referencer site web - referenceur gratuit - $(document).ready(function(){ chargementmenu(); });

la santé

Attention: La saleté est excellente pour la santé!

La flore microbienne

Choses sales excellentes pour la santé

Les allergies sont provoquées par une réaction excessive du système immunitaire.

Convaincu qu'il est attaqué par de dangereux microbes, notre corps fait tout ce qu'il peut pour s'en débarrasser : il nous fait éternuer pour nettoyer nos poumons et nos fosses nasales, il produit du mucus qui s'écoule abondamment par notre nez, il nous fait pleurer pour nettoyer nos yeux, provoque une inflammation entraînant des rougeurs sur la peau et de la conjonctivite (yeux qui grattent) pour détruire les agents étrangers.

Ces réactions sont provoquées par un puissant cocktail d'histamines, de leucotriènes et de prostaglandines fabriquées par les mastocytes, des cellules du système immunitaire qui se trouvent sur nos muqueuses et qui servent à détecter les agents étrangers.

Mais nos mastocytes se trompent ! Nous ne sommes pas attaqués par un dangereux microbe, mais par d'innocents grains de pollen, poils de chats ou autres poussières.

Pour lutter contre les allergies, notre corps doit donc apprendre à distinguer les corps étrangers dangereux de ceux qui ne le sont pas.

Or, il ne peut apprendre que s'il est souvent confronté à une grande diversité de microbes.

L'hygiène excessive le prive d'occasions nécessaires de s'exercer.

C'est là une raison possible de la forte augmentation des allergies dans les sociétés industrialisées. À force de vouloir tout nettoyer, désinfecter, stériliser, nous avons déboussolé notre système immunitaire.

Alors qu'arrive le printemps et que s'annoncent les premières vagues de pollen, voici quelques découvertes récentes tout à fait passionnantes qui vous aideront à mieux lutter contre les allergies.

Le lave-vaisselle favorise les allergies
Des chercheurs de l'université de Gothenburg, en Suède, ont récemment découvert que les enfants élevés dans des maisons sans lave-vaisselle ont deux fois moins d'allergies que les autres [1].

Ils avaient beaucoup moins de tendance à l'eczéma, à l'asthme et au rhume des foins.

Cela pourrait être dû au fait que le lave-vaisselle chauffe à très haute température, bien plus fort que la chaleur que nous pouvons supporter en lavant notre vaisselle à la main.

Les ustensiles de cuisine sortent donc largement stérilisés du lave-vaisselle. La plupart des microbes ont été éliminés.

Les personnes qui mangent avec ces ustensiles sont donc moins exposées aux bactéries et autres antigènes (corps étrangers provoquant une réaction immunitaire). Leur système immunitaire est moins sollicité, il perd de sa précision et risque plus souvent de se tromper, de réagir alors que c'est inutile (provoquant des allergies).

Les aliments fermentés et les produits de la ferme diminuent le risque d'allergie
Les enfants qui mangent des aliments fermentés et des produits de la ferme non pasteurisés (beurre, fromage, lait), des fruits et des légumes ramassés tels quels et non traités, ont aussi moins d'allergies que les autres [2].

On peut là aussi faire un lien avec les bactéries et microbes avec lesquels les enfants sont en contact, et qui leur font un vaccin naturel.

Les recherches montrent que les femmes qui prennent des probiotiques (bactéries bonnes pour la santé) durant leur grossesse ont des enfants plus résistants aux allergies [3].

Les enfants qui prennent des probiotiques quotidiennement voient leur risque d'eczéma baisser de 58 % [4].

Concernant les aliments frais de la ferme, les enfants qui grandissent dans des intérieurs aseptisés, sans être en contact ni avec les animaux, ni avec la terre, les insectes, les plantes, les fleurs, les pollens, ont plus de risques de souffrir d'asthme et de rhume des foins que ceux qui vivent dans des maisons un peu sales.

Dans une étude, les enfants d'âge scolaire buvant du lait cru ont eu 41 % de risques en moins d'avoir de l'asthme, et 50 % de risques en moins d'avoir le rhume des foins que les enfants qui buvaient du lait UHT [5].

