photo banniere1.gif
referencer site web - referenceur gratuit -

LE HIDJRAT VERS MADINA

165515-195474500468425-100000176307304-829914-7928491-n.jpg

Lorsque les Qoreish réalisèrent que les musulmans avaient à présent le soutien des gens de Madina, ils furent très furieux. Afin d’anéantir la détermination et le courage des musulmans, ils augmentèrent leurs efforts dans la persécution et le harcèlement des musulmans.

Les compagnons du Saint Prophète (s) se plaignirent à lui du sévère traitement qu’ils recevaient des mains des mécréants. Il leur demanda de lui laisser un peu de temps pour prendre une décision. Après quelques jours, il conseilla à tous les musulmans d’émigrer secrètement vers Madina et d’y attendre son arrivée.

Lorsque l’ordre d’émigrer fut donné, les musulmans quittèrent Makka un par un, prétextant des excuses à leur départ. Comme ils étaient effrayés de la réaction des Qoreish, ils gardèrent leur destination secrète. Par conséquent, la plupart d’entre eux eurent à abandonner leurs biens et leurs fortunes derrière eux. Les Qoreish réalisèrent soudainement que les musulmans quittaient tous Makka.


La Biographie Prophétique E13 - part 1/2 par khalidc

Ils essayèrent de retenir quelques-uns d’entre eux mais à ce moment-là, la majorité avait déjà fui et était en route vers Madina. A Makka, il ne restait que le Saint Prophète (s) et sa famille, Imam Ali (a) et quelques musulmans âgés et malades. Les derniers préparatifs de départ se faisaient aussi pour ces dernières personnes.

Les Qoreish étaient enragés de cette évasion massive. Ils savaient que les musulmans allaient à présent devenir un danger pour eux. A l’Assemblée de Dàr-oun-Nadwa, où toutes les décisions importantes étaient prises, les Qoreish décidèrent que la seule action qui pourrait stopper l’épanouissement de l’Islam serait le meurtre du Saint Prophète (s). Cette idée agréa tout le monde mais le seul problème était la revanche que les Bani Hashim, la famille du Saint Prophète (s), prendraient sur le meurtrier.

Finalement, Abou Jahl suggéra qu’au lieu d’envoyer une seule personne pour assassiner le Saint Prophète (s), ils doivent envoyer un jeune homme de chaque tribu. De cette manière, les Bani Hashim trouveraient impossible de rejeter la responsabilité sur une seule personne.

Ce plan fut approuvé et 40 jeunes hommes furent choisis pour exécuter la lâche action.

La même nuit où les Qoreish planifiaient de tuer le Saint Prophète (s), il fut ordonné au Saint Prophète (s) par Allah de quitter Makka pour Madina. L’Ange Jibraïl (a) informa le Saint Prophète (s) des mauvaises intentions des Qoreish.

Le Saint Prophète (s) dit à Imam Ali (a) ; « Dors dans mon lit ce soir et couvre-toi du drap dont j’ai l’habitude de me couvrir lorsque je dors ». Il prescrit ensuite à Imam Ali (a) de le suivre à Madina après avoir remis les biens que certaines personnes de Makka avaient laissés avec le Saint Prophète (s). Imam Ali (s) avait coutume de dire, des années plus tard, que, malgré le danger mortel, il dormit paisiblement cette nuit.

Comme la nuit approchait, la maison du Saint Prophète (s) fut encerclée par les 40 hommes des Qoreish. Ils décidèrent d’attendre jusqu’au matin avant de remplir leur mission.

Lorsque la moitié de la nuit fut terminée, le Saint Prophète (s) quitta sa maison pour commencer son voyage. Quand il sortit de la maison, il jeta un peu de sable vers les hommes qui attendaient pour le tuer et récita le verset suivant :

« et Nous mettrons une barrière devant eux et une barrière derrière eux; Nous les recouvrirons d'un voile : et voilà qu'ils ne pourront rien voir. » (sourah Yassine 36.9).

Le Saint Prophète (s) continua son chemin sans soulever les soupçons des hommes qui l’attendaient. Au matin, les hommes firent irruption dans sa maison et firent un grand bruit comme si chacun essayait d’être le premier à lui porter un coup.

En entendant ce remue-ménage, Imam Ali (a) leva calmement sa tête de l’oreiller et jeta le drap vert de côté. La vue d’Imam Ali (a) stoppa les prétendus meurtriers dans leur élan.

