photo banniere1.gif
referencer site web - referenceur gratuit -

Conversation entre le Saint Prophète (saww) et Shaitaan le maudit - Partie 3

Vous avez eu l'occasion de lire sur notre site les deux premières parties de la conversation entre Shaitaan et le Saint Prophète (saww). Cette conversation est d'une grande richesse pour chacun d'entre nous car elle nous aide à mieux comprendre nos propres faiblesses et elle nous donne les clés pour lutter contre Shaitaan et à nous rapprocher de notre créateur.

 Nous vous proposons aujourd'hui la troisième et dernière partie de cette conversation. Pour ceux qui n'ont pas eu l'occasion de lire les deux premières parties de cette conversation, nous vous encourageons vivement à découvrir.

Prophète (saww) : Shaitaan, puisque tu en sais autant sur l’Islam et ses croyants, pourquoi ne demandes-tu pas pardon à Allah (swt) ?

Shaitaan : Oh Prophète d’Allah, Allah (swt) ne souhaite pas que je demande pardon. Alors que puis-je faire ?

Prophète (saww) : J’ai entendu que parfois tu te sentais comme si quelqu’un te lançait une grosse pierre sur ta tête et te la fracassait en plusieurs morceaux.

Shaitaan : Oh Prophète d’Allah, c’est vrai. Chaque fois qu’un de tes fidèles demande sincèrement pardon à Allah (swt), je ressens cela.

Prophète (saww) : Shaitaan, j’ai entendu que parfois tu avais l’impression que ton corps était coupé en plusieurs morceaux.

Shaitaan : oui, je ressens cela chaque fois que tes fidèles partent se battre dans le chemin d’Allah (swt.)

Prophète (saww) : J’ai entendu que parfois tu avais l’impression de te faire gifler par quelqu’un.

Shaitaan : oui chaque fois que tes fidèles récitent le Quran avec la bonne prononciation.

Prophète (saww) : quand est-ce que tu es jeté au plus profond de l’enfer ?

Shaitaan : lorsque tes fidèles accomplissent des bonnes actions envers leurs parents et leurs familles.

Prophète (saww) : J’ai entendu que tu ressentais parfois une grand douleur parcourir tout ton corps.

Shaitaan : oui, quand tes fidèles donne la charité de façon anonyme (sans le faire connaître au monde entier...)

Prophète (saww) : j’ai entendu que tu avais parfois l’impression de te faire fouetter par quelqu’un.

Shaitaan : oui, quand tes fidèles, à la vue d’une personne non-mehram (une personne avec qui le mariage est légal), baissent immédiatement leurs yeux.

Prophète (saww) : qui aimes-tu le plus parmi mes fidèles ?

Shaitaan : les personnes qui font des affaires en trompant / en arnaquant les autres.

Prophète (saww) : quand est-ce que tu es le plus blessé ?

Shaitaan : lorsque tes fidèles pensent à Allah (swt) jour et nuit.

Prophète (saww) : de qui as-tu le plus peur ?

Shaitaan : je crains le plus ceux qui récitent les prières en se mettant sur la première rangée de la congrégation (lors des prières en jama’at c.-à-d. en congrégation.)

Prophète (saww) : qui parmi mes fidèles as-tu choisis pour être au nombre de tes soldats permanents ?

Shaitaan : n’importe lequel de tes fidèle qui consomme / utilise un breuvage enivrant.

Prophète (saww) : quelle personne te fais rire ?

Shaitaan : les gens qui encouragent les autres à commettre des pêchés.

Prophète (saww) : avec qui aimes-tu le plus parler ?

Shaitaan : avec les personnes qui mentent le plus et le plus souvent.

Prophète (saww) : qui t’es le plus plaisant, sympathique, avenant ?

Shaitaan : tout homme qui divorce d’une femme innocente.

Prophète (saww) : As-tu d’autres amis ?

Shaitaan : oui, les personnes qui retardent l’heure d’accomplir les prières obligatoires (ceux qui ne font pas leurs prières en temps et en heure).

Prophète (saww) : Shaitaan, où aimes-tu rester le plus souvent ?

Shaitaan : j’adore me retrouver là où des hommes et des femmes non-mehram se retrouvent sans aucune séparation ou sans l’observation du hijab.

Prophète (saww) : où rencontres-tu les gens ?

