referencer site web - referenceur gratuit -

La science confirme:le mariage est bon pour la santé

Le mariage serait bon pour la santé

Alors que l’on croyait le mariage voué à un inexorable déclin, voilà qu’il renoue avec le succès.

Contredisant ses détracteurs d’hier, il fait la “Une“ des magazines et remporte tous les suffrages dans les sondages… La raison de ce phénomène est en fait très simple : le mariage a résisté aux bouleversements des trente dernières années parce qu’il s’enracine dans un rêve, dans un idéal. L’idéal d’un amour qui dure toujours ; l’idéal d’un bonheur familial qui dépasse les limites de sa propre vie. L’idéal d’une société reposant sur des engagements et des valeurs solides. Dans un monde souvent désenchanté, le mariage reste un signe d’espoir essentiel pour chacun comme pour tous.

Un idéal de bonheur partagé 
Se marier, c’est d’abord se faire la promesse de construire une vie harmonieuse, une vie qui ait du sens. Selon un sondage d'Ipsos*, 74% des personnes intérrogées (femmes et hommes confondus) pensent que “se marier et avoir des enfants” représente la forme idéale d'existence. Pour 71% de ce même panel, le mot famille évoque prioritairement la notion d'amour ; 48 et 47% y associent la joie et la solidarité.

* Sondage du 03/01/1999 pour le magazine “ça m'intéresse” - échantillon de 1021 personnes (15 ans et plus).

Plus de chance pour la vie de couple 

Les statistiques le prouvent
Le mariage est un vecteur de stabilité avéré pour la vie de couple.
Selon une étude de l’INED :
• Un couple en concubinage sans enfant a un risque de séparation six fois supérieur à un couple marié (sur 10 ans)
• Un couple en concubinage avec enfant(s) a un risque de séparation deux fois supérieur à un couple marié
Une étude similaire, au Canada, donne des résultats très proches. .

La protection des enfants
Des études qui font réfléchir
Le mariage continue d’être plébiscité pour la sécurité et la stabilité affective qu’il apporte aux enfants (78% / source : Ipsos).
En France :
50% des toxicomanes et 80% des adolescents hospitalisés en secteur psychiatrique appartiennent à des familles éclatées[1].
70% des jeunes en centre de redressement ont été privés de la présence paternelle [2].
Le taux d’échec scolaire s’accroît nettement après la séparation des parents [3].
Par ailleurs, des études montrent qu’entre le parent absent, généralement le père et les enfants, le lien est encore plus fragile après concubinage qu’après divorce. [4].

Le mariage et la santé

Selon les conclusions d'une étude menée entre 1999 et 2002 aux USA, il semblerait que globalement, les adultes mariés ont une meilleure santé physique et psychologique que les adultes non mariés (y compris ceux qui vivent en concubinage) :

- Les adultes mariés ont un risque moindre que les non mariés d'avoir des soucis de santé comme les maux de tête, stress,…etc

- Les adultes mariés ont un risque moindre que les non mariés de fumer, d'abuser d'alcool ou d'être sans activité sportive (par contre, les mariés ont plus de chance d'avoir un surpoids ou d'être obèse…)

- Les adultes qui vivent en concubinage ont plus de risques que les adultes mariés d'avoir des soucis de santé. Un état jugé proche de celui où les adultes sont divorcés ou séparés

- La relation directe entre le mariage et une bonne santé est plus évidente chez les plus jeunes, même si elle persiste chez les autres groupes d'âge suéprieur

Plus de détails dans l'article du Centre National des Statistiques de Santé (USA) : http://www.cdc.gov/nchs/pressroom/04facts/marriedadults.htm

Qu'est ce qu'en dit l'Islam:

D’après les lois et les normes divines, nul ne peut accomplir, seul, aucun de ses devoirs. Allah a fait en sorte que toute chose ait besoin de son complémentaire. Dans le domaine de l’électricité, les pôles positif et négatif doivent être mis en relation pour produire un courant électrique, puis ensuite générer la lumière, la chaleur, le mouvement, etc. De la même manière, les électrons et les protons doivent être en contact à l’intérieur de l’atome. Quant aux plantes, les graines de pollen porteuses des gamètes mâles fertilisent le pistil de la fleur pour créer davantage de plantes, de fruits et de graines. Les animaux mâles et femelles doivent également être en contact pour se reproduire. Le Noble Coran souligne cette loi universelle dans les deux versets suivants : « Et de toute chose Nous avons créé deux éléments de couple. Peut-être vous rappellerez-vous ? » [5] ; « Louange à Celui qui a créé d’eux-mêmes tous les couples de ce que la terre fait pousser, et de ce qu’ils ne savent pas. » [6]

D’après cette loi, Allah — Exalté soit-Il — a uni l’homme et la femme dans une sublime tradition propre aux êtres humains, à savoir le mariage.

