passer un moment en bonne compagnie.

 http://www.maxisciences.com/ronronnement/ronronnement-du-chat-comment-et-pourquoi-les-chats-ronronnent-ils_art30849.html
Copyright © Gentside Découvertes

  • e6un7


chat ronronner

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site