referencer site web - referenceur gratuit -

Articles divers

"La disparition du racisme, comme c'est le cas chez les Musulmans, est une des réussites les plus marquantes de l'Islam et il y a dans le monde contemporain, une urgente nécessité à propager cette vertu islamique..."

A.J. Toynbee "Civilization on Trial", New York, 1948, p. 205.


Derniers billets publiés

L'@robase : d'où vient-il, que signifie t-il?

Arobasque

Désormais devenu signe banal chez les utilisateurs de courrier électronique, le signe arobase daterait cependant de bien avant l’ère informatique.

Un terme à géométrie variable

Si le genre masculin semble être plutôt l’origine de l’arobase, le féminin est lui aussi accepté. Cependant, sur Internet, les requêtes révèlent que le masculin est deux fois plus usité que le féminin. Ceci pour le genre. Pour la prononciation, s’il avait été préconisé par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France ou DGLFLF, de prononcer arrobe, il semble bien que prononcer arobase soit plus la panacée de la majorité notamment dans le monde informatique qui est quand même à l’origine sinon de sa création du moins de son expansion. Normalement, il faudrait donc prononcer mais aussi écrire arrobe, l’arobase n’étant pas autorisé à l’oral et tout juste toléré à l’écrit mais comme dit, entre l’officiel et l’officieux, c’est le second qui l’emporte au quotidien même si l’anglais «at» s’impose au fur et à mesure d’abord chez les plus jeunes et peu à peu chez les plus anciens.

L’origine historique

Pour celui qui est adepte de la Paléographie, le @ est un signe qu’il aura pu voir dans des textes anciens datant du Moyen Âge. Selon le linguiste Berthold Louis Ullman, ce signe trouve son origine dans la ligature effectué par les moines copistes pour le «ad» latin signifiant «à» ou «vers» en français et «at» en anglais. Le a et le d cursifs ont fini par se confondre, le d s'enroulant autour du a et donnant donc le @. Le mot arobase pourrait venir d’une unité de mesure espagnole l'arroba dont le nom français est arrobe. Cette mesure espagnole viendrait elle-même de l'arabe ar-roub (le quart).

Le @, un moment disparu, reparaît durant le XIIe siècle dans l'écriture gothique. Dans les comptes des marchands florentins, il symbolise une unité de poids ou de mesure, l'amphore, sous la forme d'un a stylisé à la mode florentine. Il sera plus ou moins utilisé durant les siècles qui suivent jusqu’à ce qu’il soit popularisé aux Etats-Unis dès le XIXe siècle. Il servait à noter le prix unitaire des marchandises. Ainsi, «trois tables à 100 dollars pièces» s’écrit alors «3 tables @ $ 100» et se lisait «at» comme aujourd’hui… Ce signe qui apparaissait sur les machines à écrire et dont personne ne savait plus à quoi il correspondait va donc s’imposer en informatique et devenir un classique de ce langage informatique. Qui plus est, le «at» américain servant aussi à localiser objets et autres, c'est sans doute pla raison pour laquelle en 1971, Roy Tomlinson l’a choisi pour indiquer la localisation des serveurs et boîtes aux lettres de courrier électronique.

Comment est traduit arobase ailleurs

Français «arobase», espagnols et portugais «arroba» ont attribué un nom original au signe @. L'anglais se contente lui du basique at sign c'est-à-dire le commercial at. D’autres langues ont fait preuve de plus d’imagination. Voici quelques exemples :

• Esperanto : heliko (escargot)

• Italien : chiocciolina ou chiocciola (escargot)

• Hébreu : kroukhit (strudel)

• Allemand : Klammeraffe (queue de singe)

• Néerlandais : apestaart (queue de singe)

• Finlandais : apinanhäntä (queue de singe), kissanhänta (queue de chat) ou miukumaiku (signe du miaou)

• Hongrois : kukac (ver de terre)

• Danois : snabel a (le a avec une trompe d'éléphant)

• Grec : papaki (caneton)

• Russe : sabatchka (petit chien)

• Suédois : kanelbullar ou kanelbulle (brioche à la cannelle)

 

http://suite101.fr/article/lrobase--dou-vient-il-que-signifie-t-il-a28811

 

  • e6un7
  •  

Pourquoi certains aliments donnent-ils l'eau à la bouche?

Salive

Une bonne odeur de poulet rôti ou la simple vue d'un gâteau et l'eau vient à la bouche! La salivation est aussi bien provoquée par le contact mécanique avec les aliments que par une sensation agréable. Plusieurs glandes produisent la salive, à raison de 1 à 1,5 litres par jour. 

La salive est issue des glandes salivaires principales (parotides, sublinguales et sous-maxillaires) et des glandes annexes sous la muqueuse. Le débit salivaire d’un adulte est d’environ 1 litre par jour, mais il faut savoir qu’on salive plus debout ou couché, moins assis, plus en hiver qu’en été et …très peu la nuit.