Autres choses « sales » qui peuvent être bonnes pour la santé
Notre société est obsédée par la propreté, en particulier pour les enfants. Mais il devient de plus en plus clair que le contact avec la nature, avec les choses naturelles considérées comme sales, est bon et sans doute même essentiel pour maintenir le corps en bon ordre de fonctionnement.

Un biochimiste de l'université du Saskatchewan au Canada a été jusqu'à prétendre, par exemple, que les crottes de nez, ou mucus nasal, ont un goût sucré afin de donner envie de les manger [6] !

En faisant cela, selon lui, les enfants introduisent des microbes pathogènes dans leur organisme. Ils stimulent alors leur système immunitaire, ce qui renforce leurs défenses naturelles.

Et il existe bien d'autres facteurs associés à une baisse des allergies : le fait d'avoir un chien ou des animaux domestiques ; le fait pour un bébé d'aller à la garderie avant l'âge de 1 an, le fait, encore, de recevoir un extrait d'acariens et d'autres allergènes deux fois par jour entre l'âge de 6 mois et 18 mois.

Les acariens sont un des allergènes les plus répandus. Ils déclenchent fréquemment les symptômes de l'asthme. Mais le contact régulier avec les acariens réduit l'incidence des allergies de 63 % chez les enfants à haut risque, dont les deux parents sont allergiques.

Des chercheurs ont aussi constaté que les bébés citadins exposés aux cafards, aux souris, aux acariens et à d'autres allergènes dans la poussière de la maison durant la première année de leur vie avaient moins de risques de souffrir d'allergies à l'âge de 3 ans.

La conclusion est claire : l'environnement est un facteur important d'allergie. Un enfant qui grandit dans une maison trop propre et éloignée de la nature souffrira d'un manque de stimulation de son système immunitaire.

Les bébés qui mangent de la cacahuète ont moins de risques d'allergie à la cacahuète

Entre 1 et 3 % des enfants en Europe occidentale, Australie et Etats-Unis, sont allergiques aux cacahuètes. Il est donc classique de conseiller aux parents de ne pas donner aux jeunes enfants de produits contenant de la cacahuète (arachides).

L'allergie aux cacahuètes est aussi en train de se répandre en Asie et en Afrique. Les réactions allergiques à la cacahuète peuvent varier en gravité, allant de difficultés à respirer au gonflement de la langue, des yeux et du visage, des douleurs d'estomac, des nausées, des démangeaisons et, dans les cas les plus graves, un choc anaphylactique pouvant conduire à la mort.

Cependant, une récente étude indique qu'éviter les cacahuètes dans l'enfance pourrait justement favoriser l'apparition des allergies. Les enfants qui, entre l'âge de 4 et 11 mois, ont reçu des aliments contenant de la cacahuète plus de 3 fois par semaine ont eu 80 % de risques en moins de développer une allergie à la cacahuète, par rapport à ceux qui n'en avaient jamais reçu [7].

Même chez les petits qui manifestaient déjà des signes d'allergie à la cacahuète, les chercheurs ont réussi à guérir l'allergie en donnant de toutes petites quantités de cacahuète et en augmentant progressivement la dose.

Notez bien que les cacahuètes entières doivent absolument être évitées avec les nourrissons qui risquent de s'étouffer. L'idéal est de donner aux enfants du beurre de cacahuète (peanut butter) en petites quantités.

Je me permets néanmoins de souligner que les cacahuètes sont loin d'être un aliment idéal. Je ne les recommande certainement pas pour nourrir les petits enfants. Le but de l'opération est uniquement d'éviter plus tard une allergie gênante mais aussi dangereuse.

Faites la vaisselle à la main… et autres conseils pour réduire le risque d'allergie

Si la théorie de l'hygiène est vraie, et les données s'accumulent dans ce sens, vous auriez intérêt à faire régulièrement la vaisselle à la main. Souvenez-vous simplement que la plupart des lave-vaisselle doivent être utilisés au moins une ou deux fois par mois pour éviter que certaines pièces ne se dessèchent et endommagent la machine.

