referencer site web - referenceur gratuit - $(document).ready(function(){ chargementmenu(); });

coran

LES ÉTOILES ET LES PLANÈTES DANS LE CORAN

Étudions d'abord la signification du mot "étoile" dans le Coran. Comme cela a été révélé dans le Coran, les étoiles désignées par les mots "necm" (étoile) et "kandil" (lampe) ont deux fonctions principales: elles sont à la fois une source de lumière et elles sont utilisées pour la navigation.

Il est en particulier mentionné dans les versets décrivant le jour de la résurrection que la lumière des étoiles sera éteinte et deviendra faible. Par exemple, le mot "kandil" est utilisé lorsqu'il s'agit de décrire le Soleil, qui est aussi une étoile. Le même mot est utilisé lorsque l'on se réfère aux étoiles ornant le ciel. Cependant, il existe une très nette distinction entre les mots "nur" (lumière), qui est utilisé pour décrire la lune, et "kandil". C'est donc de cette façon que les étoiles sont distinguées des autres objets projetant de la lumière. Ce fait, qui ne pouvait pas être connu il y a 14 siècles, est l'un des miracles du Coran.

Selon les versets du Coran, la deuxième fonction des étoiles est de servir de guide pour la navigation. Ces versets sont clairs en ce qui concerne la possibilité de déterminer la bonne direction avec la seule aide des étoiles. Le mot "necm" est utilisé dans chacun de ces versets. En effet, avant l'invention de la boussole -qui a joué un rôle prépondérant dans les découvertes géographiques du Moyen Âge- la navigation n'était possible que de nuit et cela grâce à l'aide des étoiles.

Mais, comment les étoiles peuvent-elles nous indiquer la direction à suivre? Ceci n'est bien sûr possible que si elles sont rangées selon un certain ordre dans un endroit fixé pour chacune d'elles. Si une étoile apparaissait une nuit dans un endroit et une nuit dans un autre, il deviendrait alors impossible de se guider par rapport à elles. Dans un tel contexte, les endroits où apparaissent les étoiles dans le ciel ont une importance particulière. Dieu le souligne dans le Coran:

"Non! ... Je jure par les positions des étoiles (dans le firmament). Et c'est vraiment un serment solennel, si vous saviez." (Sourate 56, "l'évènement attendu", v. 75-76)

http://www.aimer-jesus.com/miracles_coran.php#ca5

  • e6un7

LE SUICIDE.. COMMENT LE CORAN A T-IL ABORDÉ ET TRAITÉ CE PHÉNOMÈNE ??

 

 

 

(Par le Chercheur Abd Daïme Kaheel)

Je ne croyais pas que le nombre des cas de suicides dans le monde dépassait chaque année 800 mille cas !! Et devant ce nombre élevé, il s’est avéré nécessaire d’élaborer des études et des recherches autour de ce grave fléau. Chaque 40 secondes, une personne se suicide quelque part dans le monde ! Et chaque année, 873 mille personnes meurent suite à différents actes suicidaires (1). C’est vraiment un fléau qui mérite qu’on s’y arrête longtemps et qu’on lui accorde beaucoup d’attention afin de trouver les causes et les mobiles derrière ce grave phénomène et plus encore essayer de trouver des remèdes pour y mettre fin.

Dans notre article, on va voir les vraies causes qui se cachent derrières le suicide ; ces causes sont le résultat de recherches qui ont coûté des millions de dollars, et le but est de trouver une solution efficace pour arrêter le suicide. Malgré les grosses sommes d’argent inverties chaque année pour remédier à ce fléau, le nombre de personnes qui se suicident chaque année reste constant ; pire encore, parfois il augmente.

On va se demander alors : le livre que Dieu a descendu traitant et abordant tous les sujets, a t-il négligé de parler de ce phénomène et d’y proposer un remède ?? Nous allons comparer les solutions scientifiques avec celles proposées par le Coran et on va voir la compatibilité stupéfiante ; plus encore, nous allons remarquer que le Coran a dépassé les savants et leurs recherches scientifiques laborieuses.

