photo banniere1.gif
referencer site web - referenceur gratuit -
Créer un site gratuitement Close

La réconciliation et la médiation en Islam

Le thème abordé est d’une grande importance, car il a un impact direct dans la vie individuelle ou collective.

L’homme tout au long de sa vie connaitra des situations où la réconciliation sera de mise. C’est à cet effet qu’Allah a longuement insisté sur ce principe moral. Lui le Créateur connait mieux l’homme que quiconque, Il sait les différences  qu’il peut avoir au sein même de la structure familiale, entre associés, entre pays, au sein des villages, des tribus.

Notre histoire regorge de sagesses de proverbes qui mettent en exergue cette notion, laquelle est un acteur positif dans la vie des gens. Dans la suite de ce qui précède, nous constatons que  chaque civilisation installait un système dans lequel étaient abordées toutes les affaires sociales en y établissant une cellule qui vise le règlement des litiges à l’amiable.

De nos jours encore, bon nombre de pays vont vers une pensée commune ’ la médiation’. Aussi ils tendent à la vulgarisation de ce précepte qui puise sa source dans le coran.

En islam, devrons-nous nous souvenir, la réconciliation est un acte de piété, en dehors du fait que c’est une pratique faisant partie de notre héritage socio- culturel.et la médiation

Explication :

Lorsqu’on évoque le mot réconciliation, ce qui nous vient immédiatement à l’esprit c’est qu’à l’origine existe un conflit   suscitant la dite réconciliation.

Les palliatifs pouvant remédiés à une situation conflictuelle sont envisagés dans deux voies :

La première est le règlement à l’amiable, fort recommandée en islam, et l’autre est celle de la justice.

Le mot réconciliation dans la langue arabe comporte plusieurs significations allant vers le sens ; bon, meilleur, complet.

Sachons aussi que cette notion est à maintes fois mentionnée dans le coran, il faut retenir que ce n’est pas chose facile, que cela nécessite  beaucoup d’efforts, de sacrifices d’où la grande récompense à ceux qui s’y prêtent.

Dans un premier temps, nous allons extraire les versets explicites qui y font mention.

1). Son origine :

Le coran et la sunna (tradition musulmane) sont les deux sources canoniques de  la législation islamique ; à titre d’illustration, dans un premier temps, nous allons extraire les versets explicites qui y font mention.

a). Selon le coran :

La réconciliation est évoquée  trois fois dans ce verset, ce qui explique l’importance qui lui est accordée: « Et si une femme craint de son mari abandon ou indifférence, alors ce n’est pas un péché pour les deux, s’ils se réconcilient par un compromis quelconque, et la réconciliation est meilleure, puisque les âmes sont portés à la ladrerie. Mais si vous agissez en bien et vous êtes pieux… Allah est certes, Parfaitement connaisseur de ce que vous faites». Les femmes /128.

Dans le verset suivant, la réconciliation est rattachée à la crainte divine, aussi celui qui ne croit pas en Dieu, ne craint pas Allah et ne pourra pas réussir dans cette entreprise. 

«Ils t’interrogent au sujet du butin. Dis : « Le butin est à Allah et à Son Messager. Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants». Le butin/1.

« Et si deux groupes de croyants se combattent, faites la conciliation entre eux. Si l’un deux se rebelle contre l’autre, combattez le groupe  qui se rebelle, jusqu’à ce qu’il se conforme à l’ordre d’Allah. Puis, s’il s’y conforme, réconciliez avec justice et soyez équitables car Allah aime les équitables’». Les appartements/. Réconcilier est un impératif en islam, car cela  préserve une autre notion fondamentale ; la fraternité entre musulmans.

«Il n’y a rien de bon dans la plus grande partie de leurs conversations secrètes, sauf si l’un d’eux ordonne une charité, une bonne action, ou une conciliation entre les gens. Et quiconque le fait, cherchant l’agrément d’Allah, à celui-là Nous donnerons bientôt une récompense énorme» les femmes/114/128. L’islam est bienveillant à l’égard des hommes, il se soucie de toutes les situations auxquelles l’homme peut -être exposé.

