referencer site web - referenceur gratuit - $(document).ready(function(){ chargementmenu(); });

santé

«Les 3 émotions qui guérissent»

152vu1_gif-dikr-anime.gif

«Les 3 émotions qui guérissent » Dans ce livre qui est un véritable cadeau pour les personnes stressées et anxieuses, Emmanuel Pascal nous apprend à cultiver trois émotions, soit la gratitude, l'amour et la foi, comme on cultiverait son jardin. À l’aide d’exemples et d’expériences vécues, il nous fait découvrir la nature et l’importance de ces émotions  guérisseuses du corps et de l’âme. D’après des études récentes, les personnes qui expriment leur gratitude sont plus heureuses et vivent plus longtemps que les autres. En témoignant sa reconnaissance, on améliorerait non seulement son bien-être physique et émotionnel mais aussi sa santé ! Même chose lorsque l’on aime son prochain ou bien que l’on a la foi en une puissance universelle qui veut notre bien. Ensuite, deux techniques éprouvées sont proposées, afin de nous apprendre à les induire et les développer : la cohérence cardiaque, technique respiratoire qui modifie pratiquement instantanément la réponse physique et mentale aux situations génératrices de stress, et la pratique du mantra, répétition d’une phrase personnalisée et récitée à une certaine fréquence, qui conduit à la cohérence cardiaque. La proposition de l’auteur, inédite, consiste donc, au travers d’exercices quotidiens très simples, à induire en nous des états émotionnels positifs, mais aussi à contrer les sentiments négatifs qui parasitent ces émotions positives.

Voici un extrait d’une entrevue avec l’auteur réalisée par LaNutrition.fr. À noter le lien entre les émotions et les hormones:

Selon vous, certaines émotions ou sentiments positifs ont des effets «guérisseurs» sur le plan physique et psychologique. Par quels mécanismes?
«A chaque fois que vous ressentez une émotion ou un sentiment, votre cerveau envoie un cocktail chimico-hormonal au cœur et au reste du corps afin qu’ils se comportent en conséquence. Dans le positif, cela donne ceci : Vous êtes touché par un film sur Mère Teresa. Un sentiment de compassion vous gagne. Votre physiologie tout entière témoigne d’un état de relaxation et votre système immunitaire se renforce, ce que l’on peut vérifier par votre taux de lymphocytes T. Vous rencontrez une personne que vous appréciez. Vous vous sentez soudain joyeux. Tous vos paramètres physiologiques s’améliorent : Votre taux d’hormone du stress diminue, votre DHEA augmente, votre tension artérielle baisse, etc. Tout ceci passe par le système nerveux autonome qui envoie en permanence au cœur des messages d’alerte ou de repos par le biais de la branche sympathique (l’accélérateur) et de la branche para-sympathique (le frein). Plus souvent vous ressentez des émotions et des sentiments comme la joie, la gratitude, la confiance, le courage, la tendresse, l’émerveillement, le respect, la gaieté, l’amour, etc., plus souvent vous envoyez des messages de bien-être et de santé à votre corps. Une bonne santé mentale et physique à long terme est en grande partie le fruit d’un cumul d’émotions heureuses.»

Quelle est votre méthode?
« Ma méthode rassemble et synthétise des pratiques connues par différentes traditions spirituelles et par les sciences cognitives. J’y ai ajouté quelques éléments tirés de ma pratique de coach en cohérence cardiaque qui ont été utiles à des personnes face à certaines difficultés comme par exemple un tempérament anxieux, mélancolique ou irritable. Cette méthode utilise deux entrées.

La première consiste à susciter les émotions reconnues comme favorables à la santé en les évoquant à travers un court texte : une explication, un témoignage, une histoire... J’ai représenté chacune d’entre elles par une marguerite dont le cœur est la gratitude, la foi ou l’amour. Les pétales sont les différentes formes que peut prendre cette émotion dans la vie. L’autre entrée est physiologique : c’est la résonance cardiaque, un état particulier du fonctionnement du cœur que l’on suscite par un exercice respiratoire. Il a pour effet de réguler le système nerveux autonome et les centres émotionnels pendant plusieurs heures.