Des vérités autour du suicide

- D’après les statistiques effectuées par les nations unies, chaque instant qu’on observe la population mondiale, on y trouve 450 millions de personnes qui souffrent de troubles psychologiques et nervosités. Plus de 90 % des cas de suicide sont liés à des troubles psychologiques et plus particulièrement à la dépression, c’est à dire la perte d’espoir qu’ils sentent(2).

- Le suicide est considéré comme étant la huitième cause derrière les cas de mort par ans aux États Unis d’Amérique.

- Les hommes sont, à peu près, quatre fois plus exposés au suicide que les femmes. Cependant, les tentatives de suicide chez les femmes sont plus élevées que celles chez les hommes.

- Dans 60 % des cas de suicide, des armes tel que les pistolets ont été utilisés.

- Les études indiquent que le désir du suicide, chez une personne, augmente avec l’avancement dans l’âge, c’est pour cela qu’un nombre assez élevé de personnes, dont l’âge a dépassé 65 ans, se suicident en majorité des hommes.

Les facteurs entraînant le suicide

- La dépression est le facteur majeur qui contrôle les sentiments des personnes prêts à se suicider.

- Le désespoir joue également un rôle important à inciter les gens à se suicider.

- La répétition des tentatives de suicide ou le fait d’y penser sont parmi les principales causes qui poussent ces personnes, quelque temps après, à l’exécution de ce suicide.

- Le penchant sur l’alcool ou les drogues peut être l’une des raisons qui entraînent le suicide.

- Les croyances religieuses envers le suicide joue un rôle primordial dans le fait d’accepter ou non l’idée du suicide. Quand une personne ignore que le suicide est interdit par la religion, elle le trouve facile. Certaines personnes considèrent que le suicide est une décision noble pour défendre leurs causes ou les grosses pertes que l’esprit n’arrive pas à accepter ou à supporter.

- La perte d’une chose précieuse ou une grande défaite, peut entraîner une contre-réaction qui se terminerait par le suicide.

- Des facteurs psychologiques comme l’isolement ou la brutalité peuvent inciter une personne à penser à se suicider.

Les facteurs de prévention contre le suicide proposés par la science moderne

Les savants, qui ont étudié des milliers de cas de personnes suicidées, certifient qu’il est nécessaire de veiller sur les personnes qui souffrent de troubles psychologiques pouvant inciter au suicide. Comme il est nécessaire de veiller sur eux du point de vue médical et de leur fournir un état psychologique stable et sain.

Bien sûr, ces savants n’essayent de guérir la maladie qu’après qu’elle ait lieu. En fait, le médecin attend, généralement, l’apparition de la maladie pour ensuite il effectue des études et des analyses pour trouver le remède adéquat. Cependant, ces savants n’ont pas encore réussi à trouver un remède efficace pour diminuer les cas de suicide car les statistiques mondiales  montrent que le taux de suicide est quasi-stable et il varie autour d’une moyenne qui peut atteindre un million de suicidés par an.

Des chiffres catastrophiques

Pour que certains ne croient pas qu’on exagère dans les chiffres qu’on donne, nous allons présenter une des statistiques très précises qui a été réalisée pendant l’année 2002 aux États Unis d’Amérique (3) et dont les résultats sont comme suit :

- Le nombre de personnes suicidées a dépassé 31 mille cas : 25 milles hommes et 6 mille femmes ;

- Plus de 5000 mille personnes, entre eux, étaient âgées de plus de 65 ans ;

- Quant au nombre des jeunes (15 – 24 ans), il a atteint 4000 suicidés.

- En se basant sur ces chiffres, nous pouvons dire qu’en Amérique, une personne se donne la mort chaque quart d’heure.

- Dans cette statistique, il a été également montré que 17 mille personnes se sont données la mort par des coups de feu provenant de leurs pistolets.

- Plus de 6000 personnes ont préféré se pondre.

- Plus de 700 personnes se sont jetées des étages supérieurs.

- Plus de 300 personnes se sont suicidées en noyade.

On peut dire, qu’en moyenne, chaque année 100 mille personnes meurent suite à déférents accidents tel que les accidents de voitures, etc. En revanche, 30 mille personnes se donnent la mort. Alors soulignant tous ensembles des nombres élevés de personnes qui se livrent au suicide.