« Où est Mouhammad ? », demandèrent-ils. Imam Ali (a) répondit : « Me l’aviez-vous confié afin que je puisse vous le rendre ? De toute manière, il n’est pas dans la maison en ce moment ».

Les Qoreish furent frustrés de leur échec et laissèrent Imam Ali (a) sain et sauf car il n’avaient aucune haine contre lui. Ils quittèrent la maison, regrettant leur décision d’avoir attendu jusqu’au matin.

Pendant ce temps, le Saint Prophète (s) subissait d’autres aventures sur son chemin vers Madina, sachant qu’il était sauvé des ennemis car il avait eu la protection d’Allah.

Dans le Saint Coran Allah dit : « (Et rappelle-toi) le moment où les mécréants complotaient contre toi pour t'emprisonner ou t'assassiner ou te bannir. Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes » (Coran 8 :30)

Alors que Imam Ali (a) a prit la place du Saint Prophète (s) sur son lit, celui-ci (s) entreprit son voyage en quittant Makka. Au moment de quitter la ville, il rencontra Abou Bakr sur sa route et l’emmèna avec lui. Le Saint Prophète (s) savait que les Qoreish ne perdraient pas de temps à le poursuivre dès qu’ils apprendraint son départ, alors il se réfugia dans la grotte « Çaur » qui se trouve au sud de Makka sur la route de Madina.

Le sacrifice d’Imam Ali (a) qui a accepté de prendre la place du Prophète (s) la nuit de l’Hégire a tellement plu à Allah (swt) qu’Il révéla le verset suivant :

« Et il y a parmi les gens celui qui se sacrifie pour la recherche de l'agrément d'Allah. Et Allah est Compatissant envers Ses serviteurs » - Sourate Baqara 2 :207

 

Quand les Qoreish ont appris que Le Saint Prophète (s) avait quitté Makka, ils ont envoyé des hommes pour bloquer toutes les routes menant vers Madina. Ils ont également payé les services des spécialistes qui étaient capables de retrouver les voyageurs grâce aux empreintes des pieds sur la terre. Ils ont aussi annoncé que quiconque indiquerait la cachette du Saint Prophète (s) serait récompensé de 100 chameaux.

Un des meilleurs dépisteurs des Qoreish, nommé Abou Karz, a conduit les poursuivants jusqu’à la grotte « Çaur ». Cependant, quand les hommes sont arrivés à l’entrée de la grotte, ils ont trouvé qu’elle était  barrée par une toile d’araignée et que des pigeons sauvages y avaient placé un nid plein d’œufs.

Les hommes ont conclu que s’il y avait quelqu’un dans la grotte, l’araignée et les pigeons n’y éliraient pas domicile, et que si quelqu’un y serait passé, il aurait endommagé la toile d’araignée. Ils ont alors abandonné cette piste sans y entrer. C’est donc par miracle qu’Allah a sauvé Son bien aimé Prophète (s).

Le Saint Prophète (s) est resté dans la grotte durant trois jours et trois nuits. Lors d’une de ces nuits, Imam Ali (a) est venu le visiter. Le Saint Prophète (s) lui dit de préparer des chameaux pour lui (s) et Abou Bakr.

Il lui a aussi dit d’annoncer le jour suivant à Makka que si quelqu’un avait confié ou emprunté des choses au Saint Prophète (s), il devrait regler ses comptes avec Imam Ali (a).

Il a ensuite donné des instructions à Imam Ali (a) de s’occuper des Fawàtim (Les trois Fatimà : Fatimà Az-Zahra (a), Fatima binti Assad et Fatima binti Zoubayr), ainsi que d’autres membres de Bani Hashim qui souhaitaient quitter Makka. Imam Ali (a) devait les escorter personnellement vers Madina.

Le quatrième jour, Imam Ali (a) a envoyé trois chameaux vers la grotte accompagnés d’un guide de confiance nommé ‘Ourayqit. Le Saint Prophète (s) et Abou Bakr ont ensuite voyagé vers Madina avec le guide, longeant des côtes pour éviter les cavaliers Qoreish.

Depuis cette nuit, les musulmans comptent le début de l’ère islamique ou le calendrier de l’Hégire. C’est cette migration qui marque le commencement de la centralisation des Musulmans à Madina et l’établissement du premier Etat islamique.

Le voyage vers Madina était de 400 kilomètres et ils ont souvent voyagé de nuit et se sont reposés le jour. Malgré leurs précautions, ils ont été vus par un homme qui a immédiatement rapporté aux Qoreish à Madina.

