referencer site web - referenceur gratuit -

ses deux filles

La Bible:à propos de l'adultère du prophète Lot avec ses deux filles

381128-2679779038787-1385624884-2907033-1874310027-n.jpgLes auteurs de la bible prétendent que le prophète lot -paix sur lui- aurait commis l'adultère avec ses deux filles

Genèse 19, de 17 à 38

Après les avoir fait sortir, l'un d'eux dit: Sauve-toi, pour ta vie; ne regarde pas derrière toi, et ne t'arrête pas dans toute la plaine; sauve-toi vers la montagne, de peur que tu ne périsses.19.18 Lot leur dit: Oh! non, Seigneur!19.19 Voici, j'ai trouvé grâce à tes yeux, et tu as montré la grandeur de ta miséricorde à mon égard, en me conservant la vie; mais je ne puis me sauver à la montagne, avant que le désastre m'atteigne, et je périrai.19.20 Voici, cette ville est assez proche pour que je m'y réfugie, et elle est petite. Oh! que je puisse m'y sauver,... n'est-elle pas petite?... et que mon âme vive!19.21 Et il lui dit: Voici, je t'accorde encore cette grâce, et je ne détruirai pas la ville dont tu parles.19.22 Hâte-toi de t'y réfugier, car je ne puis rien faire jusqu'à ce que tu y sois arrivé. C'est pour cela que l'on a donné à cette ville le nom de Tsoar.19.23 Le soleil se levait sur la terre, lorsque Lot entra dans Tsoar.19.24 Alors l'Éternel fit pleuvoir du ciel sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu, de par l'Éternel.19.25 Il détruisit ces villes, toute la plaine et tous les habitants des villes, et les plantes de la terre.19.26 La femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une statue de sel.19.27 Abraham se leva de bon matin, pour aller au lieu où il s'était tenu en présence de l'Éternel.19.28 Il porta ses regards du côté de Sodome et de Gomorrhe, et sur tout le territoire de la plaine; et voici, il vit s'élever de la terre une fumée, comme la fumée d'une fournaise.19.29 Lorsque Dieu détruisit les villes de la plaine, il se souvint d'Abraham; et il fit échapper Lot du milieu du désastre, par lequel il bouleversa les villes où Lot avait établi sa demeure.19.30 Lot quitta Tsoar pour la hauteur, et se fixa sur la montagne, avec ses deux filles, car il craignait de rester à Tsoar. Il habita dans une caverne, lui et ses deux filles.19.31 L'aînée dit à la plus jeune: Notre père est vieux; et il n'y a point d'homme dans la contrée, pour venir vers nous, selon l'usage de tous les pays.19.32 Viens, faisons boire du vin à notre père, et couchons avec lui, afin que nous conservions la race de notre père.19.33 Elles firent donc boire du vin à leur père cette nuit-là; et l'aînée alla coucher avec son père: il ne s'aperçut ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva.19.34 Le lendemain, l'aînée dit à la plus jeune: Voici, j'ai couché la nuit dernière avec mon père; faisons-lui boire du vin encore cette nuit, et va coucher avec lui, afin que nous conservions la race de notre père.19.35 Elles firent boire du vin à leur père encore cette nuit-là; et la cadette alla coucher avec lui: il ne s'aperçut ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva.19.36 Les deux filles de Lot devinrent enceintes de leur père.19.37 L'aînée enfanta un fils, qu'elle appela du nom de Moab: c'est le père des Moabites, jusqu'à ce jour.19.38 La plus jeune enfanta aussi un fils, qu'elle appela du nom de Ben Ammi: c'est le père des Ammonites, jusqu'à ce jour.

La réponse :

Remarquez le manque de cohérence dans l'enchaînement des faits. Au début, il est indiqué que Lot, ayant peur d'habiter la montagne, choisit de demeurer dans la petite ville de Tsoar. L'auteur de cette histoire le fait ensuite regagner la montagne pour lui faire accomplir le crime de la fornication incestueuse. Ce portrait sordide du prophète Lot fait par la Bible, l'Islam le condamne violemment.Toute cette histoire a été inventée de toute pièce par les théologiens Israélites dans le but de supprimer toute descendance noble en dehors de la leur, c'est-à-dire, la descendante d'Israël (qui est l'autre nom de Jacob). Ceci leur accorde une place privilégiée qui leur vaudra à eux seuls, une Terre Promise.

Sur plusieurs plans, l'authenticité de cette histoire est compromise :

D'abord, cette contradiction entre la crainte d'habiter la montagne citée au début (« mais je ne puis me sauver à la montagne, avant que le désastre m'atteigne, et je périrai ».) et l'exil vers elle (après avoir séjourné à Tsoar paisiblement ), sans aucune raison apparente, à part la volonté des auteurs de lui faire endosser un crime qui ne saurait être l'œuvre d'un prophète de Dieu.

Avant la destruction de Sodome et Gomorrhe, le prophète Lot avait également des fils qui vivaient au même endroit. Ils ont été avertis au même titre que sa femme, ses filles et ses gendres. Le sort des gendres et de la femme est mentionné. Mais alors, où sont passés les fils du prophète Lot ? Cette question n'a pas de réponse dans la version biblique des faits. On est forcé de conclure à l'altération délibérée des évènements (disparition inexpliquée des fils) pour que l'histoire puisse prendre le dénouement (la fornication incestueuse) voulu par les auteurs.

Même si nous reconnaissions le fait que les gendres du prophète Lot n'ont pas cru en lui, comment croire que ses propres filles qui sont nées et ont grandi dans l'aura de la prophétie n'aient pas cru en lui ?

