photo banniere1.gif
referencer site web - referenceur gratuit -

Le foyer musulman et le foyer de l'araignée: comparaison

Le foyer de l'araignée:

Toute la beauté, le romantisme et la tranquillité qui règne dans le foyer musulman laisse place à la méchanceté, à la violence, à l’adversité qui règne dans le foyer (nid !!!) de l ‘araignée comme nous allons le voir :

- Ce foyer est le plus humiliant : il ne connaît ni miséricorde, ni amour :

La femelle dévore le mal après la fécondation

Les petits de l’araignée dévorent leur mère une fois ils sont grands.

Le mal s’enfuit de son foyer par peur de la femelle qui le tue.

- Ce foyer se base essentiellement sur les intérêts matériels temporaires de cette vie ci bas, une fois ils sont réalisés par les membres de ce foyer, ils ne connaissent qu ‘une hostile cohabitation;

- La femelle séduit le mal et l’invite chez elle pour un seul but seulement : la fécondation, une fois elle atteint son but elle essaie de le tuer par ses crochets empoisonnés c’est pour cela que le mal s’enfuit de son foyer. L’exemple type de cette maligne araignée s’appelle : la veuve noiretrès connue dans le vaste monde des araignées.

EXEMPLE DE CETTE ARAIGNÉE : Il y en a certaines femmes qui ressemblent aux araignées à ce niveau, il s’agit de celle qui se marie avec un homme seulement pour son aisance matérielle: maison, villa, argent …., une fois elle réalise ses intérêts ou si elle trouve un autre homme plus séduisant, elle congédie son homme de son foyer et les recours contre lui aux tribunaux aussi si cet homme tombera malade elle quitte son lit et ne lui donne le soin le moindre.

- Au sein de ce foyer les petits restent tranquilles, sous la domination des parents jusqu’à ce qu’ils deviennent capables de compter sur leurs efforts : une fois leurs crochets et leurs poisons sont disponibles pour l’attaque, cette dernière se fait contre la mère araignée qui se trouve seule dans le foyer puisque le père s’enfuit une fois il remplisse sa fonction biologique.

EXEMPLE DE CES ENFANTS : il existe parmi les êtres humains des enfants qui congédient leurs parents ou les tuent afin de céder leurs places à leurs conjoints et à leurs enfants.

- Ce foyer puisqu’il ne connaît pas la miséricorde envers ses membres, il le méconnaît pour les autres vivant : (insectes, animal.), une fois un vivant passe à ce foyer il tombe entre les crochets de l’araignée qui le tue.

- Le mal dans ce foyer n’a de rôle que satisfaire: ses besoins biologiques (fécondation), nourriture, repos, en cas de besoin, il entre au foyer et exerce ce rôle matériel une fois il le termine il s’enfuit.

EXEMPLE DE CE MAL : certains hommes ne rentrent à leurs foyer que pour dormir, avoir des relations conjugales, manger……en générale la satisfaction de ces hommes est purement matérielles, une fois ils sont satisfaits ils quittent le foyer pour le café, le club, l’hôtel ou les rencontre des amies et le voyage et ne connaissent le chemin de leurs maisons que pour satisfaire les mêmes besoins.

- L’autorité au sein de ce foyer est entre les mains de la femelle, Allah – Glorifié soit-Il - dit : « ressemblent à l'araignée qui s'est donnée maison ». L’araignée : 41- Al ankaboute :

C’est elle qui l’organise et donne la permission au mal de rentrer ou décamper et n’accepte pas sa domination ni de lui partager la vie, elle veut vivre sans lui. En cas où il souhaite rester au foyer, sa vie sera en danger. Il sera tué.

Exemple de cette situation : le foyer où l’homme n’a pas d’importance, ni prééminence.

Le choix !!!! : Voilà mon frère musulman, ma sœur musulmane, choisissez de ces deux exemples de foyer celui qui vous convient : un foyer fort ou règne le respect, la tranquillité et la miséricorde. Ou bien un foyer de faible base ou la tranquillité, le respect et la miséricorde n’ont pas de lieu. Allah – Glorifié soit-Il -nous a expliqué par sa parfaite parole le sacré Coran que : Ceux qui ont pris les protecteurs en dehors de Dieu ressemblent à l'araignée qui s'est donnée maison. Or la maison la plus fragile est celle de l'araignée. Si seulement ils savaient ! L’araignée : 41- Al ankaboute

Si seulement ils savaient ! : L’importance de l ‘amour, de la miséricorde, de la paix, de la tranquillité, de la piété, de la fidélité, du sacrifice, de l‘entraide pour le convenable et le bien.

Si seulement ils savaient ! : Le danger que constituent les troubles des relations sociales et sentimentales entre l’homme<-la femme<-les enfants, <- les proches reliés par le sang et les voisins.

Si seulement ils savaient ! : Pour obtenir ce savoir, il nous faut trop étudier, apprendre du savoir religieux, avoir de la patience par l’accomplissement de la prière.