Côté composition, la salive est un mélange d’eau, de protéines, d’électrolytes et de sels minéraux.
De la diction à la digestion…
La salive est une précieuse alliée des grands bavards : elle lubrifie les surfaces muqueuses et dentaires et permet de s’exprimer en toute facilité. Autre rôle de la salive : la préparation à la digestion. Mélangée aux aliments que nous mâchons, la salive forme « le bol alimentaire », c’est-à-dire une sorte de boulette qui glissera facilement dans notre oesophage. De plus, l’action chimique de la salive transforme certains composants des aliments pour les rendre plus facilement assimilables par notre organisme. Il s’agit en fait d’une véritable prédigestion !
En passant par la protection…
La salive participe activement à l’équilibre et à la protection de la cavité bucco-dentaire. Ses propriétés anti-bactériennes limitent la prolifération des bactéries et éliminent les micro-organismes indésirables. Ici, la salive agit comme un poste frontière qui contrôle toutes les entrées et lutte contre les invasions microbiennes.
...Jusqu’à la réparation
Non contente de faciliter la diction, la digestion et la protection de l’équilibre de notre bouche, la salive a également des talents de réparateur. Les caries qui attaquent nos dents résultent de la formation d’acides provenant de l’alimentation. Dans ce processus, la salive joue un rôle essentiel. C’est elle qui régule le pH de notre bouche et évite les attaques acides sur nos dents. Mieux encore, les ions minéraux contenus dans la salive contribuent à la reminéralisation de l’émail. Ainsi, la salive peut aider à réparer les dégâts occasionnés par les attaques acides.

De récentes études l’ont démontré, l’augmentation du flux salivaire contribue à une bonne santé dentaire. Pourquoi ? Tout simplement parce que la salive neutralise les acides qui attaquent nos dents. Après prise alimentaire, le pH de notre bouche devient acide et les risques de carie augmentent.

 

 

 

http://celtica44.over-blog.com/article-pourquoi-salivons-nous-73577324.html

http://www.doctissimo.fr/html/sante/dentaire/sa_dents5d.htm

 

Savez vous que vous consommez du poison au quotidien?

Arsenic

L'arsenic, c'est quoi ?

Un oligo-élément indispensable à notre organisme qui joue un rôle dans un grand nombre des réactions chimiques qui s'y déroulent, notamment dans nos os et nos dents. Nos besoins sont infimes : ils se situent entre 10 et 20 microgrammes par jour. Ils sont donc largement couverts par l'alimentation car l'arsenic y est très présent. Le mot arsenic vient du grec arsenikon, terme qui signifie "qui dompte le mâle" ! Il lui a été attribué à cause de sa grande toxicité : elle en a fait un célèbre poison, très employé car il est sans goût ni odeur. La dose mortelle se situe entre 70 et 180 milligrammes.

Mortel à grosses doses, l'arsenic est aussi cancérigène à petites doses répétées
Mais à très petites doses, répétées, fréquentes, l'arsenic est cancérigène (il est ainsi classé depuis 1980), et lié aux cancers de la peau, de la vessie et des poumons. Il existe sous deux formes chimiques un peu différentes : l'arsenic organique et l'acide inorganique. C'est ce dernier qui est le plus toxique.

La présence d’arsenic dans les aliments

On connaît tous l’arsenic comme étant un poison. Toutefois, l’arsenic est un élément que l’on retrouve naturellement dans le sol, et qui se retrouve également dans certains insecticides. S’il est vrai que l’ingestion de grandes doses d’arsenic est mortelle, il faut toutefois savoir qu’il est normal d’en retrouver dans les aliments et dans l’eau que l’on consomme.

Il est estimé que les Canadiens consomment en moyenne 48 ug d’arsenic par jour. L'arsenic peut être présent à de très faibles concentrations dans de nombreux aliments, y compris

 

  • dans la viande,
  • dans la volaille,
  • dans le lait,
  • dans les produits laitiers,
  • dans les produits de pâtisserie et de boulangerie,
  • dans les céréales,
  • dans les légumes
  • dans les fruits et dans les jus de fruits.


Ces traces d'arsenic reflètent en général une accumulation normale de source environnementale. Tant les formes organiques qu'inorganiques d'arsenic peuvent être présentes en quantité minime dans les aliments.

L’effet de l’arsenic sur la santé

Il n’est pas prouvé que l’arsenic en tant que tel est cancérigène, mais des études épidémiologiques réalisées en Asie, au Mexique et en Amérique du Sud ont permis d’observer que l’ingestion d’eau contenant quelques centaines de μg d’arsenic par litre était associée à plusieurs types de cancers : de la peau, des poumons et de la vessie et possiblement des reins, du foie et du colon.

L’arsenic dans le sirop de riz brun

Le riz, particulièrement le riz brun, est parmi les aliments renfermant une source majeure d’arsenic, et ce, pour plusieurs populations. Des chercheurs ont donc voulu évaluer le contenu en arsenic de produits contenant du sirop de riz brun : des barres de céréales et des laits maternisés.