Le plus surprenant dans ce rapport est que 5 millions d’américains ont tenté de se donner la mort !!

Malgré tous les moyens développés qui ont été investis pour mettre fin à ce fléau, le nombre de suicide a augmenté de 60 % par rapport à la fin de la moitié du siècle dernier (4) !

Autrefois, on croyait que juste certaines personnes montrent une tendance au suicide ; cependant, les études ont montré que chaque personne peut tenter de se suicider si les conditions convenables se présentaient. Comme on croyait que le fait de discuter avec une personne qui pense se suicider sur les raisons de son suicide, ne fait que l’encourager plus à accomplir son geste. Cependant, les études ont montré le contraire, c’est à dire que le fait de parler des conséquences du suicide, ses graves résultats ainsi que les douleurs qu’il entraîne peut empêcher un suicide.

La question qui se pose alors : et le Coran, comment a-t-il abordé ce phénomène ?

On trouve que le Saint Coran n’a pas ignoré ce phénomène ; au contraire, il lui a accordé une grande importance, il a même proposé des remèdes pour arriver au bout de ce fléau. Ainsi, il en a parlé avec toute simplicité et clarté ; plus encore, il nous a ordonné de protéger nos vies et de ne pas se donner la mort ; le Très Haut Dieu a dit : “Et ne vous tuez pas vous-mêmes” [An-Nisae (Les Femmes)/29]. C’est un ordre divin qu’on ne doit pas désobéir.

Mais, cet ordre est-il suffisant pour mettre fin à ce fléau ? Non, parce que les études récentes ont montré qu’il est nécessaire de redonner de l’espoir aux personnes désespérées qui pensent au suicide et de leur parler avec douceur. C’est pourquoi, on voit que des centaines de centres et de locaux spécialisés dans la guérison et le soutien de personnes qui montrent un penchant vers le suicide ou qui ont tenté de se suicider.

Pour cette raison, Le Très Haut Dieu a succédé son ordre par une bonne nouvelle pour tout croyant, Le Très Haut Dieu dit : “Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous” [An-Nisae (Les Femmes)/29]. C’est un appel chargé de compassion, optimisme et espoir. Mais pourquoi cet appel ?

Si on sait que la cause derrière la majorité des cas de suicide est la perte d’espoir de tout ce qui peut exister, alors à ce moment on saura l’importance de ce discours sur la compassion et plus particulièrement dans de telle situation.

Néanmoins, est-il suffisant de parler de la compassion et de l’espoir ? Pas du tout, parce que certaines personnes n’obéissent pas à cet appel de compassion, et ainsi il s’avère nécessaire de leur faire peur. Les savants insistent dans leurs études, visant à arrêter le suicide, qu’il est nécessaire de faire savoir aux personnes, ayant tendance à se suicider, la gravité de cet acte et les conséquences qui peuvent être engendrées ainsi que les souffrances qu’ils endurent et la fin tragique qui les attend.

Cette technique s’est avérée efficace à empêcher les gens de se suicider. Chose que le Coran a faite, Le Très Haut Dieu dit dans le verset qui suit directement : “Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité, Nous le jetterons au Feu, voilà qui est facile pour Allah” [An-Nisae (Les Femmes)/30]. Observes avec moi ce châtiment divin : “ Nous le jetterons au Feu”, c’est vraiment une fin effrayante pour toute personne qui tente de se donner la mort.

A partir de ceci, on s’aperçoit que le Saint Coran n’a pas ignoré ce phénomène ; au contraire il a proposé un remède efficace pour venir à bout de ce fléau. C’est pour cette raison, qu’on trouve que le taux le plus bas de suicide dans le monde est relevé dans le monde islamique !!! Et ceci grâce aux instructions du Saint Coran. Cependant, l’Occident souffre de l’absence d’instructions qui empêcheraient les gens de se livrer au suicide, ainsi le taux de suicide est élevé.