Si seulement ils savaient ! : L’importance de mettre la protection du foyer entre les mains de l’homme au sein du foyer musulman :

Si l’homme comprend le vrai sens de la prééminence : c’est une responsabilité qu’il porte sur son dos afin de protéger, bien traiter sa femme, ses enfant, ses proches et de prendre en charge leurs besoin matériels.

Si la femme comprend qu’elle trouve dans la prééminence sa propre protection sociale, psychique, physique, culturelle, il s’agit d’un signe de son individuation au sein de la société musulmane, s’elle saura que cette individualisation ne se trouve pas chez les autres femmes non musulmanes et surtout chez les européennes qui travaillent jours et nuit et doivent prendre leur charges à l’age de la puberté pour se vieillir sans protecteur.

Si seulement ils savaient ! : Que l’effondrement de l’organisation sociale islamique rendra le foyer du musulman un foyer d’araignée - veuve noire, où :

-Le père congédie son fils,

-Le fils tue ses parents,

-La fille quitte le foyer,

-La femme surveille et prémédite son mari,

-L’homme profite de sa femme.

Si seulement ils savaient ! : Que la vraie liberté de la femme en Islam se trouve là où elle jouit de ses droits matériels, psychiques, physiques, scientifiques, …

Si seulement ils savaient ! : Que ce que la société musulmane connaissent actuellement au nom de droits de la femme et qui pousse la femme contre l’homme et l’homme contre la femme n’a rien avoir avec l ‘Islam.

Alors, qui donc parmi nous, accepte de vivre comme l’araignée ?!!Qui accepte d’avoir des mauvaises relations sociales?!

Qui accepte de vivre sans paix ni tranquillité?!

Qui accepte de vivre entouré de peur, d’insécurité, de trouble et le malheur?!

Qui accepte de vivre dans un foyer qui le reconnu en cas de force et le méconnaît en cas de faiblesse?!

Chers musulmans, crée dés le début un foyer basé sur la soumission aux ordres d’Allah sa peur, un foyer d’amour, de miséricorde afin de trouver tous ses parfaits sens de vie enracinés dans votre entourage comme un arbre entouré de soin donnant de belles fleures qui enchantent ceux qui les voient.

Remarque : certaines personnes croient que la faiblesse de la maison de l’araignée réside dans ces fils qui sont Trop fins, scientifiquement il a été démontré que ces fils sont trop forts, même plus forts si on les comparent avec les fils de l’acier de la même finesse.

La faiblesse du foyer de l’araignée se voit dans sa construction interne : la faiblesse des relations entres ses membres comme nous l’avons déjà vus et aussi dans sa construction externe puisqu’il ne la protège pas contre la pluie, le soleil, le froid comme voient certains érudits de l’Islam.

Le foyer de l'araignée:

Toute la beauté, le romantisme et la tranquillité qui règne dans le foyer musulman laisse place à la méchanceté, à la violence, à l’adversité qui règne dans le foyer (nid !!!) de l ‘araignée comme nous allons le voir :

- Ce foyer est le plus humiliant : il ne connaît ni miséricorde, ni amour :

La femelle dévore le mal après la fécondation

Les petits de l’araignée dévorent leur mère une fois ils sont grands.

Le mal s’enfuit de son foyer par peur de la femelle qui le tue.

- Ce foyer se base essentiellement sur les intérêts matériels temporaires de cette vie ci bas, une fois ils sont réalisés par les membres de ce foyer, ils ne connaissent qu ‘une hostile cohabitation;

- La femelle séduit le mal et l’invite chez elle pour un seul but seulement : la fécondation, une fois elle atteint son but elle essaie de le tuer par ses crochets empoisonnés c’est pour cela que le mal s’enfuit de son foyer. L’exemple type de cette maligne araignée s’appelle : la veuve noiretrès connue dans le vaste monde des araignées.

EXEMPLE DE CETTE ARAIGNÉE : Il y en a certaines femmes qui ressemblent aux araignées à ce niveau, il s’agit de celle qui se marie avec un homme seulement pour son aisance matérielle: maison, villa, argent …., une fois elle réalise ses intérêts ou si elle trouve un autre homme plus séduisant, elle congédie son homme de son foyer et les recours contre lui aux tribunaux aussi si cet homme tombera malade elle quitte son lit et ne lui donne le soin le moindre.

- Au sein de ce foyer les petits restent tranquilles, sous la domination des parents jusqu’à ce qu’ils deviennent capables de compter sur leurs efforts : une fois leurs crochets et leurs poisons sont disponibles pour l’attaque, cette dernière se fait contre la mère araignée qui se trouve seule dans le foyer puisque le père s’enfuit une fois il remplisse sa fonction biologique.

EXEMPLE DE CES ENFANTS : il existe parmi les êtres humains des enfants qui congédient leurs parents ou les tuent afin de céder leurs places à leurs conjoints et à leurs enfants.

- Ce foyer puisqu’il ne connaît pas la miséricorde envers ses membres, il le méconnaît pour les autres vivant : (insectes, animal.), une fois un vivant passe à ce foyer il tombe entre les crochets de l’araignée qui le tue.

- Le mal dans ce foyer n’a de rôle que satisfaire: ses besoins biologiques (fécondation), nourriture, repos, en cas de besoin, il entre au foyer et exerce ce rôle matériel une fois il le termine il s’enfuit.