Vous pouvez aussi éviter de devenir « trop propre », et ainsi aider à renforcer et réguler vos réactions immunitaires naturelles, en :

laissant vos enfants se salir. Laissez-les jouer dehors, gratter dans la terre, jouer avec des vers de terre, des insectes, des racines. Même s'ils mangent leurs crottes de nez, ce n'est pas la fin du monde.

Lorsque vous faites le ménage, contentez-vous régulièrement de faire la poussière, sans utiliser de produit désinfectant ou nettoyant.

Evitez les savons antibactériens et les autres produits ménagers qui désinfectent de façon trop brutale (eau de javel par exemple). Votre corps a besoin d'être exposé aux micro-organismes. Le simple savon et l'eau chaude suffisent amplement à vous laver les mains. Les antibactériens chimiques comme le triclosan sont très toxiques et favorisent la croissance de bactéries dangereuses.

Evitez les antibiotiques inutiles. Souvenez-vous que les antibiotiques sont inefficaces contre les infections virales (donc la plupart des rhumes, rhinites, grippes, gastro, otites) ; ils ne marchent que contre les infections bactériennes.

Mangez des produits bio, si possible que vous aurez cultivés vous-même dans votre potager, avec du bon compost et du bon fumier pleins de micro-organismes vivants.

Enfin, si vous faites partie des millions de personnes qui souffrent d'allergie, notez que vous pouvez faire de nombreuses choses sans aller remplir les poches de l'industrie pharmaceutique.

Mangez de la nourriture saine, naturelle, peu transformée (légumes et fruits frais), peu cuite, et même crue quand c'est possible, dont des aliments fermentés, optimisez votre taux de vitamine D. Corrigez votre ratio oméga-3/oméga-6 (qui doit être idéalement entre 1/1 et 1/5, non 1/20 ou 1/30 comme c'est en général le cas dans le régime moderne) et vous donnerez à votre système immunitaire les bons fondements pour se réguler naturellement.

Pour un soulagement immédiat de vos symptômes allergiques, irriguez vos sinus avec un spray d'eau de mer, essayez l'acupuncture et servez-vous de la plante suprême contre les allergies, le plantain qui est à la fois émollient, adoucissant, anti-inflammatoire, expectorant, antispasmodique bronchique et immunostimulant :

Contre les rhinites asthmatiques et l'asthme : prendre 3 gélules d'extrait sec par jour.

En cas de conjonctivite, appliquer sur les yeux clos une compresse imbibée d'une infusion à 4 % de feuilles de plantain (40 grammes de feuilles pour 1 litre d'eau).

Il existe également de très nombreuses solutions en gemmothérapie (bourgeons), aromathérapie (huiles essentielles) et oligothérapie (éléments-trace) qui sont détaillées dans le dernier numéro de Plantes & Bien-Être, dans un dossier passionnant réalisé par Danielle Roux, qui est docteur en pharmacie et l’une des meilleures spécialistes européennes de phytothérapie (médecine par les plantes). Je ne peux que vous recommander de vous procurer ce numéro, qui est d'ailleurs offert actuellement avec tout abonnement d'essai (satisfait ou remboursé) à Plantes & Bien-Être. Vous bénéficiez en outre en ce moment d'une réduction importante sur le prix l'abonnement (plus d'information sur Plantes & Bien-Être ici).

Pour un traitement de fond de vos allergies, envisagez une désensibilisation chez un allergologue. Enfin, si vous avez des enfants, envisagez très sérieusement avec votre pédiatre de leur donner régulièrement de la cacahuète sous forme de beurre de cacahuète. La même approche avec les autres allergènes pourrait fonctionner également pour empêcher l'apparition future d'allergies.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

Sources :

Cet article est partiellement traduit et adapté du Dr J. Mercola : Got Allergies? Here’s How Dishwashers Can Hurt You and Peanuts Can Help You

[1] Allergy in Children in Hand Versus Machine Dishwashing

[2] Eat Dirt - The hygiene hypothesis and allergic diseases

[3] The effects of selected probiotic strains on the development of eczema (the PandA study).