Entre  la Légende ,  la Science et le Coran

Quand le Saint Coran fut descendu, plusieurs croyances existaient chez les peuples, et parmi ces croyances le fait qu’il ne faut pas entamer une discussion sur le suicide car çà donne envie de se suicider (5) et si le Coran était les paroles de Mohammed, paix et bénédiction de Dieu sur lui, et qu’il a rassemblé à partir des légendes connues à son époque, comme le présument certains, alors il aurait mieux valu qu’il ne parle pas du suicide ! Obéissant ainsi à la légende qui interdisaient de parler de ce phénomène.

Et si le Coran était des paroles d’un humain, comme ils le présument, donc comment il a su que la méthode la plus efficace contre le suicide est de donner une dose de compassion et d’espoir pour la personne et en même temps lui faire peur des conséquences de cet acte ? Comment cet humain a-t-il trouvé le remède contre le suicide quatorze siècles avant que les savants ne le découvrent ??

L’existence de telles vérités scientifiques constituent une preuve irréfutable, pour ceux qui ont un doute, que le Coran est un livre provenant de Dieu qui dit : “ Dis : “L'a fait descendre Celui qui connaît les secrets dans les cieux et la terre. Et IL est Pardonneur et Miséricordieux” [Al-Furkane (Le Discernement)/6].

Lisons ensemble tout le texte divin et observons ce qu’il contient comme message plein de compassion, Le Très Haut Dieu dit : “ Allah veut vous éclairer, vous montrer les voies des hommes d'avant vous, et aussi accueillir votre repentir (26). Et Allah est Omniscient et Sage.  Et Allah veut accueillir votre repentir. Mais ceux qui suivent les passions veulent que vous incliniez grandement (vers l'erreur comme ils le font) (27). Allah veut vous alléger (les obligations) car l'homme a été créé faible (28). Ô les croyants ! Que les uns d'entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Mais qu'il y ait du négoce (légal), entre vous, par consentement mutuel. Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous (29). Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité, Nous le jetterons au Feu, voilà qui est facile pour Allah (30). Si vous évitez les grands péchés qui vous sont interdits, Nous effacerons vos méfaits de votre compte, et Nous vous ferons entrer dans un endroit honorable (le Paradis) (31)” [An-Nisae (Les Femmes)/26-31].

A la fin de ce cet article, on ne peut que prier avec la prière de notre vénéré prophète qui priait souvent en disant : “Dieu protège-nous de Ton châtiment le jour où Tes serviteurs seront convoqués”.

Le chercheur Abd Daïme Kaheel (www.kaheel7.com)

Traduit par :  Mounia Tahri

Les Marges

 

(1) Les statistiques des Nations Unies sur leur site :

 

http:// www.who.in/mental_health/en

 

(2) Article intitulé : “Les statistiques sur le suicide” sur le lien :

 

http://www.befrienders.org/info/statistics.php

 

(3) Rapport officiel sur le nombre des cas de suicide aux Etats Unis d’Amérique pendant l’année 2002 :

 

http://www.suicidology.org/associations/1045/files/2002datapgv2.pdf 

 

(4) http://www5.who.int/mental_health/main.cfm?p=0000000021 

 

(5) http://www.ace-network.com/suicmyths.htm 

 

Références

 

[1] Anderson RN, Smith BL. Deaths: leading causes for 2001. National Vital Statistics Report 2003.

 

[2] Ensemble d’articles sur le site du suicide :

 

http://suicide.com/index.html

 

[3] http://www.cdc.gov/mmwr/preview/mmwrhtml/00049117.htm 

 

[4] http://www.cdc.gov/ncipc/cmprfact.htm 

 

[5] http://www.cdc.gov/ncipc/factsheets/suicide-overview.htm 

 

[6]http://www.suicidology.org/displaycommon.cfm?an=1&subarticlenbr=44  

 

[7]http://www.suicidology.org/displaycommon.cfm?an=1&subarticlenbr=21 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La science confirme le Coran:le cerveau n’est mature que vers 40 ans

 