Un mensonge a été attribué aux filles du prophète lorsque l'auteur leur fait déclarer qu'il n'y a point d'homme dans la contrée. En effet, Tsoar est à deux heures de marche de Sodome. (d'après le récit, ils sortirent de Sodome à l'aube pour arriver à Tsoar vers le lever du soleil, voir gen 19.15,19.23). De plus, il est assez improbable qu'elles aient vécu 14 ans à Tsoar sans se marier. Il est également inconcevable qu'on puisse vivre en autarcie dans une grotte sans aucun lien avec l'extérieur.

En ce qui concerne l'acte de la fornication, il peut être démenti à plusieurs titres :

D'abord, un homme qui est arrivé à un degré d'enivrement tel qu'il est incapable de reconnaître ses propres filles, est également incapable d'accomplir un acte sexuel. Et puis, comment le prophète n'a pas interrogé ses filles vierges sur l'origine de leur grossesse? Par ailleurs, en supposant qu'il est eu un acte sexuel avec ses propres filles, les mettant ainsi enceintes, cela aurait dû le couvrir de honte et de déshonneur. Cette suite logique méritait de figurer dans le récit biblique. Or, rien de tout cela n'est mentionné dans la Bible: l'histoire s'arrête seulement à l'avènement de cette soi-disant progéniture : les Moabites et les Ammonites.

Puisque, selon la Bible, les Ammonites et les Moabites sont issus d'une union illicite, on s'attend, d'après la tradition biblique, à ce qu'ils soient maudits. En effet, on peut lire dans le Deutéronome, 23-2 : « Celui qui est issu d'une union illicite n'entrera point dans l'assemblée de l'Éternel; même sa dixième génération n'entrera point dans l'assemblée de l'Éternel. ».

Or, paradoxalement, d'après la Bible toujours, Dieu était tellement satisfait d'eux qu'Il les protégea des Israélites et leur offrit une terre « Ar » avant même la terre promise au peuple Hébreux:

« L'Éternel me dit: N'attaque pas Moab, et ne t'engage pas dans un combat avec lui; car je ne te donnerai rien à posséder dans son pays: c'est aux enfants de Lot que j'ai donné Ar en propriété.» ( Deutéronome 2.9).

Aussi, la mère du prophète David était une Mohabite, alors que chacun sait que David est béni dans la Bible. La même contradiction apparaît aussi en ce qui concerne le prophète Salomon, fils de David, et considéré par la bible comme un roi appartenant à l'assemblée divine.

Comment des personnages que Dieu a glorifié, honoré et béni peuvent-ils être issus d'union illicite ? On peut donc en déduire que les Ammonites et les Moabites ne sont pas issus d'union illicite car Dieu ne saurait se méprendre. La conclusion est évidente, les évènements relatés dans ce récit ne sont que purs mensonges.

Comment les Hébreux peuvent encore prétendre qu'ils sont un peuple élu puisque Dieu leur a préféré un peuple issu d'une union illicite ? Dans cette optique, le dogme de peuple élu tombe à l'eau.

Comment un Dieu juste peut-Il condamner un peuple issu d'union illicite pour une faute commise par ces ancêtres et dont-il n'est pas coupable. Est-ce un traitement juste vis-à-vis d'un innocent ? Quel serait alors le jugement de Dieu vis-à-vis des vrais coupables, des bandits et autres malfaiteurs ? Lisez donc la version biblique de l'histoire du prophète Jacob, qui (selon la bible) usa de ruse contre son frère et son père et lutta contre Dieu et qui le vainc:

« Jacob demeura seul. Alors un homme lutta avec lui jusqu'au lever de l'aurore. Voyant qu'il ne pouvait le vaincre, cet homme le frappa à l'emboîture de la hanche; et l'emboîture de la hanche de Jacob se démit pendant qu'il luttait avec lui. Il (Dieu) dit: Laisse-moi aller, car l'aurore se lève. Et Jacob répondit: Je ne te laisserai point aller, que tu ne m'aies béni. Il lui dit: Quel est ton nom? Et il répondit: Jacob. Il dit encore: ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur. » (Genèse 32-24 à 32-28).

Mais quel est l'intérêt de telles altérations ?

Un célèbre théologien et rabin juif converti à l'Islam, Samuel Ben Yahia Al Maghribi, nous indique : « Moïse avait confié les enseignements aux descendants de Aaron. Lorsque vint Saül, il leur ôta les enseignements et en extermina beaucoup parmi eux. Les enseignements furent transmis à David, c'est alors que les Aaroniens ont altéré par différente manœuvre certains passages de la Thorah dans le but de discréditer la lignée de David ".

Pour terminer : la réponse du coran

Lot est parmi les grand prophètes de Dieu ,il a combattu la turpitude de son peuple et le coran témoigne de sa sainteté , cette sainteté que les auteurs de la bible ont souillée par leurs mensonges , Dieu dit à propos de lot :

[21:74] Les prophètes (Al-Anbiya) : Et Lot ! Nous lui avons apporté la capacité de juger et le savoir, et Nous l'avons sauvé de la cité où se commettaient les vices; ces gens étaient vraiment des gens du mal, des pervers.

même le peuple mécréant de sodom témoignait de la pureté du prophète et de sa famille :

[27:56] Les fourmis (An-Naml) :

Puis son peuple n'eut que cette réponse : "Expulsez de votre cité la famille de Lot ! Car ce sont des gens qui affectent la pureté.


http://www.aimer-jesus.com/defense_prophete_lot.php

e6un7

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site