Dans le but de réclamer la récompense pour lui tout seul, un homme nommé Saraqah a convaincu les Qoreish que l’homme avait vu d’autres personnes et que ce serait une perte de temps que de les poursuivre. Il vint ensuite chez lui, pris des armes et enfourcha un cheval de course pour se diriger vers l’endroit où Le Saint Prophète (s) et ses compagnons ont été signalés.

Saraqah était un homme fort et son approche a rendu Abou Bakr très soucieux. Cependant le Saint Prophète (s) lui dit la même chose que quand ils étaient sur le point d’être découverts dans la grotte « çaur » :

« Si vous ne lui portez pas secours... Allah l'a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l'avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu'il disait à son compagnon : “Ne t'afflige pas, car Allah est avec nous.” Allah fit alors descendre sur lui Sa sérénité “Sa sakina” et le soutint de soldats (Anges) que vous ne voyiez pas, et Il abaissa ainsi la parole des mécréants, tandis que la parole d'Allah eut le dessus. Et Allah est Puissant et Sage . » La sourate At-Tawba 9 :40

Entre temps, Le Saint Prophète (s) invoqua Allah pour la protection contre la mauvaise intention de Saqarah. Soudain, l’homme fut jeté violemment de son cheval. Il a tout de suite réalisé que ce n’était pas un accident, mais un avertissement contre sa mauvaise intention.

Il s’est par conséquent tourné vers Le Saint Prophète (s), lui demanda pardon et lui offrit son aide de quelque manière que ce soit. Le Saint Prophète (s) lui dit de retourner à Makka et d’arrêter les gens de le poursuivre.

Saraqah est donc revenu sur Makka disant à tous ceux qu’il croisait qu’aucune trace du Saint Prophète (s) n’était trouvée.

Le 12 Rabioul Awwal, Le Saint Prophète (s) est arrivé à Qoubà, aux abords de Madina. Il y attendit l’arrivée de son cousin Ali (a)

Le village de Qouba était le centre de la tribu de Bani Awf. Le Saint Prophète (s) s’est arrêté à cet endroit et est resté chez le chef du tribu. A Qouba, un grand nombre de musulmans attendait de l’escorter vers Madina, qui n’était pas très loin.

Le Saint Prophète (s) y est resté quelques jours car il attendait l’arrivée d’Imam Ali (a). Pendant ce temps, il a instauré la fondation d’une mosquée pour les Bani Awf. Ce fut la première mosquée de l’Islam.

Entre temps à Makka, Imam Ali (a) a déclaré aux gens que ceux qui avaient confié leurs biens au Saint Prophète (s) pouvaient venir les récupérer. Il est resté à Madina trois jours jusqu’à ce que tout soit remis correctement à leurs propriétaires appropriés. Puis il rassembla les femmes de la famille du Saint Prophète (s) ainsi que d’autres musulmans encore présents à Makka et se prépara à partir. Le groupe quitta pour Madina le soir.

Les espions des Qoreish ont appris la migration de ce dernier groupe de musulmans et les ont poursuivis. Ils ont rattrapé Imam Ali (a) à l’endroit nommé Zajnàan. Les Qoreish ont insisté pour que les musulmans reviennent à Makka et des échanges de mots dures eurent lieu entre les deux groupes.

Les femmes ont commencé à s’énerver de la présence des Qoreish et finalement Imam Ali (a) a estimé qu’il n’avait qu’à défendre les musulmans par la force s’il le fallait. Il se tourna donc vers les Qoreish et dit : « Celui qui souhaite que son corps soit coupé en morceaux et que son sang soit versé, s’avance »

Voyant le regard décidé d’Imam Ali (a), les Qoreish ont changé leur attitude et se sont résignés.

Imam Ali (a) dirigea le groupe vers Qouba, trois jours après l’arrivée du Saint Prophète (s). Ses pieds étaient enflés et saignaient, ce qui remplit de larmes les yeux du Saint Prophète (s).