وَوَصَّيْنَا الْإِنسَانَ بِوَالِدَيْهِ إِحْسَاناً حَمَلَتْهُ أُمُّهُ كُرْهاً وَوَضَعَتْهُ كُرْهاً وَحَمْلُهُ وَفِصَالُهُ ثَلَاثُونَ شَهْراً حَتَّى إِذَا بَلَغَ أَشُدَّهُ وَبَلَغَ أَرْبَعِينَ سَنَةً قَالَ رَبِّ أَوْزِعْنِي أَنْ أَشْكُرَ نِعْمَتَكَ الَّتِي أَنْعَمْتَ عَلَيَّ وَعَلَى وَالِدَيَّ وَأَنْ

أَعْمَلَ صَالِحاً تَرْضَاهُ وَأَصْلِحْ لِي فِي ذُرِّيَّتِي إِنِّي تُبْتُ إِلَيْكَ وَإِنِّي مِنَ الْمُسْلِمِينَ

Dans le Coran il est dit :" Nous avons recommandé à l’homme d’être bienveillant envers son père et sa mère. Sa mère le porte dans la douleur et le met au monde dans la douleur. Et pendant trente mois, elle endure les fatigues de sa gestation et de son allaitement. Quand il atteint sa maturité, à l’âge de quarante ans, il dira : «Seigneur, fais que je sois reconnaissant envers Toi pour les bienfaits dont Tu nous as comblés, moi et mes parents, et que j’accomplisse de bonnes œuvres que Tu agréeras ! Fais aussi que ma postérité soit d’une bonne moralité ! Je reviens repentant vers Toi et me déclare du nombre des soumis.»Al-Ahqaf - 46.15

Le prophète Mohammed, lui même à eu la révélation à l'âge de 40 ans. Or , jusqu'à présent ,les scientifiques pensaient que votre cerveau arrêtait physiquement de se développer à la sortie de l’enfance, mais la recherche montre qu’il continue de changer à l’âge mûr.

Des scanners du cerveau ont montré que le cortex préfrontal, la région juste derrière votre front, continue de changer de forme aux âges de 30 et 40 ans. Cette découverte est particulièrement significative, car le cortex préfrontal est une région clé du cerveau, et on pense souvent qu’il est la région responsable de ce qui fait de nous des êtres humains.

On sait qu’il est impliqué dans la prise de décision, dans les interactions sociales et de nombreuses autres caractéristiques de la personnalité. Le Professeur Sarah-Jayne Blakemore [1], neuroscientifique à l’Université de Londres, déclare : "jusqu’à ces 10 dernières années environ, nous supposions que le cerveau humain arrêtait de se développer pendant l’enfance."

"Mais nous savons maintenant, grâce à l’imagerie cérébrale, que nous étions loin de la vérité, et que de nombreux cerveaux humains continuaient de se développer pendant plusieurs décennies. La région du cerveau qui est passée par le développement le plus long est le cortex préfrontal droit, la partie antérieure du lobe frontal du cerveau."

"C’est la partie du cerveau qui est impliquée dans la fonction cognitive supérieure, comme la prise de décision, la planification et le comportement social. Elle a aussi des implications dans la compréhension des autres individus."

"Elle commence à se développer au début de l’enfance, est réorganisée à la fin de l’adolescence, et continue de se développer pendant la trentaine et la quarantaine. C’est la région du cerveau qui nous rend humains."

Source:

http://www.insoliscience.fr/?Le-cerveau-n-est-mature-que-vers

Menstrues:la science confirme l'interdiction des rapports sexuels par l'Islam

 

 

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Et ils t'interrogent sur la menstruation des femmes. - Dis : "C'est un mal. Eloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les approchez que quand elles sont pures. Quand elles se sont purifiées, alors cohabitez avec elles suivant les prescriptions deDieu car Dieu aime ceux qui se repentent, et Il aime ceux qui se purifient".} (2/222)


Selon Anas (que Dieu l'agrée), les Juifs avaient l'habitude d'isoler la femme en période menstruelle; ils ne partageaient pas les repas avec elle et cessaient tout rapport intime avec elle. Les compagnons du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) l'interrogèrent à ce sujet, d'où la révélation du verset (2/222) qui fit dire au Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) : "Faites tout avec elles, hormis les rapports intimes". Quand ils apprirent ces propos, ils dirent : "Que veut cet homme ? Il cherche à se démarquer de nous dans toutes nos affaires". (Mouslim n°455)