Il dit: «O mon peuple, voyez-vous si je me bas sur une preuve évidente émanant de mon Seigneur, et s’Il m’attribue de mon Seigneur, et s’Il m’attribue de Sa part une excellente donation ?...Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis. Je ne veux que la réforme, autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que d’Allah. En Lui je place ma confiance, et c’est vers Lui que je reviens repentant. Hud/88.

«Et ceux qui se conforment au Livre et accomplissent la Salat, (en vérité), Nous ne laissons pas perdre la récompense de ceux qui s’amendent ». Al Araf/170.

Il serait trop long de rapporter les versets nous invitant à la réconciliation, mais comme on peut le constater à  travers eux ; réconcilier les gens est un acte de foi fortement préconisé.

2). Selon la tradition musulmane

La tradition musulmane, elle aussi contient son lot de hadiths,  de témoignages qu’elle porte sur ce sujet.

1) L’homme a sur chaque articulation, une aumône. Chaque jour où le soleil se lève et où tu réconcilies deux adversaires, tu fais une aumône. En aidant un homme  à enfourcher sa monture, en lui portant sa marchandise, tu fais une aumône ; une bonne parole, c’est une aumône ; chaque pas que tu fais pour te rendre à la prière, c’est une aumône ; en écartant un obstacle du chemin, tu fais une aumône‘.

2) Ne vous détestez pas, ne vous jalousez pas, ne vous tournez pas le dos, les uns aux autres. En tant que serviteurs de Dieu, soyez frères. Il n’est pas licite pour un musulman, de rompre les relations avec son frère en islam plus de trois jours.

3) Oum Keltoum bent Oqba Ben Abit Mouait a dit : j’ai entendu  le Messager de Dieu dire : ‘ il n’est pas menteur celui qui réconcilie entre les gens en rapportant des propos mensongers ou en disant du bien’.

4) Dans une autre version de Moslim elle a dit : ‘ je ne l’ai jamais vu autorisé le mensonge sauf dans trois cas : la guerre, la réconciliation des gens, ce que dit l’homme à sa femme et la femme à son mari ‘.

5) Selon Abou Horeira, le prophète  a dit : «  Dieu façonna les créatures. Alors, la création achevée par lui, la parenté dit : «  Ici c’est l’endroit où l’on peut se réfugier auprès de toi contre la rupture des liens de parenté ! Oui, répondit Dieu  « Ne consens-tu pas à ce que Je sois favorable à ceux qui viendront à toi  et que Je rompe Mes relations avec ceux qui les rompront avec toi ? certes, oui Seigneur, répondit-elle. Et bien cela t’est accordé, reprit Dieu.

6) Un jour, alors qu’une tribu s’entredéchirait le prophète dit à ses compagnons : «  Levez-vous et allons les réconcilier.»

7). On n’insistera jamais assez sur l’attitude du prophète Muhammad, lors du traité  D’Hodaibiya qu’Ali  rédigea. Rappelons ce fait : le prophète chargea Ali Abi Taleb   de rédiger un écrit,  ce dernier inscrit la formule usuelle : au nom d’Allah le plus Miséricordieux des Miséricordieux et Mohammed est Son prophète. Les mécréants contestèrent, ils voulaient que le nom de prophète soit effacé. Ali refusa d’effacer, le prophète effaça lui-même,  au lieu de se montrer intransigeant, il opta plutôt  pour l’indulgence. En usant de diplomatie, il sût  calmer les esprits de ses adversaires.

La réconciliation est fortement recommandée, sauf lorsqu’elle autorise ce que Dieu a défendu, et interdit  ce que Dieu a permis. 

3). Les fruits de la réconciliation :

1).Se conformer à la loi divine qui préconise la réconciliation.

2) Chercher une solution pacifique

3) Dissiper la haine, le ressentiment entre les protagonistes.

4) Cela fait gagner du temps, dispense des dépenses financières

5) Cela permet de répandre l’amour entre les gens, de consolider leurs relations

6) Ce principe, une fois appliqué  incite au pardon.

a) Théoriquement notre patrimoine oral est très riche, à titre d’illustration, il nous plait de rapporter deux proverbes kabyles qui démontrent bien tout le bien fondé de l’expression suivante: et la réconciliation est meilleure ‘ : Celui qui délaisse une part de ses droits, en sortira vainqueur’. C’est une manière d’exhorter les gens à ne pas être à cheval, lorsqu’il est question de leurs droits et d’être plutôt enclins au pardon.