Shaitaan : dans les marchés (ou les centres commerciaux). Je pousse les acheteurs à tromper les vendeurs et les vendeurs à tromper les acheteurs. J’encourage également les hommes à commercer de préférence avec les femmes et les femmes à faire du commerce de préférence avec les hommes. Je persuade les gens à commettre toutes les formes de péchés.

Prophète (saww) : qu’est-ce que tu lis ?

Shaitaan : je lis des chansons.

Prophète (saww) : comment (par quel moyen) appelles-tu les gens à commettre des pêchés ?

Shaitaan : grâce à la musique et la chanson. Chaque fois que tes fidèles écoutent de la musique ils viennent à moi.

Prophète (saww) : quel est ton livre ?

Shaitaan : mon livre c’est le jeu de cartes.

Prophète (saww) : qui est ton assistant (ton aide) ?

Shaitaan : Toute personne qui contribue à la défaite de tes musulmans.

Prophète (saww) : que manges-tu ?

Shaitaan : Je mange toute chose qui est obtenu par des moyens illicites ou en ne payant pas le khums (c.-à-d. une chose achetée grâce à l’argent dédiée au paiement du khums.)

Prophète (saww) : que bois-tu ?

Shaitaan : Je bois de l’alcool.

Prophète (saww) : quel est ton dessert ?

Shaitaan : La médisance.

Prophète (saww) : as-tu des désires ?

Shaitaan : tous faux engagements sont mes désirs.

Prophète (saww) : envers qui ou quoi es-tu reconnaissant ?

Shaitaan : je suis reconnaissant envers toute homme ou femme qui s’adonne aux pêchés après avoir sollicité le pardon d’Allah (swt).

Prophète (saww) : es ce que tu te détends ?

Shaitaan : oui, quand tes fidèles manquent la prière du Fajr (aube).

Prophète (saww) : est-ce que tu reçois des récompenses de la part de mes fidèles ?

Shaitaan : oui, chaque fois que tes fidèles brisent les relations avec leur familles ou leurs voisins.

Prophète (saww) : as-tu des compagnons ?

Shaitaan : oui, tout personne qui des relations sexuelles avec sa femme sans avoir dit au préalable « Bismillahi ar-Rahman ar-Rahim » et toute personne qui gagne sa vie (un salaire ou de l’argent) par des moyens prohibés par l’Islam.

Prophète (saww) : quel acte de mes fidèles te mets le plus en colère ?

Shaitaan : quand une mère encourage et amène son enfant à jeûner ou à accomplir ses prières.

Prophète (saww) : quel homme parmi mes fidèles ne parviens-tu pas à tromper (écarter du bien ou du chemin islamique) ?

Shaitaan : oui, toute personne qui ne regarde pas intentionnellement une autre non-mehram pour elle

Prophète (saww) : quelle femme parmi mes fidèles ne parviens-tu pas à tromper (écarter du bien ou du chemin islamique) ?

Shaitaan : oui, toute femme qui porte le hijab et qui respecte son mari.

Prophète (saww) : Shaitaan, hormis les femmes et les hommes que tu as déjà décrits, y a-t-il des personnes (hommes ou femmes) que tu affectionnes tout particulièrement ?

Shaitaan : oui, parmi les femmes j’affectionne tout particulièrement celles qui ne respectent pas le hijab et parmi les hommes, ceux qui sont fiers et les Ulémas (savants) qui commettent des péchés.

Prophète (saww) : qui sont les hommes que tu détestes le plus ?

Shaitaan : il y en a quatre : les premiers sont les hommes riches qui font preuve d’humilité. Les seconds sont les Ulémas qui pratiquent qu’ils prêchent. Les troisièmes sont les jeunes qui demandent pardon et les derniers sont les hommes âgés qui craignent Allah (swt).

Prophète (saww) : es-tu seul ou as-tu des compagnons ?

Shaitaan : j’ai effectivement quelques compagnons qui se rassemblent dans les mosquées afin de duper / tromper ceux qui se rendent dans ces lieux. Mes compagnons incitent les visiteurs à parler de choses qui leurs apporteront le fruit de mauvaises actions au lieu des récompenses des bonnes actions. D’autres de mes compagnons font en sorte que tes sages fidèles minimisent leurs mauvaises actions et surestiment leurs bonnes actions. Et d’autres compagnons, quand ils voient quelqu’un donner de l’argent en charité ou aider quelqu’un au nom d’Allah (swt), incitent ces personnes à raconter aux autres la charité qu’ils ont donnée et les bonnes actions qu’ils ont faites.