Le lecteur peut, soit s’imprégner de l’émotion guérisseuse par la lecture, soit réguler ses émotions par la respiration, soit faire les deux à la fois ! S’il cumule les deux, il apporte à son corps un double confort émotionnel ! Le cerveau adore ça et a envie d’y revenir. J’ai écrit ce livre pour aider les gens à reconnaître les belles émotions, à se les rappeler avec bonheur afin de les cultiver et les côtoyer au quotidien.»

Voici d’autres questions auxquelles Emmanuel Pascal-Duquoc répond dans cette entrevue:

Comment expliquez-vous que ce pouvoir des émotions ait, pendant si longtemps, été autant sous-estimé par la médecine?

Et une fois qu’on sait qu’il y a un lien entre stress et maladie, qu’est-ce qu’on fait?

Dans votre ouvrage, vous dîtes que les émotions négatives (peur, colère, dégoût) sont «d’excellentes urgentistes» mais «de vraies empoisonneuses si on ne parvient pas à les réguler dans le temps». Pouvez-vous nous en dire plus?

Comment peut-on «contrôler» nos émotions ou décider d’être «habité» par telle ou telle émotion particulière? Sur quoi se base votre méthode?

Vous-même, utilisez-vous cette approche? Quelle émotion vous fait le plus de bien, a le plus d’effet bénéfique sur vous?

http://www.santedesfemmes.com/sante-mentale/les-3-emotions-qui-guerissent

Allaitement : Islam et sciences sont formels

Il y a quelques années, des campagnes étaient lancées pour dénigrer et se moquer de l’allaitement. Aujourd’hui, des campagnes sont lancées pour inciter à cette pratique.
L’Islam et la science moderne sont formels quant à l’importance de l’allaitement.
Mais le développement d’aliments dits « rapides », la préparation et la consommation incitent les femmes à délaisser l’allaitement. Entre additifs alimentaires, OGM ou gain de temps, sommes-nous vraiment certains que ce que l’on donne à nos enfants est correct ? Que dit la religion musulmane au sujet de l’allaitement et de son délaissement ?
 


Allah, exalté soit-Il, dit: « Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets.»
L’Islam considère ainsi l’allaitement comme un rôle naturel de la femme. Et il est d’avis que l’être humain ne peut certes pas reproduire les bienfaits et nutriments dont Dieu nous a pourvus. Les bienfaits de l’allaitement sont nombreux.
Il permet une meilleure santé à la mère ainsi qu’au nourrisson. Pour les jeunes mères, il favorise la perte de poids entraînée par une plus grande quantité de calories perdues suite à la production de lait.
 

Un moyen de prévention efficace contre le diabète et le cancer

 
L’allaitement aurait un effet favorable sur le taux de sucre. En effet, il éloignerait les risques de diabète pour les femmes ayant contracté ce risque pendant leur grossesse. Selon une étude américaine réalisée sur 522 participantes et publiée dans la revue « Diabetes Care », de six à neuf semaines après l’accouchement, les femmes allaitant présentaient un taux de glycémie à jeun inférieur à celles donnant le biberon.

Plus incroyable encore, une étude scientifique montre qu’un composant du lait maternel nommé HAMLET (Human Alpha-lactalbumin Made LEthal to Tumour cells) tue les cellules cancéreuses chez des patients atteints de cancer. Cela fait plusieurs années que ce composant fut découvert mais aujourd’hui les chercheurs ont pu faire des tests sur des patients souffrants du cancer de la vessie auxquels ce composant leur a été prescrit. Ils ont alors perdu des cellules cancéreuses à travers leur urine.

