referencer site web - referenceur gratuit -

Allaitement : Islam et sciences sont formels

Il y a quelques années, des campagnes étaient lancées pour dénigrer et se moquer de l’allaitement. Aujourd’hui, des campagnes sont lancées pour inciter à cette pratique.
L’Islam et la science moderne sont formels quant à l’importance de l’allaitement.
Mais le développement d’aliments dits « rapides », la préparation et la consommation incitent les femmes à délaisser l’allaitement. Entre additifs alimentaires, OGM ou gain de temps, sommes-nous vraiment certains que ce que l’on donne à nos enfants est correct ? Que dit la religion musulmane au sujet de l’allaitement et de son délaissement ?
 


Allah, exalté soit-Il, dit: « Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets.»
L’Islam considère ainsi l’allaitement comme un rôle naturel de la femme. Et il est d’avis que l’être humain ne peut certes pas reproduire les bienfaits et nutriments dont Dieu nous a pourvus. Les bienfaits de l’allaitement sont nombreux.
Il permet une meilleure santé à la mère ainsi qu’au nourrisson. Pour les jeunes mères, il favorise la perte de poids entraînée par une plus grande quantité de calories perdues suite à la production de lait.
 

Un moyen de prévention efficace contre le diabète et le cancer

 
L’allaitement aurait un effet favorable sur le taux de sucre. En effet, il éloignerait les risques de diabète pour les femmes ayant contracté ce risque pendant leur grossesse. Selon une étude américaine réalisée sur 522 participantes et publiée dans la revue « Diabetes Care », de six à neuf semaines après l’accouchement, les femmes allaitant présentaient un taux de glycémie à jeun inférieur à celles donnant le biberon.

Plus incroyable encore, une étude scientifique montre qu’un composant du lait maternel nommé HAMLET (Human Alpha-lactalbumin Made LEthal to Tumour cells) tue les cellules cancéreuses chez des patients atteints de cancer. Cela fait plusieurs années que ce composant fut découvert mais aujourd’hui les chercheurs ont pu faire des tests sur des patients souffrants du cancer de la vessie auxquels ce composant leur a été prescrit. Ils ont alors perdu des cellules cancéreuses à travers leur urine.

Le lait maternel, un productif naturel d’anticorps

Les découvertes sur ce fait sont troublantes : il y a quelques années, fut découverte une protéine soluble appelée C14 qui favorise le développement des cellules B, cellules immunitaires produites dans la moelle osseuse qui jouent un rôle phare dans la production d’anticorps.

Le docteur Michael Julius, de l’Université de Toronto et du Toronto Hospital, dit : « Au cours des dernières décennies, la base scientifique de cette sagesse commune s’est raffermie du fait que nous ayons identifié de nombreux éléments du lait maternel qui véhicule toutes ces bonnes choses. En plus d’être plein de nutriments, en plus d’être rempli d’éléments facilitateurs de croissance, il regorge de composants qui protègent le nouveau-né. »

L’allaitement, un contraceptif ?

L’allaitement serait aussi un moyen de contraception très efficace. Selon Karima Burns, professeur en herboristerie, et naturopathe « L’allaitement maternel exclusif aide en effet à réduire la surpopulation en retardant le retour de couches suite à la naissance d’un enfant. Il obtient de meilleurs résultats pour prévenir la conception que toutes les autres formes de contraception réunies. »

Le lait maternel reste, et de loin, le plus bénéfique et nécessaire au bon développement d’un enfant.
Le lait de vache est le meilleur qui soit pour le veau, mais celui-ci n’est pas adapté aux besoins d’un humain. On ajoute à cela le fait est qu’après manipulation le lait de vache ou « lait maternisé » perd bon nombre de ses composants.
 
Il est du rôle de chaque mère de s’informer et de prendre conscience des bienfaits de l’allaitement envers elle-même et envers son enfant. L’époque où des publicités pointaient du doigt l’allaitement est terminée, car elles sont aujourd’hui contrées par des faits scientifiques qu’on ne peut réfuter.
En plus de cela, qui d’autre qu’Allah connaît ce qui est mieux pour l’homme ?
Notre Prophète, prière et salut sur lui, nous a informés que la femme qui n’allaite pas son enfant, alors que rien ne l’en empêche (seulement pour des raisons esthétiques ou pratiques) connaîtra le châtiment de la tombe. Et ceci nous montre l’importance capitale qu’a accordé l’Islam à l’allaitement. Il ne faut donc pas oublier d’honorer ce qu’a prescrit Allah en matière d’éducation, et l’allaitement en fait intégralement partie.

http://muzulmans.fr/articles/decrypter-la-science/allaitement-islam-et-sciences-sont-formels

e6un7

:allaitement bébé santé science islam

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site