Selon Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Quiconque a des rapports intimes avec une femme en période de menstruation ou lui fait l'acte sexuel par voie anale, ou fréquente un devin (pour l'interroger) ne croit plus à la révélation faite à Muhammad". (At-Tirmidhi 1/243, cité dans Sahih al-Djami' n°5918)

Machrouq Ibn Al-Ajda' a dit qu'il a demandé à 'Aïcha (que Dieu l'agrée) ce que pouvait faire l'homme avec sa femme quant elle à ses menstrues; elle répondit : "Il fait tout,sauf la pénétration". (Al-Boukhâri)

Composition des régles, composition du sang menstruel  


Le sang menstruel est composé principalement en sang, des fragments nécrotiques de l’endomètre, des cellules de la muqueuse vaginale, sécrétions du col et du vagin, et des bactéries de la flore vaginale.

Le sang menstruel est différent du sang ordinaire, par sa composition et ses propriétés physiques.

Autrement dit, le sang menstruel est du sang suspendu dans un mélange de sécrétions vaginales cervicales, de débris tissulaires, globules rouges et mucine qui varient en composition selon les phases de la menstruation qui commence par une phase liquide trouble suivie d’une phase visqueuse puis d’une phase liquide claire.

Le contenu de la menstruation varie d’une femme à une autre, d’un cycle à un autre, et d’un âge à un autre. Le contenu du sang de règles dépend aussi de l’épaisseur de l’endomètre. Les secrétions vaginales présentes dans les menstrues sont composées essentiellement d’eau et des électrolytes comme Sodium ou potassium.

La concentration de composants présents dans le sang menstruel est moindre que leur concentration dans le sang ordinaire : plus d’eau, moins de fer, et moins d’hémoglobine. Le pH de règles est semblable à celui du sang (7,2).

La concentration des protéines, de cholestérol et de bilirubine est moindre que le sang ordinaire.

Le sang menstruel ne possèdent pas les éléments de coagulation, le sang menstruel demeure liquide et ne coagule ni dans l’organisme ni à l’extérieur. Il manque donc dans le sang menstruel les trois éléments indispensable à la coagulation sanguine (Prothrombine, thrombine, fibrinogène.) Le sang menstruel est riche en élément permettant de liquéfier le sang.

Le nombre des plaquettes dans le sang menstruel est moindre que le dans le sang ordinaire. La viscosité des règles varie selon le jour, les femmes et la composition des menstrues, et leur contenue de mucine. Les règles sont plus visqueuses que le sang ordinaire et que l’eau.

La viscosité des règles varie aussi selon leur contenue de secrétions cervicales

Le sang menstruel et l’irritation cutanée  

Certaines femmes rapportent une irritation vulvaire pendant la période menstruelle. Ces irritations se situent sur les grandes et les petites lèvres en général.

Les grandes lèvres peuvent avoir une rougeur et un gonflement léger (on nomme cette lésion érythème), les petites lèvres aussi.

Les variations hormonales jouent sans doute un rôle. Le taux des hormones est généralement élevé

 

Le sang menstruel est irritant sur la peau en général, même sur la peau du ventre ou des jambes. Cette irritation s’explique par la présence des enzymes lytiques comme la protéase utile pour empêcher le sang menstruel de coaguler, mais peuvent irriter la peau

 

La vulve et surtout les grandes lèvres sont moins sensibles à l’irritation provoquée par le sang menstruel, laissant penser que la peau vulvaire est adaptée uniquement pour être moins sensible à l’exposition cyclique des règles.

 

Cette irritation joue également un rôle dans l’activité sexuelle du couple pendant les règles. L’irritation peut affecter aussi le partenaire en cas de relation sexuelle pendant les règles.

 

Le contact prolongé avec le sang menstruel peut irriter le gland ou le pénis, et provoquer des rougeurs .