[4] Voir article du New England Journal of Medicine cité à la note 2.

[5] The protective effect of farm milk consumption on childhood asthma and atopy: The GABRIELA study

[6] Don't Pick Your Nose: Never Mind, Boogers May Be Good for You

[7] The Surprising Way to Treat Peanut Allergies

 

http://www.santenatureinnovation.com/

 

 

 

 

La science confirme un Hadith:surtout ne pas dormir sur le ventre


Surtout ne pas dormir sur le ventre par djoloffman

La position qu’une personne prend lorsqu’elle dort révèle beaucoup de sa personnalité, de son attitude vers la vie etc.. S’allonger sur le lit détend les muscles du corps et le degré de détente est déterminé par la position adoptée par cette personne. En position semi-foetale, la personne est allongée sur le côté avec les bras et les jambes légèrement pliés. Les membres ne sont pas situés dans une position exactement opposée. En terme de confort physique, il est possible dans cette position de se tourner d’un côté à un autre sans défaire la configuration de la position du corps. On suppose que c’est la meilleure position en terme de confort physique. Elle a donc été considérée comme la meilleure des positions pour se détendre. Selon un ancien proverbe il est connu que les rois préfèraient dormir sur leurs dos, l’homme riche sur son ventre et le sage sur le côté. Les observations mentionnées plus haut mettent en évidence l’importance de dormir en position sur le côté à demi-fléchie.

Cette position, adoptée par le Prophète Mohammed (psl) est une sunnah et est scrupuleusement suivie par les musulmans pieux. Il avait l’habitude de s’allonger sur le côté droit avec ses membres légèrement fléchis, la main droite sous sa joue, et faisant face à la Kaba . Cette position est semblable à la position semi-foetale décrite plus haut et manifestement, dans la lumière de la connaissance existante sur la posture du sommeil, elle est la position adoptée par une personne psychologiquement équilibrée.

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a interdit.de de se coucher sur son ventre .« Quand le Prophète (que la paix soit sur lui) a vu un homme dormant sur son ventre, il lui a dit : "Allâh et Son Prophète détestent cette position" » [Rapporté par At-Tirmidhî.]
Aboû Oumâma a dit : « Quand le Prophète (que la paix soit sur lui) est passé devant un homme dormant sur son ventre dans la mosquée, il l'a heurté avec ses pieds et a dit : "Réveillez-vous et asseyez-vous car c'est un sommeil diabolique. " »« Lorsque tu te mets au lit, fais tes ablutions comme pour la prière, puis allonge-toi sur le côté droit et dis : "Mon Dieu, c’est à Toi que je m’abandonne, à toi que je m’en remets, je tourne mon visage vers Toi, je me réfugie auprès de Toi, à la fois par espoir et par crainte de Toi, car [pour se protéger de Toi] il n’y a de refuge et de salut qu’en Toi. Je crois en Ton Livre que Tu as révélé et en Ton Prophète que Tu as envoyé." » [Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim.]

Aujourd’hui, les études scientifiques menées sur le sommeil donnent raison à l’enseignement du Prophète quant à la posture corporelle au cours du coucher (cf. Lay down on your right side, Dr. Thafer Al-Attar). Voici les conséquences sur l’organisme selon que le sujet dort sur le ventre ou sur le dos :

Sur le ventre :
· Le dormeur, après un laps de temps, ressent une oppression au niveau de la cage thoracique : l’amplitude de sa respiration est moins grande, l’inspiration et l’expiration de l’air sont moins efficaces. La mauvaise oxygénation qui en résulte provoque la fatigue du cerveau et du cœur.
· La masse de l’épine dorsale pèse aussi sur le corps et les vertèbres du cou se recourbent.
· Le contact des organes génitaux mène à la masturbation.
· La mort soudaine du nourrisson touche plus les bébés dormant sur l’abdomen que ceux allongés sur un des côtés.