Allah — Exalté soit-Il — a placé en l’homme son besoin de la femme et en la femme son besoin de l’homme. L’un et l’autre sont guidés par un besoin bien plus exigent que la faim ou la soif. L’un et l’autre ressentent un vide dans leur vie que seule leur union selon les lois divines (le mariage) peut combler. La confusion laisse alors place à la stabilité et l’anxiété à l’assurance. L’homme et la femme trouvent, l’un dans l’autre, la sérénité, l’amour et la bonté qui illuminent leur vie et enrichissent leur âme. Allah met en évidence dans le verset suivant l’un des signes manifestes de notre univers :

« Et parmi Ses Signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’amour et de la miséricorde. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. » [7]
Le Prophète Muhammad — paix et bénédictions sur lui — a dit : « Mariez-vous et procréez afin que que je puisse être fier de votre grand nombre devant les autres nations le Jour du Jugement et ne tombez pas dans la monachisme des chrétiens. » [8]

La procréation permet de préserver et de perpétuer l’espèce humaine jusqu’à l’extinction de toute vie sur terre. Allah — Exalté soit-Il — dit : « Ô gens ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous entreconnaissiez. » [9]

Le mariage complète la foi, épargne de la séduction, aide à préserver sa chasteté et offre un moyen de satisfaire son désir sexuel. L’adultère n’est donc plus une option. C’est pourquoi le Prophète — paix et bénédictions sur lui — parla du mariage en ces termes : « Il permet de rabattre le regard et de préserver sa chasteté. » Il ajouta : « Quiconque se voit octroyer de la part de Dieu une femme vertueuse doit savoir que Dieu l’a aidé à accomplir la moitié de sa religion. Qu’il craigne alors Dieu pour l’accomplissement de la moitié restante. » [10]
Le mariage aide non seulement le Musulman à préserver sa foi, mais c’est également un pilier indispensable au bonheur terrestre auquel l’Islam invite les Musulmans. Heureux, rien ne les égare sur le chemin vers leur but ultime : l’élévation de leurs âmes et l’accès à une spiritualité plus profonde. L’Imâm Muslim rapporte que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — dit : « La vie d’ici-bas est un bienfait. Et le meilleur de ses bienfaits est la femme vertueuse. » On attribue également au Prophète — paix et bénédictions sur lui — ces paroles : « Quatre choses apportent la joie : une épouse vertueuse, une maison spacieuse, un voisin pieux et une monture confortable. » [11]

1] Enquête INSERM, 1986.
2] Yves Pélicier, « La paternité aujourd’hui », in Médecine de l’homme, n° 159, 1985 ; La Vie, 25 août 1994.
3] Précisément, d’après une étude de l’INED, le taux d’échec au baccalauréat double en cas de séparation, tandis que les chances d’obtenir un diplôme de second cycle universitaire chutent de 45 à 25 %. Les enfants d’employés sont 22% à quitter l’école sans aucun diplôme lorsque les familles sont désunies, et 11% seulement dans le cas contraire. Quant aux enfants d’ouvriers dont la mère n’est pas diplômée, ils ont une chance sur deux de quitter le système scolaire sans aucun diplôme, contre une sur trois si leurs parents vivent ensemble.
4] Références : X.Lacroix. L’avenir, c’est l’autre, Cerf, 2000, p. 24.

[5] Sourate 51 intitulée les Éparpilleurs, Adh-Dhâriyât, verset 49.

[6] Sourate 36 intitulée Yâ-Sîn, verset 36.

[7] Sourate 30 intitulée les Byzantins, Ar-Rûm, verset 21.
[8] Hadith rapporté par Al-Bayhaqî selon Abû Umâmah et mentionné dans Al-Jâmi` As-Sahîh, n° 2941.

[9] Sourate 49 intitulée les Appartements, Al-Hujurât, verset 13.

[10] Hadith rapporté par At-Tabarâni et Al-Hâkim ; Al-Mundhir affirme dans At-Targhîb qu’il s’agit d’un hadith authentique avec une bonne chaîne de transmission.

[11] Hadith rapporté par Al-Hâkim, Abû Nu`aym et Al-Bayhaqî.

coranmiracles.unblog.fr/2009/06/23/le-mariage-serait-bon-pour-la-sante/

e6un7

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site