photo banniere1.gif
referencer site web - referenceur gratuit -

Pourquoi le blanc ou le noir pour le deuil?

Dans toutes les sociétés, la mort d'un proche est signifiée par le port du costume de deuil . Le deuil est entendu au sens large : « Espèce particulière d'habit pour marquer la tristesse qu'on a dans des occasions fâcheuses, surtout dans des funérailles. » Si les modalités de l'expression du deuil varient selon les cultures, quelques constantes se retrouvent : le bannissement des couleurs vives, le retrait temporaire des manifestations de la vie sociale et la plus grande rigueur dans le respect du deuil imposé aux femmes, à la fois dans sa durée et dans le costume.

La diversité des mœurs et des usages suivis par les différentes sociétés émerveille. Ils relèvent que le blanc domine en Orient, mais aussi à Rome, à Sparte, en Castille et dans quantités d'autres régions d'Europe. Les reines de France portent le deuil en blanc jusqu'au XVIe siècle : Marie Stuart, Élisabeth d'Autriche et Louise de Lorraine sont les dernières reines blanches ; Anne de Bretagne aurait été la première reine à porter le deuil en noir, imitée par Catherine de Médicis puis par Marie de Médicis et Anne d'Autriche. La dernière souveraine à avoir porté le deuil blanc est la reine Élisabeth d'Angleterre, épouse de George VI : lors de sa visite officielle en France en 1938, après la mort de sa mère, elle porte des vêtements blancs. En outre, le blanc subsiste longtemps pour le deuil des jeunes filles et des enfants, parallèlement à la diffusion du noir. Quant aux rois de France et d'Angleterre, ils portent le deuil en violet ou en pourpre, couleurs royales, encore que Henri VIII ait choisi le blanc à la mort d'Anne Boleyn, qu'il avait fait exécuter.

La généralisation du noir aux XVIe et XVIIe siècles prend sa source à la cour de Bourgogne puis à celle des Habsbourg, qui en sont les héritiers. Cette austérité qui souligne la majesté du pouvoir est la marque de la domination espagnole en Europe...

Symbolique de la couleur Noire

 

Mort  Elégance
Deuil Nuit
Silence
Noblesse
Distinction  Respect
Mystère Angoisse 

Le noir correspond à l’absence de lumière, donc de couleurs. Il symbolise, le néant, le mystère, les ténèbres et donc la mort.

Son association à la mort explique que le deuil, dans beaucoup de pays, se porte noir. Mais il est aussi lié à la respectabilité (magistrats, professeurs), à l’élégance sophistiquée, son omniprésence dans la mode en est la preuve. Il peut être perçu comme conventionnel et reste utilisé dans les occasions solennelles.
Le noir s’associe avec bonheur à toutes les autres couleurs afin de créer un certain contraste, notamment avec les couleurs vives telles que le rouge ou encore le jaune. Association courue en signalétique pour sa bonne visibilité .

Le noir dans l’histoire et dans le monde :
Le noir était associé au renoncement à la vanité du monde, d’où les manteaux noirs dans les costumes religieux chrétiens et musulmans
Associé à la mort, aux ténèbres le noir ne symbolise le deuil en France que depuis son port par Anne de Bretagne, qui, à la mort de Charles VIII fut la première reine à le porter. Jusque là la couleur du deuil était le blanc (les reines blanches). Dans certains pays, les veuves s’habillent en noir pour le restant de leur vie.

En Inde, il est la pureté originelle : l’immortel est noir tandis que le mortel est blanc, c’est le soi universel opposé au moi individuel.

Les Chinois l’associent au Yin féminin, terrestre, instructif, maternel.

Plusieurs déesses mères sont noires : Diane d’Éphèse, Isis, Kali hindoue. Il existe de nombreuses vierges noires illustrant la moisson mariale française. Sur le Mont Palatin la Magna Mater était noire ainsi que la Ka’ba de la Mecque. C’est le symbolisme originel. Il est à la fois commencement et fin.

Chez les mystiques musulmans les étapes de la progression des Soufis vers la béatitude sont colorées et aboutissent au noir brillant précédant l’extase suprême ou l’éblouissement.

Symbolique de la couleur Blanche

  • Pureté,
  • Innocence,
  • Chasteté,
  • Richesse,
  • Silence,
  • Au-delà,
  • Vertu,
  • Bonté,
  • Fidélité

Couleur liée à la pureté et à l’innocence dans les pays d’Occident, elle signifie le deuil dans les pays d’Asie. 
Elle est souvent associée au jour et à la lumière, mais avant tout, le blanc sous-entend la virginité.
Le blanc représente aussi la sagesse, il s’identifie avec la lumière intérieure dans beaucoup de religions.
Couleur passe-partout, le blanc se marie parfaitement avec toutes les couleurs.
Couleur fraîche et calme, le blanc peut également vous insuffler la paix et la relaxation.

Le blanc dans l’histoire et dans le monde

Le blanc est donc couleur de deuil à la cour de France jusqu’à la fin du XVIE siècle(les Reines blanches).
C’est la couleur de la pureté, donc de la virginité (la mariée est vêtue de blanc), donc aussi de l’innocence (l’enfant que l’on baptise est vêtu de blanc).

De même pour les enterrements, les enfants sont conduits en terre sous un suaire blanc orné de fleurs blanches. Les religieuses novices sont habillées en blanc. Cette notion de passage et d’au-delà conduit les prêtres à se vêtir de blanc. Le pape porte des vêtements blancs. La pureté prend la couleur immaculée : c’est la Vierge de l’immaculée Conception vêtue de blanc. Jésus apparaît aux disciples vêtu de blanc.

Le blanc est aussi le secret correspondant à la lumière intérieure chez les Soufis, se rattachant au for intérieur de l’être représenté par Moïse.

Le côté maléfique du blanc est donc relatif au deuil ancien, alors que les animaux blancs étaient réservés aux sacrifices : moutons, taureaux, colombes…

L’éléphant blanc est sacré en Thaïlande et réservé au roi.

Le blanc, est réputé porter chance. Naguère les enfants royaux étaient habillés de blanc pendant leur petite enfance (jusqu’à 7 ans).

En Inde, en Chine et au Japon le blanc symbolise la mort.

Les Egyptiens
 enveloppaient les défunts dans un linceul blanc pour montrer que la mort délivre l’âme pure de son enveloppe charnelle périssable.

Chez les Hébreux, la tunique de lin blanc représentait la pureté du Sacrificateur et la justice divine.

A Rome, le blanc était la couleur des vestales (prêtresses qui étaient brûlées vives lorsqu’elles manquaient à leur vœux de chasteté…). C’était aussi le couleur des druides, des initiés…

http://www.universalis.fr/encyclopedie/deuil-histoire-du-costume/

http://www.fleurir-une-tombe.com/symboilique-de-la-couleur-noire

e6un7

deuil blanc noir

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site