Sur le dos :
· Le couchage sur le dos induit une respiration buccale : la mâchoire se détend et la bouche s’entrouvre.
· Le nez est moins mis à contribution alors que physiologiquement il est un organe important de la respiration : les poils qui tapissent sa muqueuse jouent le rôle d’épurateurs et ses vaisseaux sanguins denses de réchauffeurs de l’air entrant. La respiration par la bouche rend la personne encline aux rhumes, surtout en hiver.
· L’allongement sur le dos provoque également une sécheresse buccale et une inflammation des gencives.
· La mâchoire et la luette obstruent le nez, empêchant une bonne circulation du souffle et augmentant le ronflement.
· Par ailleurs, au réveil, le sujet a une langue pâteuse, blanche et malodorante.

  • e6un7

 

Sources:http://www.islam-medecine.com/article35.html

http://www.al-wassat.com/index.php?option=com_content&view=article&id=176:lapproche-islamique-du-sommeil-et-du-reve&catid=23:sciences-sante&Itemid=22

Barbecue et santé: charbon ou gril électrique?

Barbecue a gaz 7 main 2811302

 

Le barbecue est-il cancérigène ?
Le barbecue est souvent accusé d'être cancérigène, à cause du benzopyrène, dont les effets cancérigènes sont connus. Soumises à une température très élevée, en particulier au contact des flammes, les graisses brûlent et laissent en surface des aliments des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), dont le benzopyrène.
Toutefois les études montrent que les quantités de benzopyrène sont nulles pour une viande peu grasse cuite au barbecue électrique, et infimes pour une viande très grasse cuite avec un charbon de bois non épuré.
En conséquence, les barbecues ne sont pas cancérigènes.
De plus, seuls les viandes et les poissons sont concernés par les graisses. Les légumes et fruits cuits au barbecue n'ont aucun effet nocif sur la santé.
Tous types d'aliments peuvent cuire sur la grande surface de cuisson de ce barbecue à gaz
 

Le barbecue électrique

l'avantage du barbecue électrique, est que l'on met de l'eau dans le bac de réception, la graisse tombe dans l'eau donc pas d'odeur , pas de fumée. L'hiver je fais la même chose dans le four en mettant de l'eau dans la lèche frite. J'ai supprimée les odeurs (de maquereaux, sardines, thon). Mais l'inconvénient est que la saveur est moins bonne. Il y a sans doute de la vapeur d'eau les poissons sont plus tendres mais le grillé est moins bon. D'un autre côté vous évitez l'inconvénient du carbonisé qui est cancérigène.


Conseils pour un usage sain du barbecue
Quelques précautions et recommandations pour limiter l'exposition aux hydrocarbures dus à la cuisson des graisses au barbecue :
préférez un barbecue vertical, qui évacue ses graisses à côté du foyer, ou un barbecue à pierre de lave, qui les récupère ;
utilisez uniquement du charbon de bois purifié ;
placez la grille au moins 10 cm au-dessus des braises ;
ne faites cuire que sur braises, jamais sur flammes ;
si vous utilisez un allume-feu, ne lancez la cuisson que lorsqu'il est 100% consumé, et ne relancez pas votre feu avec un allume-feu en cours de cuisson ;
nettoyez systématiquement les grilles et les bacs de récupération des graisses après chaque utilisation ;
évitez de faire griller les viandes grasses au bois ou au charbon de bois ;
privilégiez les viandes peu grasses ;
• Utilisez une marinade
Qu'elles contiennent de l'huile, du jus de citron ou des épices, les marinades forment une protection naturelle pour la viande en réduisant la formation de composés cancérigènes. Les antioxydants phénoliques des herbes aromatiques comme le thym, la sauge, la menthe, le romarin et l'origan ont également des propriétés intéressantes: ils stabilisent les sucres naturels contenus dans la viande et interfèrent avec les radicaux libres qui peuvent endommager les cellules. Pour obtenir un effet protecteur, il suffit de laisser la viande mariner 30 minutes avant de la passer sur le gril.


Les fumées de barbecue sont-elles toxiques ?
Contrairement à une croyance répandue, les barbecues à charbon ne sont pas plus dangereux pour la santé que ceux utilisant du gaz ou d'électricité. Les fumées émises contiennent certes des produits toxiques (dioxine), mais à des doses infimes.