Voici un autre proverbe où il est dit :  « Le fleuve du bien n’a pas de sang ». le fait de se réconcilier n’engendre pas de blessure. Dans le cas où une des deux parties est lésée par rapport à l’autre, retenons que cela n’aura pas d’impact négatif sur sa propre personne, en agissant de la sorte, il aide à promouvoir cete idée qui priviligie l’intérêt collectif.

b). Sa pratique :

Comme nous l’avons cité précédemment, la société algérienne favorise  ce moyen pour régler les  conflits pacifiquement à titre d’exemple ; dans la société kabyle tajmaat est une institution juridique gérant les affaires sociales des villageois en l’occurrence ; les litiges . Dans le béni m’zab, les mozabites de Ghardaia jouissent eux aussi de ce système pour résoudre leurs différents. Une assemblée Ahzaven  connue pour ses muliples  efforts consentis à cette noble tâche, tient un conseil’ ahzave’ où elle réceptionne et traite les cas qui lui sont soumis.

Ce mécanisme répond à une logique édictée dans le coran, et dans la tradition prophétique.

5. Les qualités inhérentes du médiateur.

1) Le postulant doit avant toute  chose ; croire en la  noblesse de sa tâche, y mettre son cœur.Il ne pourra pas être efficace s’il n’adhére pas moralemnt à ce principe.

2) Avoir l’esprit du sacrifice, en d’autres termes ne pas lésiner sur les facteurs suivants : le temps qu’on concède lors du règlement car les négociations  reposent sur lui, les efforts tant physiques qu’intellectuels. Parfois le médiateur  peut avoir recours à sa bourse ne serait-ce que pour les dépenses liés à l’affaire .

3) La patience  est indispensable, d’autant plus lorsqu’on fait face à des protagonistes coriaces. - avoir une bonne méthode de travail, expliquer, démontrer toutes les données de l’affaire, les étudier sous tous les plans.

4).être à l’écoute des plaignants, avoir l’art de bien écouter,

5) Etre communicatif, disponible, privilégier le dialogue,

6) connaitre les données suffisantes, être bien informé de la question

Les régles pour réconcilier :

Il est à rappeler qu’entreprendre une médiation nécessite de se réferer aux légales de la bienséance.

1) Avoir une compréhension profonde du conflit. Rassembler les données claires et justes avant la séance de médiation. On ose imaginer ce que peut engendrer des données fausses  sur l’évolution et le dénouement de l’affaire.

2) Gagner la confiance des parties, ne pas avoir de préjugés.

3) Il faut porter son attention sur le problème et non sur les adversaires.

4) Ne pas interrompre, ne pas lancer des remarques personnelles désobligeantes à l’égard des parties.

5) Se montrer objectif et impartial ; accorder  le même temps à la parole, recevoir les parties de la même manière .

6) Prendre en considération les différences sociales ( niveau de vie, rang social, sans causer de tort à quiconque).

7) Il faut prendre le temps nécessaire pour traiter l’affaire, et ne pas la bacler,

8) Inviter les parties concernées à s’impliquer pour trouver des solutions idoines,

9) Dissiper la pression sur les protagonistes,

10) demander l’avis des experts,

11) respecter les limites édictées par Allah,

12) Rédiger un procés verbal aprés la séance de médiation, et y retourner en cas de besoin pour se rappeler de ce qui a été convenu.

Pour conclure, retenons que le médiateur doit avoir une prédisposition à remplir ce rôle, être doté d’un potentiel intellectuel qu’il mettra au profit des autres.

Conclusions :

1) La réconciliation est un acte noble.

2) La cellule de conciliation ne remplace pas la justice,

3) Le médiateur collabore avec la justice,

4) Il faut constituer des conseils de médiation et développer leurs fonctions

5) L’opinion internationale est portée vers ce moyen de régler les dissensions pacifiquement,

6) Se servir des expériences réussies dans le domaine,

http://www.bouizeri.net/francais/index.php?option=com_content&view=article&id=160:la-reconcilliation-en-islam&catid=1:sunna&Itemid=3

e6un7

islam La réconciliation

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site