Les résultats indiquent que plusieurs de ces produits contenaient des doses plus élevées d’arsenic, ce qui n’a pas manqué de commencer une controverse.


En ce qui concerne le lait maternisé, deux d’entre eux contenaient des quantités d’arsenic beaucoup plus élevées que celles ne contenant pas de sirop de riz brun, mais respectaient les limites fixées par l’Organisation mondiale de la santé.


De plus, parmi les barres de céréales analysées, aucune des doses ne dépassait 4 µg, et n’était pas associée au risque de cancer. En effet, les cas d’intoxications chroniques se présentent à des ingestions beaucoup plus grandes, c’est-à-dire au-delà de 400 ug à 700 ug par jour durant 5 à 15 ans.
 

Diminuer la quantité d'arsenic

Bien que les risques de consommer trop d'arsenic soient faibles, voici quelques conseils pour diminuer votre consommation :

  • Assurez-vous de bien varier vos produits céréaliers (riz, quinoa, blé, orge, avoine, etc.) Chez les personnes souffrant de la maladie coeliaque, il est important de ne pas dépendre que du riz comme produit céréalier.
  • Limitez, surtout chez les jeunes enfants, les aliments transformés contenant du sirop de riz brun.
  • Rincez votre riz avant la cuisson et faites le cuire dans une plus grande quantité d'eau, en drainant celle-ci une fois le riz cuit.

 

http://www.e-sante.fr/arsenic-dans-notre-assiette/actualite/1835

http://www.extenso.org/article/y-a-t-il-trop-d-arsenic-dans-nos-aliments/

 

  • e6un7

Pourquoi bâiller et contagieux ?

-

 

Ce n’est pas seulement l’action de bâiller qui est contagieuse, mais aussi le simple fait d'y penser. Probablement que plusieurs internautes étoufferont quelques bâillements en lisant la réponse qui suit...

On a longtemps cru qu’on bâillait pour alimenter notre cerveau en oxygène. Logiquement, si une personne manque d'oxygène dans une pièce, les autres personnes présentes dans la même pièce vont elles aussi manquer d'oxygène. Résultat : tout le monde bâille pour compenser ! Mais cette explication ne tient pas debout. Des expériences l'ont prouvé : on a fait respirer de l’oxygène pur à des cobayes… et ils continuaient tout de même à bâiller ! Qu'est-ce qu'on fait quand une théorie ne fonctionne plus ? On en cherche une autre !

Plusieurs chercheurs pensent donc maintenant que le bâillement sert à donner de l'énergie à notre cerveau. Avec tous leurs instruments sophistiqués, ils ont pu mesurer qu'après un bâillement, notre cerveau s'active plus qu'à l'habitude. Mais si le bâillement ne sert qu’à stimuler l’activité cérébrale, pourquoi se transmettrait-il d’une personne à l’autre ? Pour l’instant, on n’a pas de réponse précise. Seulement des hypothèses ! En voici une : le bâillement serait un moyen de synchroniser l’activité de plusieurs cerveaux appartenant aux individus d’un même groupe. Pour quoi faire ? Pense aux hommes préhistoriques. Ils devaient se regrouper pour chercher de la nourriture et affronter les prédateurs. Pas question de faire chacun sa petite affaire de son côté ! Mieux valait donc qu’ils se sentent énergiques au même moment. De là, peut-être, l'utilité du bâillement.

 

http://www.quebecscience.qc.ca/posetacolle/Pourquoi-lorsque-quelqun-baille-nous-avons-envie-de-bailler-aussi

 

 

  • e6un7

Pourquoi les escargots bavent-ils ?

 

La vraie question est comment peuvent-ils marcher sur un pied dans de la glue ? Car le mucus gluant que produisent les escargots et les limaces n’est pas seulement un lubrifiant, c’est aussi une colle. On peut même le décrire comme « visco-élastique ». En exerçant différents efforts de torsion avec son pied sur le mucus, le mollusque peut en modifier les propriétés. Résultat : il glisse gracieusement sur une surface rugueuse à un moment donné, et le suivant, fait de l’escalade à la verticale !

Mais d’où vient cette bave ? Elle est produite par plusieurs grosses glandes situées dans le pied de la bête. Ces glandes sont remplies de cellules dites à gobelet qui fabriquent des glycoprotéines (des protéines sur lesquelles sont fixées un grand nombre de molécules de sucres). Notre organisme comporte lui aussi des glycoprotéines que l’on retrouve dans le mucus de la gorge et du nez.

Pour voir un mollusque en action, persuadez un escargot de ramper sur une vitre et observez-le de l’autre côté. Vous le verrez glisser sur la bave émise au centre de son pied, alors que les muscles des bords de ce même pied ondulent et le propulsent vers l’avant ! Scotchant, n’est-ce pas ?

 

http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/qr/d/nature-bave-escargot-limaces-escargots-bavent-ils-107/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site