Barbecue et régime ?
La cuisson au barbecue n'est pas mauvaise pour la ligne, puisque les graisses sont évacuées lors de la cuisson.
Le tout est de ne pas en abuser et de ne pas consommer de chips et autres produits hypercaloriques, mais de privilégier légumes, salades et fruits en accompagnement.

Quels sont les principaux risques des barbecues pour la santé ?
En réalité, le principal risque, et de très loin, est la brûlure et l'incendie !
Il faut absolument éviter l'emploi d'alcool à brûler ou d'essence pour l'allumage d'un barbecue. Leurs vapeurs inflammables peuvent créer des explosions et

des brûlures importantes même à distance.

Il faut aussi faire attention aux braises qui restent chaudes plusieurs heures après la cuisson. Il faut donc surveiller les enfants pendant la préparation des plats, et aussi après.
Attention à l'environnement du barbecue : ne laissez rien d'inflammable à proximité, et rangez vos allume-feu, allumettes et papier journal dès que le barbecue est allumé.

 

http://barbecue.comprendrechoisir.com/comprendre/barbecue-vertical

 

e6un7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 

Quand l'humeur et la santé passent par l'assiette

Pour avoir de l’énergie, pour être de bonne humeur ou en bonne santé… Il faut miser sur les bons aliments ! Mais que faut-il mettre dans son assiette pour se sentir bien dans son corps et dans sa tête ?

« Que ton aliment soit ton seul médicament »

Hippocrate, père de la naturopathie, voyait déjà les choses ainsi. Pour prévenir les maladies et pour stimuler sa forme, il faut bien choisir les aliments qu’on met dans son assiette et dire « oui » aux alicaments ou aliments fonctionnels !

Le terme alicament est un mot valise qui mélange aliment et médicament. Très justement nommés aliments fonctionnels au Canada, ces aliments auraient un impact réel sur la santé et sur l’humeur. Mais quels sont ces alicaments (100% naturels) ?

Les principaux alicaments naturels

Pour que l’on puisse parler d’aliment fonctionnel, il faut que les vertus de l’aliment concerné soient appuyée par des études scientifiques concluantes.

Le docteur Richard Béliveau1 dresse ainsi la liste de certains aliments fonctionnels qui agiraient sur la santé et sur l’humeur:
- Le thé vert
- Le chocolat
- Le curcuma
- La tomate
- Les agrumes, etc…

Je mise sur les épices

Epices

Paprika, curry, safran… toutes ces épices sont excellentes pour la santé…

…Mais c’est surtout le curcuma, utilisé en médecine ayurvédique qui brille pour ses promesses sur la santé. Sa teneur en flavonoïdes et surtout en curcumine, lui confère un pouvoir antioxydant qui protège des maladies cardiovasculaires et dégénératives, provoquées par le stress oxydatif.
Astuce : La pipérine contenue dans le poivre noir que l’on mélange au curcuma décuple la proportion de curcumine absorbée par l’organisme. L’association du poivre noir et du curcuma protégerait de certains cancers.

Je n’oublie plus les fruits secs !

Ce n’est pas une collation à laquelle on pense souvent… et pourtant, les fruits secs, en plus d’être savoureux, sont riches en calcium, en magnésium et en vitamine E, des nutriments spécial bonne humeur !

Les amandes constituent une indéniable source d’énergie, en raison de leur teneur en magnésium dont les effets bénéfiques ont été prouvés sur le stress. En cas de légère anxiété ou de coup de fatigue, prenez environ 10 amandes (100 kcals).

Les noix du Brésil (environ 20 kcals/noix) sont aussi une source importante de magnésium. Alcanisantes, ces noix tamponnent l’acidité de notre organisme. Ce mécanisme permet de rétablir l’équilibre acido-basique et de retrouver ainsi énergie et vitalité ! Posologie : une poignée de noix par jour (environ 5 à 6 noix).

