referencer site web - referenceur gratuit -

Tomber malade à cause des « courants d’air » n'est que du vent !

Rhume

« Ferme cette porte ! Y’a un courant d’air ! Tu vas nous faire attraper la mort ! » « J’ai mal au dos ! Ce doit être un courant d’air ! »

Le courant d’air est un peu le croque-mitaine de la médecine. Personne ne le voit, mais il serait la cause de beaucoup de nos maux : rhume, grippe, lumbago, etc.

Pour les maladies infectieuses (rhume, angine, etc.), voir Prendre froid. Le frisson ressenti n’est pas dû à un courant d’air, mais à l’attaque traîtresse et lâche du microbe qui a réussi à s’insinuer subrepticement dans votre organisme.

Un rhume également appelé rhinite ou coryza aigu est occasionné, pour rappel, par un virus. Contrairement à une idée reçue, le froid, une chute brusque des températures, une météo glaciale ou encore des courants d’air n’entraînent pas de rhume…mais plutôt un virus qui sera dans les parages. Mais pourquoi souffre-t-on dès lors davantage de rhume et/ou de refroidissement en hiver ? La chute du thermomètre n’est pas à incriminer mais bien le fait que de nombreuses personnes restent cloîtrées à l’intérieur dans des espaces relativement confinés, restreints. Vu leur proximité, ils augmentent ainsi le risque de contagion.

Plus le nombre de personnes est grand dans un espace confiné, plus le risque de transmettre et/ou d’attraper un virus sera élevé. Notez que l’on dénombre environ une centaine de virus qui peuvent occasionner un rhume voire un refroidissement. Ces virus, comme pour toute infection virale, sont fortement contagieux. Il suffit que quelqu’un d’enrhumé éternue et que les particules virales soient respirées dans l’air ou encore de serrer la main d’une personne malade qui vient par exemple de se moucher sans avoir pris la peine de se laver les mains pour être contaminé. A ce titre, les poignées de porte, les robinets, les claviers d’ordinateur, les gsm, les clés sont de grands vecteurs de contamination.

Nous savons aussi depuis le début du siècle que le fait de faire du courant d’air en ouvrant portes et fenêtres permet de diminuer la concentration microbienne dans les pièces. Donc, non seulement les courants d’air ne sont pas la cause des maladies, mais au contraire ils les dispersent.

Pour les lumbagos et autres douleurs musculaires, le muscle est lésé par l’effort et non par le courant d’air. Le froid sur le muscle lésé ne fait qu’aggraver la sensation douloureuse

 

http://tatoufaux.com/?Les-courants-d-air

http://www.passionsante.be/INDEX.cfm?fuseaction=art&art_id=8221

 

  • e6un7

rhume mal de dos maladie « courants d’air »

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site