 


e6un7




 

 


le Coran évoque les empreintes digitales il y a 14 siècles

On estime que les empreintes digitales commencent à se former aux alentours de la 13e semaine de grossesse. Les circonvolutions des crêtes leur donnant leur dessin caractéristique vont dépendre de nombreux facteurs, comme la vitesse de croissance des doigts, l'alimentation du fœtus, sa pression sanguine, etc. Ce qui fait que non seulement chaque individu, mais aussi chaque doigt, a son empreinte propre. Alors si deux vrais jumeaux ont des empreintes digitales ressemblantes, elles sont pourtant différentes. Elles seront considérées comme identiques lors d'une recherche sur une scène de crime parce que le nombre de points de comparaison utilisé est limité. Mais une recherche beaucoup plus détaillée révélera ces différences. Il en est de même pour les empreintes génétiques. Une comparaison poussée montrera quelques différences.

Une empreinte digitale est une marque laissée par les crêtes des doigts, des mains, des orteils ou des pieds lorsqu'elles touchent un objet. Il en existe deux types : l'empreinte directe (qui laisse une marque visible) et l'empreinte latente (saleté, sueur ou autre résidu déposé sur un objet). Les empreintes digitales sont regroupées en trois catégories principales : l'arche, le tourbillon et la boucle. À l'intérieur de chacune de ces catégories, il y a un très grand nombre d'éléments qui nous différencient les uns des autres. En plus des cicatrices, il y a les fourches, les îlots et les espaces qui donnent un caractère unique aux empreintes latentes.

L’utilisation de l’empreinte digitale comme moyen d’identification d’une personne n’est pas nouvelle. En fait, la technique des « empreintes digitales», ou méthode dactyloscopique, a été inventé par le criminologue croate Ivan Vucetic (1858-1925), d’où l'utilisation du terme de méthode “vuceticienne”, toujours employé dans la police.
Le Coran attire l'attention sur les empreintes digitales tout en précisant qu'il est facile pour Dieu de ressusciter l'homme après la mort et de reconnaître chaque homme à travers ses empreintes ( digitales, génétiques…) , en sachant que la connaissance d'Allah est illimitée et infinie, IL est le tout Puissant, l'Omniscent :

LE CARACTÈRE UNIQUE DE L'EMPREINTE DIGITALE

L'empreinte digitale, qui est la configuration visible que la peau prend sur le bout du doigt, est absolument unique. Chaque personne vivant sur terre a des empreintes digitales uniques. Tous les hommes qui ont vécu jusqu'à aujourd'hui ont toujours eu des empreintes digitales différentes. De plus, ces empreintes restent intactes durant toute la vie à moins qu'un accident ne survienne à la personne à qui elles appartiennent.

C'est pourquoi l'empreinte digitale est reconnue comme étant une sorte de "carte d'identité" très importante et elle est largement utilisée dans ce sens sur terre.

 

Les empreintes digitales de chaque individu ayant vécu sur terre sont toutes uniques.

Il y a de cela deux siècles, la fonction de l'empreinte digitale n'était pas si importante, car ce n'est qu'à la fin du 19ème siècle que l'on a découvert que toutes les empreintes digitales étaient distinctes les unes des autres. En 1880, Henry Faulds, un scientifique anglais, a souligné, dans un article édité dans Nature, que les empreintes digitales des gens ne subissaient aucun changement durant toute leur vie. Ainsi, des suspects pouvaient être reconnus coupables grâce aux empreintes digitales qu'ils laissaient sur des surfaces telles que le verre. En 1884, un meurtre a été pour la première fois résolu grâce au moyen d'identification que les empreintes digitales avaient fourni aux enquêteurs. Depuis, les empreintes digitales sont devenues une méthode importante d'identification. Cependant, avant le 19ème siècle, il est clair que personne n'avait jamais pensé au fait que la forme onduleuse du bout du doigt ait eu une quelconque signification.

Au 7ème siècle déjà, le Coran a précisé que les bouts des doigts des êtres humains comportaient une caractéristique importante:

« L'homme, pense-t-il que Nous ne réunirons jamais ses os ?  

 Mais si ! Nous sommes Capable de remettre à leur place les extrémités de ses doigts. » [Le Coran, sourate AL-QIYAMAH 75:3-4]

 

 http://almoraabit.e-monsite.com/rubrique,empreinte-digitale,735934.html

http://coranmiracles.unblog.fr/2009/06/14/lempreinte-digitale/

e6un7 

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site