Je pense à la vitamine B6 contre les coups de déprime…

La vitamine B6 joue un rôle crucial dans la synthèse de certains neurotransmetteurs comme la sérotonine, la mélatonine et la dopamine. Ils maintiennent l’équilibre psychique et régulent l’humeur, l’appétit et le sommeil.
Les aliments riches en vitamine B6 comme la dinde ou le poulet, le thon, le saumon ou la morue, les pommes de terre avec la pelure et les pistaches non salées, sont excellents contre la déprime, l’irritabilité et la fatigue. Alors n’oubliez pas de les mettre au menu !
 

…et je mise sur la vitamine B12 si j’ai du mal à me concentrer

La vitamine B12 est essentielle à la croissance, à la division cellulaire et au fonctionnement des cellules du corps, ainsi qu’à l’équilibre du système nerveux. Ces propriétés font d’elle une vitamine fondamentale au maintien de la forme et de la concentration !

Les viandes, les volailles, les poissons, les fruits de mer, les oeufs et les produits laitiers, riches en vitamine B12, sont des aliments qui favoriseront la mémoire, la concentration et l’énergie.

Je fais le plein de fruits pour la bonne humeur

C’est reconnu : la consommation de sucre libère de la dopamine dans notre cerveau, l’hormone du plaisir. Mais plutôt que de se tourner vers les produits sucrés raffinés qu’on trouve dans le commerce, pourquoi ne pas miser sur les fruits de saison ?

De manière purement psychologique, le goût sucré des fruits pourrait permettre la libération de dopamine.

C’est là tout le principe des aliments fonctionnels puisqu’un « aliment-réconfort a une dimension physique : son goût, sa texture, son allure, et une dimension émotive. Et l’émotion peut déterminer l’aliment-réconfort que vous chercherez1. »

Et bien sûr, je dis « oui » au chocolat noir pour le bien-être !

Chocolat

Le chocolat, et surtout le chocolat noir avec au minimum 75% de cacao, stimule la bonne humeur !
Riche en magnésium, c’est un anxiolytique et un antidépresseur naturel, raison pour laquelle il fait l’objet de nombreuses études scientifiques. Il contient de la phényléthylamine, un neurotransmetteur qui stimule la fabrication d’endorphines. Bien qu’on ne connaisse pas encore la fonction précise des endorphines, on considère aujourd’hui qu’elles contribueraient à une sensation de plaisir.
Posologie : limitez-vous à 1 carré de chocolat noir (50 g) par jour pour le plaisir, pour l’humeur et surtout, pour la ligne !

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=aliments_bonne_humeur_sante_page_3_do

e6un7

Les bienfaits de la cannelle sur la santé

La cannelle ne se contente pas d'enchanter nos papilles, elle est également souveraine pour notre santé. L'écorce du cannelier se rencontre sous plusieurs variétés, mais celle qui nous intéresse est la cannelle de Ceylan. Connue depuis l'Antiquité, la cannelle de Ceylan ne cesse de nous étonner par ses propriétés salutaires pour notre bien-être et notre santé. Ses vertus sont saluées aussi bien dans la lutte contre le diabète que pour aider les personnes au régime, ou simplement dans les états grippaux.

Au Moyen Âge, on la met à toutes les sauces, et elle se rencontre dans la majorité des recettes autant sucrées que salées. Déjà, elle parfumait le vin, soulageait les infections hivernales et tentait de contrer les grandes épidémies. On lui connaissait des propriétés antimicrobiennes, on lui découvre des vertus qui améliorent la glycémie.

Cannelle et diabète

De nombreuses études, notamment allemandes, indiquent que la cannelle contient des éléments susceptibles de lutter contre le diabète de type 2. Elle renferme des éléments qui équilibrent la glycémie, stimulent l'insuline, et joue ainsi un rôle dans la prévention et l'amélioration du diabète. Des tests ont démontré une amélioration du taux de glycémie post-prandiale (après le repas) chez les patients consommant un gramme de cannelle en poudre par jour pendant minimum un mois. Il est donc conseillé aux diabétiques d'user et d'abuser de cette épice millénaire.