EXEMPLE DE CE MAL : certains hommes ne rentrent à leurs foyer que pour dormir, avoir des relations conjugales, manger……en générale la satisfaction de ces hommes est purement matérielles, une fois ils sont satisfaits ils quittent le foyer pour le café, le club, l’hôtel ou les rencontre des amies et le voyage et ne connaissent le chemin de leurs maisons que pour satisfaire les mêmes besoins.

- L’autorité au sein de ce foyer est entre les mains de la femelle, Allah – Glorifié soit-Il - dit : « ressemblent à l'araignée qui s'est donnée maison ». L’araignée : 41- Al ankaboute :

C’est elle qui l’organise et donne la permission au mal de rentrer ou décamper et n’accepte pas sa domination ni de lui partager la vie, elle veut vivre sans lui. En cas où il souhaite rester au foyer, sa vie sera en danger. Il sera tué.

Exemple de cette situation : le foyer où l’homme n’a pas d’importance, ni prééminence.

Le choix !!!! : Voilà mon frère musulman, ma sœur musulmane, choisissez de ces deux exemples de foyer celui qui vous convient : un foyer fort ou règne le respect, la tranquillité et la miséricorde. Ou bien un foyer de faible base ou la tranquillité, le respect et la miséricorde n’ont pas de lieu. Allah – Glorifié soit-Il -nous a expliqué par sa parfaite parole le sacré Coran que :

Ceux qui ont pris les protecteurs en dehors de Dieu ressemblent à l'araignée qui s'est donnée maison. Or la maison la plus fragile est celle de l'araignée. Si seulement ils savaient ! L’araignée : 41- Al ankaboute

Si seulement ils savaient ! : L’importance de l ‘amour, de la miséricorde, de la paix, de la tranquillité, de la piété, de la fidélité, du sacrifice, de l‘entraide pour le convenable et le bien.

Si seulement ils savaient ! : Le danger que constituent les troubles des relations sociales et sentimentales entre l’homme<-la femme<-les enfants, <- les proches reliés par le sang et les voisins.

Si seulement ils savaient ! : Pour obtenir ce savoir, il nous faut trop étudier, apprendre du savoir religieux, avoir de la patience par l’accomplissement de la prière.

Si seulement ils savaient ! : L’importance de mettre la protection du foyer entre les mains de l’homme au sein du foyer musulman :

Si l’homme comprend le vrai sens de la prééminence : c’est une responsabilité qu’il porte sur son dos afin de protéger, bien traiter sa femme, ses enfant, ses proches et de prendre en charge leurs besoin matériels.

Si la femme comprend qu’elle trouve dans la prééminence sa propre protection sociale, psychique, physique, culturelle, il s’agit d’un signe de son individuation au sein de la société musulmane, s’elle saura que cette individualisation ne se trouve pas chez les autres femmes non musulmanes et surtout chez les européennes qui travaillent jours et nuit et doivent prendre leur charges à l’age de la puberté pour se vieillir sans protecteur.

Si seulement ils savaient ! : Que l’effondrement de l’organisation sociale islamique rendra le foyer du musulman un foyer d’araignée - veuve noire, où :

-Le père congédie son fils,

-Le fils tue ses parents,

-La fille quitte le foyer,

-La femme surveille et prémédite son mari,

-L’homme profite de sa femme.

Si seulement ils savaient ! : Que la vraie liberté de la femme en Islam se trouve là où elle jouit de ses droits matériels, psychiques, physiques, scientifiques, …

Si seulement ils savaient ! : Que ce que la société musulmane connaissent actuellement au nom de droits de la femme et qui pousse la femme contre l’homme et l’homme contre la femme n’a rien avoir avec l ‘Islam.

Alors, qui donc parmi nous, accepte de vivre comme l’araignée ?!!Qui accepte d’avoir des mauvaises relations sociales?!

Qui accepte de vivre sans paix ni tranquillité?!

Qui accepte de vivre entouré de peur, d’insécurité, de trouble et le malheur?!

Qui accepte de vivre dans un foyer qui le reconnu en cas de force et le méconnaît en cas de faiblesse?!

Chers musulmans, crée dés le début un foyer basé sur la soumission aux ordres d’Allah sa peur, un foyer d’amour, de miséricorde afin de trouver tous ses parfaits sens de vie enracinés dans votre entourage comme un arbre entouré de soin donnant de belles fleures qui enchantent ceux qui les voient.

Remarque : certaines personnes croient que la faiblesse de la maison de l’araignée réside dans ces fils qui sont Trop fins, scientifiquement il a été démontré que ces fils sont trop forts, même plus forts si on les comparent avec les fils de l’acier de la même finesse.

La faiblesse du foyer de l’araignée se voit dans sa construction interne : la faiblesse des relations entres ses membres comme nous l’avons déjà vus et aussi dans sa construction externe puisqu’il ne la protège pas contre la pluie, le soleil, le froid comme voient certains érudits de l’Islam.

Par le Docteur : Nazmi Khalil Abou Al- Atta- M’ussa

Traduit Par : Bint Al Andalouse

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site