Le lait maternel, un productif naturel d’anticorps

Les découvertes sur ce fait sont troublantes : il y a quelques années, fut découverte une protéine soluble appelée C14 qui favorise le développement des cellules B, cellules immunitaires produites dans la moelle osseuse qui jouent un rôle phare dans la production d’anticorps.

Le docteur Michael Julius, de l’Université de Toronto et du Toronto Hospital, dit : « Au cours des dernières décennies, la base scientifique de cette sagesse commune s’est raffermie du fait que nous ayons identifié de nombreux éléments du lait maternel qui véhicule toutes ces bonnes choses. En plus d’être plein de nutriments, en plus d’être rempli d’éléments facilitateurs de croissance, il regorge de composants qui protègent le nouveau-né. »

L’allaitement, un contraceptif ?

L’allaitement serait aussi un moyen de contraception très efficace. Selon Karima Burns, professeur en herboristerie, et naturopathe « L’allaitement maternel exclusif aide en effet à réduire la surpopulation en retardant le retour de couches suite à la naissance d’un enfant. Il obtient de meilleurs résultats pour prévenir la conception que toutes les autres formes de contraception réunies. »

Le lait maternel reste, et de loin, le plus bénéfique et nécessaire au bon développement d’un enfant.
Le lait de vache est le meilleur qui soit pour le veau, mais celui-ci n’est pas adapté aux besoins d’un humain. On ajoute à cela le fait est qu’après manipulation le lait de vache ou « lait maternisé » perd bon nombre de ses composants.
 
Il est du rôle de chaque mère de s’informer et de prendre conscience des bienfaits de l’allaitement envers elle-même et envers son enfant. L’époque où des publicités pointaient du doigt l’allaitement est terminée, car elles sont aujourd’hui contrées par des faits scientifiques qu’on ne peut réfuter.
En plus de cela, qui d’autre qu’Allah connaît ce qui est mieux pour l’homme ?
Notre Prophète, prière et salut sur lui, nous a informés que la femme qui n’allaite pas son enfant, alors que rien ne l’en empêche (seulement pour des raisons esthétiques ou pratiques) connaîtra le châtiment de la tombe. Et ceci nous montre l’importance capitale qu’a accordé l’Islam à l’allaitement. Il ne faut donc pas oublier d’honorer ce qu’a prescrit Allah en matière d’éducation, et l’allaitement en fait intégralement partie.

http://muzulmans.fr/articles/decrypter-la-science/allaitement-islam-et-sciences-sont-formels

e6un7

Je m’offre une cure d’algues !

les algues, considérées comme les premiers organismes vivants produisant plus de la moitié de l’oxygène de la planète, sont non seulement essentielles pour la santé mais elles possèdent également des vertus antistress, ainsi que des propriétés spécifiques. Les centres de thalassothérapie et de remise en forme le savent bien, eux qui proposent – entre autres – des enveloppements d’algues dans le cadre de leurs programmes minceur…

Si un séjour dans un établissement spécialisé reste un magnifique cadeau à se faire, le docteur Yves Donadieu, spécialiste des médecines douces et auteur de nombreux ouvrages sur la santé ; au naturel, affirme que l’algothérapie peut aussi se pratiquer chez soi, à condition de respecter certaines règles.

Le bain d’algues
Du mal de dos au surmenage psychologique, en passant par les troubles de la circulation, la cure d’algues sous forme de bain est rendue efficace grâce à l’absorption par la peau d’éléments bioactifs thérapeutiques. Cependant, les spécialistes préconisent de se plonger dans une eau certes chaude, mais ne dépassant toutefois pas 38° C. Cette température idéale induit d’emblée une relaxation de qualité facilitant, par vasodilatation, l’élimination des impuretés, tout en laissant le champ libre aux propriétés bénéfiques de ces plantes aquatiques. Il est par ailleurs conseillé de ne pas se sécher immédiatement après la sortie du bain pour permettre une bonne pénétration transcutanée. En outre, il existe bon nombre d’algues sous forme de poudre, de pâte ou en sachet, que l’on peut facilement se procurer via des sites Internet spécialisés. Parmi elles, la spiruline, la chlorella, sont des micro-algues d’eau douce. Le terme « macro-algue » reste réservé aux végétaux marins comme la laitue de mer, riche en magnésium et surtout utilisée en cosmétique pour ses propriétés hydratantes. Les algues brunes, quant à elles, sont très efficaces pour apaiser un organisme surmené.