Cannelle et Alzheimer

Deux molécules présentent dans la cannelle pourraient en freiner l'apparition. Des travaux publiés récemment montrent que ces 2 molécules empêchent l'enchevêtrement précurseur de la maladie d'Alzheimer.

Cannelle et perte de poids

En observant les bienfaits de la cannelle sur le diabète, il suffisait d'extrapoler et de se dire : « Pourquoi ne pas essayer les vertus de la cannelle sur les personnes ayant du poids à perdre ? » On a, dès lors, remarqué son effet « coupe-faim », essentiellement lorsque l'envie de sucré se fait sentir.

De nombreux nutritionnistes préconisent l'emploi d'une petite boîte à senteurs contenant cannelle, vanille, écorce d'orange, café, qu'il suffit de respirer pour éloigner l'envie de grignoter.Vous pouvez y ajouter une goutte d'huile essentielle de cannelle et une goutte d'huile essentielle d'orange ou de mandarine. Un peu de cannelle en poudre ajoutée dans une tisane calmera également votre fringale.

Cannelle et antioxydants

La cannelle se classe au quatrième rang des aliments contenant le plus d'antioxydants. Elle vous aide, notamment, dans la lutte contre le vieillissement dû au stress et elle redonne de l'éclat aux peaux fatiguées. Il existe au rayon compléments alimentaires des pharmacies et para-pharmacies des gélules de cannelle, qui en facilitent l'usage.

Cannelle et microbes

Bien connue pour ses propriétés antivirales et antimicrobiennes, la cannelle stimule le fonctionnement du système immunitaire. Elle vous aide à chasser les premiers frissons et les prémices du rhume et de la grippe

Une infusion de 10g de cannelle en bâton pour 1 litre d'eau, sucrée au miel, apporte soulagement et tonus. Cette tisane se consomme tout au long de la journée.

La cannelle améliore le vin chaud, et nous aide dans la lutte contre les refroidissements et les courbatures dues à la grippe.

Cannelle et intestins

La cannelle modifie favorablement la flore intestinale. Une tisane composée d'une cuillère à café de cannelle, infusée 10 minutes dans une tasse d'eau bouillante, soulage les gargouillis, les flatulences et les ballonnements. Cette tisane est à consommer après les repas.

Cannelle et fatigue

Grâce à son action sur l'organisme, la cannelle est énergisante et défatigante. Faites infuser, pendant 10 minutes, 1 cuillère à café d'écorce ou de poudre de cannelle dans une tasse d'eau bouillante et filtrez. Lorsque la fatigue s'installe, consommez 3 à 4 tasses de cette tisane par jour.

Bienfaits de l'huile essentielle d'écorce de cannelle de Ceylan

L'huile essentielle (H.E.) de cannelle triomphe de 99,99 % des microbes, elle terrasse même ceux qui résistent aux antibiotiques. Elle convient parfaitement pour soigner rhumes, grippes, refroidissements. Une goutte, trois fois par jour, dans un peu de miel, soulage rapidement. L' H.E. de cannelle de Ceylan est stimulante et booste le tonus. Elle soigne les dérèglements intestinaux à merveille, à raison d'une à deux gouttes sur un comprimé neutre ou dans une petite cuillère de lait en poudre, 3 fois par jour. Placée dans un diffuseur d'huiles essentielles, elle terrasse les microbes des pièces à vivre. L'HE de cannelle ne doit pas être diffusée seule. il est préférable de l'associer à une essence plus douce : orange par exemple. En synergie et à parts égales avec l'HE de tea-tree et de lavande, diluée ou non dans une huile végétale, elle vient à bout des mycoses de l'ongle.

Mises en garde :

La cannelle à forte dose ou sous forme d'huile essentielle est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes et aux jeunes enfants.

Astuces

N'hésitez pas à saupoudrez vos plats et desserts de cannelle.
En cuisant, la cannelle devient amère : ajoutez-la donc à vos plats en fin de cuisson !

http://www.santenatureinnovation.com/cachee-dans-votre-cuisine-une-epice-anti-alzheimer/

  • e6un7

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site