Alors Shaitaan dit : « Oh Prophète d’Allah, je t’ai donné bien des détails. J’aimerais dire que tu œuvres afin d’emmener les gens vers le Paradis et mon travail est de les conduire vers l’Enfer. »

Après cela, Shaitaan fit Salam à notre Noble Prophète (saww) et il disparut.

Prophète (saww) : Shaitaan, puisque tu en sais autant sur l’Islam et ses croyants, pourquoi ne demandes-tu pas pardon à Allah (swt) ?

Shaitaan : Oh Prophète d’Allah, Allah (swt) ne souhaite pas que je demande pardon. Alors que puis-je faire ?

Prophète (saww) : J’ai entendu que parfois tu te sentais comme si quelqu’un te lançait une grosse pierre sur ta tête et te la fracassait en plusieurs morceaux.

Shaitaan : Oh Prophète d’Allah, c’est vrai. Chaque fois qu’un de tes fidèles demande sincèrement pardon à Allah (swt), je ressens cela.

Prophète (saww) : Shaitaan, j’ai entendu que parfois tu avais l’impression que ton corps était coupé en plusieurs morceaux.

Shaitaan : oui, je ressens cela chaque fois que tes fidèles partent se battre dans le chemin  d’Allah (swt.)

Prophète (saww) : J’ai entendu que parfois tu avais l’impression de te faire gifler par quelqu’un.

Shaitaan : oui chaque fois que tes fidèles récitent le Quran avec la bonne prononciation.

Prophète (saww) : quand est-ce que tu es jeté au plus profond de l’enfer ?

Shaitaan : lorsque tes fidèles accomplissent des bonnes actions envers leurs parents et leurs familles.

Prophète (saww) : J’ai entendu que tu ressentais parfois une grand douleur parcourir tout ton corps.

Shaitaan : oui, quand tes fidèles donne la charité de façon anonyme (sans le faire connaître au monde entier...)

Prophète (saww) : j’ai entendu que tu avais parfois l’impression de te faire fouetter par quelqu’un.

Shaitaan : oui, quand tes fidèles, à la vue d’une personne non-mehram (une personne avec qui le mariage est légal), baissent immédiatement leurs yeux.

Prophète (saww) : qui aimes-tu le plus parmi mes fidèles ?

Shaitaan : les personnes qui font des affaires en trompant / en arnaquant les autres.

Prophète (saww) : quand est-ce que tu es le plus blessé ?

Shaitaan : lorsque tes fidèles pensent à Allah (swt) jour et nuit.

Prophète (saww) : de qui as-tu le plus peur ?

Shaitaan : je crains le plus ceux qui récitent les prières en se mettant sur la première rangée de la congrégation (lors des prières en jama’at c.-à-d. en congrégation.)

Prophète (saww) : qui parmi mes fidèles as-tu choisis pour être au nombre de tes soldats permanents ?

Shaitaan : n’importe lequel de tes fidèle qui consomme / utilise un breuvage enivrant.

Prophète (saww) : quelle personne te fais rire ?

Shaitaan : les gens qui encouragent les autres à commettre des pêchés.

Prophète (saww) : avec qui aimes-tu le plus parler ?

Shaitaan : avec les personnes qui mentent le plus et le plus souvent.

Prophète (saww) : qui t’es le plus plaisant, sympathique, avenant ?

Shaitaan : tout homme qui divorce d’une femme innocente.

Prophète (saww) : As-tu d’autres amis ?

Shaitaan : oui, les personnes qui retardent l’heure d’accomplir les prières obligatoires (ceux qui ne font pas leurs prières en temps et en heure).

Prophète (saww) : Shaitaan, où aimes-tu rester le plus souvent ?

Shaitaan : j’adore me retrouver là où des hommes et des femmes non-mehram se retrouvent sans aucune séparation ou sans l’observation du hijab.

Prophète (saww) : où rencontres-tu les gens ?

Shaitaan : dans les marchés (ou les centres commerciaux). Je pousse les acheteurs à tromper les vendeurs et les vendeurs à tromper les acheteurs. J’encourage également les hommes à commercer de préférence avec les femmes et les femmes à faire du commerce de préférence avec les hommes. Je persuade les gens à commettre toutes les formes de péchés.

Prophète (saww) : qu’est-ce que tu lis ?

Shaitaan : je lis des chansons.

Prophète (saww) : comment (par quel moyen) appelles-tu les gens à commettre des pêchés ?

Shaitaan : grâce à la musique et la chanson. Chaque fois que tes fidèles écoutent de la musique ils viennent à moi.