L’enveloppement d’algues
Plus difficile à pratiquer chez soi, l’enveloppement d’algues consiste à se recouvrir entièrement le corps d’algues chaudes, puis de s’envelopper dans une couverture chaude également. Mieux vaut bénéficier ici de l’apport d’un spécialiste qui utilisera des algues adaptées à votre objectif. Cette forme d’algothérapie agit en profondeur sur la circulation du sang. On peut aussi cibler localement un membre douloureux ou une zone ayant subi un traumatisme (opération chirurgicale, accident, etc.).

La spiruline, l’algue magique
Si certaines algues peuvent être consommées tels de véritables légumes de mer revitalisants, il en est une qui mérite à elle seule une cure : la spiruline. Les Incas la consommaient régulièrement et on croit savoir aujourd’hui que la spiruline est le micro-organisme le plus ancien de la planète. Poussant naturellement dans les lacs de l’Inde, on la trouve aujourd’hui en Occident sous forme de poudre ou de comprimés. Elle possède des vertus énergétiques étonnantes (entre 55 % et 70 % de protéines). Sa quantité importante d’acide gras insaturé lui confère une influence non négligeable sur la fabrication des globules rouges du sang. Détoxifiante, elle stimule le système immunitaire et semble avoir eu un résultat positif, selon des expériences faites en Russie, pour réduire les cas d’irradiations nucléaires. Une cure de spiruline est adaptée, en cas de fatigue, à chaque changement de saison. Les spécialistes préconisent en général une durée de 15 à 20 jours selon l’effet souhaité.

Kevin Berthier

http://www.psychanalysemagazine.com/sante-forme-je-moffre-une-cure-dalgues.html

e6un7

Pourquoi le chocolat est bénéfique pour notre santé

Le chocolat est produit à partir de la fève de cacao. Ce sont les graines d'un petit arbre d'Amérique centrale : le Theobroma cacao, ce cacaotier porte les cabosses qui renferment les fèves.

Pour obtenir du chocolat, ces fèves doivent subir une fermentation, puis elles doivent être torréfiées et séchées comme le café. Ces graines sont par la suite transformées en pâte liquide dont on extrait la partie grasse, autrement dit, le beurre de cacao. Les différents types de chocolat sont obtenus en fonction de l'ajout du sucre, du beurre de cacao, ou encore des épices ou du lait.

Le chocolat contient des vitamines comme la vitamine B et E, des polyphénols et autres antioxydants, très intéressants pour lutter contre les radicaux libres qui accélèrent le vieillissement. Il est riche en magnésium, en potassium et en fer. 100 grammes de chocolat au lait fournissent un tiers des apports journaliers recommandés en potassium.

Le chocolat contient aussi de la théobromine : un alcaloïde amer de la même famille que la caféine. Il agit sur les reins, c'est un diurétique, et il a un effet antitussif. C'est un cardio-stimulant et un vasodilatateur. Mais c'est aussi un facteur aggravant des reflux acides gastro-œsophagiens, car cette molécule relâche les muscles du sphincter gastro-œsophagien qui bloquent le passage vers l'œsophage.

Le chocolat a des effets sur le cerveau. Il renferme du tryptophane : précurseur de la sérotonine un messager chimique qui améliore l'humeur, une sorte d'antidépresseur naturel. Mais dans le chocolat il y a aussi de l'anandamide, une molécule qui se fixe sur les mêmes récepteurs que le cannabis. Ce qui crée une sensation de plaisir, qui peut aussi entraîner une légère addiction.