Un jour après l’arrivée d’Imam Ali (a), Le Saint Prophète (s) partit pour Madina. Aussi bien les Mouhàdjir (les musulmans émigrants de Makka) et les Ansàr (les musulmans de Madina) se sont alignés dans les rues de Madina avec enthousiasme et impatience pour accueillir Le Saint Prophète (s). Quand son chameau s’est arrêté à une place nommé « Çànyatoul Widà » et qu’il a mis pied à terre, il fut salué avec enthousiasme par des gens passionnés et joyeux qui chantaient ensemble les vers ci-dessous :

« La lune s’est levée pour nous de Çànyatoul Widà , nous devons remercier pour cette bénédiction, jusqu’au jour où même une personne qui prie Allah et L’adore, demeure sur la Terre. »

L’arrivée du Saint Prophète (s) à Madina fut l’occasion d’une grande célébration pour les musulmans. Quand son chameau est entré à Madina, les chefs des différentes tribus se sont empressés pour attraper les rênes de l’animal, chacun insistant pour que Le Saint Prophète (s) devienne leur hôte.

Le Saint Prophète (s) pour ne mécontenter personne a dit :  « Laisse le chameau marcher, je m’établirai où il s’assiéra ». Tout le monde observa avec attention où le chameau voudrait s’arrêter.

Le Chameau s’est assis finalement dans un grand terrain qui appartenait à deux orphelins nommés Sahl et Sohayl. Cette terre servait à faire sécher les dates et à l’agriculture. La maison la plus proche était celle de Abou Ayoub Ansari. Sa mère saisit l’opportunité pour amener rapidement les affaires du Saint Prophète (s) chez elle.

La compétition pour inviter Le Saint Prophète (s) à manger commença, mais Le Saint Prophète (s) apprenant que ses affaires étaient chez Abou Ayoub Ansari, a décidé de devenir leur hôte pendant environ sept mois, le temps que sa propre maison soit bâtie près de la mosquée.

Le Saint Prophète (s) a souhaité construire une mosquée sur le terrain où le chameau s’était arrêté. Les orphelins auxquels appartenaient le terrain ont voulu offrir leur terre au Saint Prophète (s), mais celui-ci refusa et a tenu à en payer le prix qui était de dix Dinars d’or.

Après l’achat, le terrain fut nettoyé de ses arbres et une mosquée de 50 mètres de large sur 55 m de long y fut construite en argile boueux. Le toit était en bois de palmier et couvert de branches et feuilles de palmiers. Sur un côté, des appartements furent construits pour Le Saint Prophète (s) et sa famille et sur l’autre, des chambres furent construites pour environ 70 démunis de Madina qui n’avait pas d’habitations. Ces chambres furent appelées « Souffa »

Le travail de construction fut partagé équitablement entre les Mouhàdjir (émigrants de Makka) et les Ansàr (gens de Madina)

Le Saint Prophète (s) lui-même participait aux travaux, bien que Ammar bin Yassir, un compagnon fidèle et converti des premiers temps veillait à ce que Le Saint Prophète (s) soit préservé et se chargeait d’accomplir la part du Saint Prophète (s)

Ammar fut le premier à commencer les travaux de la fondation de la mosquée. Un jour, Le Saint Prophète (s) nettoyant affectueusement son corps de la poussière de terre lui dit : « O, Ammar, tu seras tué par un groupe d’oppresseur alors que tu les inviteras à la vérité. »

Cette prophétie était célèbre, et 38 ans plus tard, Ammar fut tué en combattant aux côtés d’Imam Ali (a) contre Mouàwiyah à la bataille de Siffine. A ce moment, beaucoup d’homme de Mouàwiyah ont compris qu’ils étaient du mauvais côté et l’ont quitté.


La Biographie Prophétique E13 - part 2/2 par khalidc

Bien que la mosquée soit d’une structure simple, elle était la meilleure de toute l’histoire de l’Islam. Elle devint le centre d’activité des musulmans de Madina. Les prières quotidiennes et celle du Vendredi étaient tenues là. De cette mosquée, le Saint Prophète (s) enseignait la religion d’Allah aux gens et des milliers en sont devenus musulmans.

La mosquée fut nommée Masdjidoun Nabawi et s’y trouve encore à Madina de nos jours, bien qu’elle soit beaucoup plus grande.

 

Avant l’émigration du Saint Prophète (s), Madina s’appelait Yaçrib, mais après son arrivée, la ville a pris le nom de Madinatoun Nabi (La ville du Prophète) ou Madina tout court.

Le calendrier musulman de l’hégire a commencé cette année. Il y a par, conséquent,  plus de 1433 ans que l’arrivée du Saint Prophète (s) à Madina a eu lieu.

Qu’Allah nous donne la force et la détermination de rester sur la voie de la religion enseignée par Le Saint Prophète Mouhammad Moustafa (s).

Source;"http://www.albouraq.org/

  • e6un7

LE HIDJRAT MADINA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site