Prophète (saww) : quel est ton livre ?

Shaitaan : mon livre c’est le jeu de cartes.

Prophète (saww) : qui est ton assistant (ton aide) ?

Shaitaan : Toute personne qui contribue à la défaite de tes musulmans.

Prophète (saww) : que manges-tu ?

Shaitaan : Je mange toute chose qui est obtenu par des moyens illicites ou en ne payant pas le khums (c.-à-d. une chose achetée grâce à l’argent dédiée au paiement du khums.)

Prophète (saww) : que bois-tu ?

Shaitaan : Je bois de l’alcool.

Prophète (saww) : quel est ton dessert ?

Shaitaan : La médisance.

Prophète (saww) : as-tu des désirs ?

Shaitaan : tous faux engagements sont mes désirs.

Prophète (saww) : envers qui ou quoi es-tu reconnaissant ?

Shaitaan : je suis reconnaissant envers toute homme ou femme qui s’adonne aux pêchés après avoir sollicité le pardon d’Allah (swt).

Prophète (saww) : es ce que tu te détends ?

Shaitaan : oui, quand tes fidèles manquent la prière du Fajr (aube).

Prophète (saww) : est-ce que tu reçois des récompenses de la part de mes fidèles ?

Shaitaan : oui, chaque fois que tes fidèles brisent les relations avec leur familles ou leurs voisins.

Prophète (saww) : As-tu des compagnons ?

Shaitaan : oui, tout personne qui des relations sexuelles avec sa femme sans avoir dit au préalable « Bismillahi ar-Rahman ar-Rahim » et toute personne qui gagne sa vie (un salaire ou de l’argent) par des moyens prohibés par l’Islam.

Prophète (saww) : quel acte de mes fidèles te mets le plus en colère ?

Shaitaan : quand une mère encourage et amène son enfant à jeûner ou à accomplir ses prières.

Prophète (saww) : quel homme parmi mes fidèles ne parviens-tu pas à tromper (écarter du bien ou du chemin islamique) ?

Shaitaan : oui, toute personne qui ne regarde pas intentionnellement une autre non-mehram pour elle

Prophète (saww) : quelle femme parmi mes fidèles ne parviens-tu pas à tromper (écarter du bien ou du chemin islamique) ?

Shaitaan : oui, toute femme qui porte le hijab et qui respecte son mari.

Prophète (saww) : Shaitaan, hormis les femmes et les hommes que tu as déjà décrits, y a-t-il des personnes (hommes ou femmes) que tu affectionnes tout particulièrement ?

Shaitaan : oui, parmi les femmes j’affectionne tout particulièrement celles qui ne respectent pas le hijab et parmi les hommes, ceux qui sont fiers et les Ulémas (savants) qui commettent des péchés.

Prophète (saww) : qui sont les hommes que tu détestes le plus ?

Shaitaan : il y en a quatre : les premiers sont les hommes riches qui font preuve d’humilité. Les seconds sont les Ulémas qui pratiquent qu’ils prêchent. Les troisièmes sont les jeunes qui demandent pardon et les derniers sont les hommes âgés qui craignent Allah (swt).

Prophète (saww) : es-tu seul ou as-tu des compagnons ?

Shaitaan : j’ai effectivement quelques compagnons qui se rassemblent dans les mosquées afin de duper / tromper ceux qui se rendent dans ces lieux. Mes compagnons incitent les visiteurs à parler de choses qui leurs apporteront le fruit de mauvaises actions au lieu des récompenses des bonnes actions. D’autres de mes compagnons font en sorte que tes sages fidèles minimisent leurs mauvaises actions et surestiment leurs bonnes actions. Et d’autres compagnons, quand ils voient quelqu’un donner de l’argent en charité ou aider quelqu’un au nom d’Allah (swt), incitent ces personnes à raconter aux autres la charité qu’ils ont donnée et les bonnes actions qu’ils ont faites.

Alors Shaitaan dit : « Oh Prophète d’Allah, je t’ai donné bien des détails. J’aimerais dire que tu œuvres afin d’emmener les gens vers le Paradis et mon travail est de les conduire vers l’Enfer. »

Après cela, Shaitaan fit Salam à notre Noble Prophète (saww) et il disparut.

http://misbah.fr/index.php/categorie-dogme-islam/ethique-islam/21-conversation-prophete-shaitanna-partie3

  • e6un7

 

 

 

Conversation le Saint Prophète ; Shaitaan le maudit - Partie 3

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site