Le secret des vertus du chocolat enfin découvert ? par Gentside Découverte

Vous n’aviez probablement pas besoin de cette étude pour trouver une raison d’en manger, mais au moins elle vous donnera bonne conscience.

Les effets bénéfiques du chocolat noir sont connus depuis longtemps et régulièrement re-démontrés : anti-stress, antioxydant, réduction du risque cardiovasculaire, du risque d'hypertension, etc. Malgré son potentiel calorique, consommé à doses raisonnables, il peut être un véritable allié. Toutefois, l'origine de tous ces bienfaits n’était pas bien comprise, du moins jusqu'ici.

Une équipe de l’université d’Etat de Louisiane qui s'est penchée sur la question affirme avoir découvert le secret du chocolat. Selon eux, celui-ci résiderait dans des bactéries ! En effet, certaines bactéries présentes dans notre système digestif provoqueraient une fermentation du chocolat qui libèrerait des anti-inflammatoires bons pour le cœur. L’étude, qui sera présentée le mardi 18 mars lors du congrès annuel de la société américaine de chimie, s’est basée sur de la poudre de cacao. Celle-ci a été enfermée dans des tubes à essai qui mimaient divers étapes de la digestion. La partie non digérée était ensuite soumise à une fermentation en absence d’oxygène, sous l’effet de bactéries fécales humaines. Peu digeste, sauf pour les bactéries "Les bonnes bactéries, comme les bifidobactériums et les bactéries lactiques, se repaissent du chocolat, explique l’étudiante Maria Moore qui a participé aux travaux. Quand on mange du chocolat noir, elles se multiplient et le font fermenter. Cela produit des composés anti-inflammatoires". "Quand ces composés sont absorbés par le corps, ils réduisent l’inflammation des tissus cardio-vasculaires, complète John Finley qui a mené l’étude. Cela réduit à long terme les risques d’attaques". Le chocolat contient des polyphénols au pouvoir antioxydant comme la catéchine et l’épicatéchine. Ces produits sont mal digérés mais intéressent les bactéries du colon. C’est là que sous l’effet de la fermentation, les grosses molécules de polyphénols sont métabolisées en des molécules plus facilement absorbables.

Du chocolat et des prébiotiques Mais les effets bénéfiques du chocolat pourraient être accentués en combinant l'ingrédient avec d'autres. John Finley recommande ainsi de consommer du chocolat en même temps que des sucres prébiotiques. "Quand on ingère des prébiotiques, les bons microbes du système digestif se développent et surpassent les mauvais microbes comme ceux qui causent des problèmes d’estomac". On retrouve des prébiotiques notamment dans l’ail cru et la farine cuite de blé complet.

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-le-chocolat-ami-ou-ennemi-de-notre-sante--6758.asp?1=1

http://www.maxisciences.com/chocolat/le-secret-des-vertus-du-chocolat-enfin-decouvert_art32206.html

e6un7

Quatre graisses bonnes et peu connues

Les bonnes graisses protègent contre les maladies cardiaques en diminuant le niveau d'inflammation et la pression sanguine. Mais le plus beau est qu'augmenter votre consommation de ces graisses augmentera votre capacité à brûler les graisses que vous stockez.

Vous savez évidemment que l'huile d'olive est bonne pour vous. Mais il y en a d'autres qui sont encore meilleures, et dont vous n'avez probablement jamais entendu parler.

Alors voici ces cinq huiles alternatives qui ajouteront une nouvelle dimension à votre cuisine, et des années à votre vie.

Le Ghee (ou ghi)


Ghee (prononcer ji) vient d'un mot hindou qui signifie « graisse », et c'est un ingrédient majeur dans la cuisine indienne.

Le ghee est préparé en faisant mijoter du beurre non salé dans un grand pot jusqu'à ce que toute l'eau se soit évaporée et que les protéines aient sédimenté au fond. Le beurre clarifié est ensuite retiré à la cuillère pour éviter de le mélanger avec les particules solides. À la différence du beurre, le ghee peut être conservé durant de longues périodes sans réfrigération du moment qu'il est stocké dans un conteneur étanche pour éviter l'oxydation et les moisissures. Il a un léger goût de noisette, et est un peu plus foncé que le beurre.

Attention, il existe une imitation de ghee utilisée dans certains restaurants indiens, qui est faite à base d'huile végétale hydrogénée. Ce « beurre clarifié végétal » est très riche en acides gras trans qui augmentent le risque de cancers et d’infarctus, et doit être évité à tout prix.

Les recherches montrent que le ghee a des effets positifs sur les lipides sanguins [1]. Il réduit l'inflammation. Une étude menée dans les populations rurales du Rajasthan a constaté que les hommes qui mangent deux cuillères à soupe par jour de ghee diminuent leur risque cardiaque de 23 % [2].

Bien que le ghee ne soit pas un produit de grande consommation, il n'est pas très difficile à trouver en boutique de produits exotiques et en boutique bio. On peut aussi le fabriquer soi-même et le commander en ligne. Une simple recherche avec les mots clés « acheter du ghee » fera apparaître de nombreuses offres.

L'huile d'avocat


L'huile d'avocat est, comme l'huile d'olive, très riche en acides gras mono-insaturés.

Sa particularité, cependant, est d'être beaucoup plus riche que l'huile d'olive en oméga-7 (acide palmitoléique) et contient plus d'oméga-3 (0,95 g pour 100 g).

Très riche en vitamine E, qui est l'antioxydant naturel des huiles végétales, elle est très résistante à l'oxydation, se conserve extrêmement bien et montre une très bonne stabilité face à la cuisson. Le point de fumée (température à laquelle une huile se dégrade et produit des composés toxiques) est supérieur à 250°C, ce qui en fait une des huiles les plus résistantes qui soient.

Toutefois, l'utiliser crue reste la meilleure façon de préserver ses nutriments. Vous pouvez trouver de l'huile extra-vierge d'avocat, pressée à froid et biologique, en ligne ou dans votre magasin bio.

Huile MCT


L'huile MCT est une huile liquide à base d'acides gras à chaîne moyenne (MCT = Medium Chain Triglycerides). Ce sont les graisses que notre corps consomme pour fournir de l'énergie.

Si vous suivez un régime cétogène pour lutter contre un cancer, l'huile MCT aide votre corps à passer en mode de cétose. Cela veut dire qu'il utilise les acides gras, et non le glucose, comme source d'énergie. Le résultat est que les cellules cancéreuses ont plus de difficultés pour survivre. Ceci parce qu'elles ont l'habitude de fonctionner en mode de fermentation, ce qui n'est possible qu'avec le glucose.

A noter que l'huile MCT est aussi vendue en pharmacie pour les personnes qui ont des maladies qui les empêchent de bien absorber les lipides, comme la mucoviscidose et les maladies chroniques du foie.

Vous ne trouverez pas d'huile MCT dans la plupart des magasins. Il faut commencer par la consommer en petite quantité. Elle a un effet laxatif. Essayez d'en mettre un peu avec votre salade pour commencer. (la suite ci-dessous)

L'huile de macadamia

C'est ma préférée. L'huile de macadamia a une odeur délicate qui relève délicieusement les assaisonnements et les sauces. Elle résiste aussi à l'oxydation liée à la chaleur. Vous pouvez donc l'utiliser dans la poêle comme dans la cuisine.

Comme l'huile d'avocat, elle a une très forte teneur en acide gras mono-insaturés, supérieure à l'huile d'olive, et est extrêmement stable. Elle a aussi un goût plus neutre. En revanche elle coûte plus cher.

Essayez d'ajouter un ou plusieurs de ces produits gras à votre régime alimentaire. Cela peut vous apporter des bienfaits pour le cœur et pour les papilles, car il est important de savoir varier les plaisirs, surtout quand on mange sain.

A votre santé !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site